Portrait d’athlète : Karyn Gagné – La nageuse autonome

0
98
bandeau-COOPSCO-final_01
En préparation à la 4e coupe universitaire. Crédit : Ariane Samson

L’étudiante-athlète, Karyn Gagné, du club de natation des Patriotes de l’Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR) est revenue récemment du Championnat canadien USPORTS s’étant déroulé à Vancouver. Bien qu’elle considère ses performances en deçà de ses propres attentes, la nageuse croit tout de même que son positionnement dans le top 25 des nageuses canadiennes reste un fait d’armes remarquable.

Originaire de Lavaltrie dans la région de Lanaudière, Karyn Gagné nage depuis qu’elle a cinq ans. Mais pourquoi pratiquer ce sport? « Tout le monde dans ma famille nage : ma mère, mon père, etc. C’est un sport de famille c’est pourquoi j’ai poursuivi dans cette direction. » Déménagée à Trois-Rivières à 12 ans, l’étudiante-athlète a poursuit ses études à l’Académie des Estacades. Récipiendaire du prix d’athlète de l’année lorsqu’elle était en 5e secondaire, elle continua son évolution au Collège Laflèche puis au Collège Ahuntsic.

L’histoire de l’étudiante au certificat en gestion des ressources humaines ne peut être considérée comme classique. En effet, après avoir arrêté de nager pendant trois ans, de 2013 à 2016, afin de terminer ses études collégiales, Karyn Gagné s’est remise à son sport de prédilection « la compétition qui m’a marqué le plus est le Championnat canadien en 2017 à Victoria. C’était six mois après mon retour à l’entraînement. J’étais fière de m’y rendre avec si peu de temps de préparation. » Retourner à l’entraînement signifiait de ne plus avoir de temps libre, pour voir ses amis et afin de pratiquer d’autres activités. « C’est un sacrifice d’ampleur considérable. Il faut être prêt à laisser tout le reste de côté pour atteindre de hauts niveaux de performance. »

« Tout le monde dans ma famille nage : ma mère, mon père, etc..»  – Karyn Gagné 

Questionnée sur ses qualités d’athlète, elle n’hésite pas à affirmer que sa persévérance et son autonomie, durant ses entraînements, lui permettent de se démarquer. « Je suis assidue et je suis capable de m’entraîner sans être constamment en présence de mon coach. » L’assiduité et l’autonomie sont des qualités nécessaires, car son horaire est plus que chargé. En plus de travailler à temps plein, d’assister à ses cours et de nager quotidiennement, l’athlète de l’UQTR est entraineuse en chef de l’équipe de natation mixte des Diablos du Cégep de Trois-Rivières.

Quels sont ses objectifs pour l’année qui s’annonce? Tout d’abord, elle souhaite être prête mentalement et physiquement pour les premières épreuves, dès septembre 2019. Les essais pour l’équipe olympique canadienne en 2020 sont dans sa mire, tout comme les mondiaux universitaires. De gros défis qu’elle est déterminée à accomplir.

Les essais pour l’équipe olympique canadienne en 2020 sont dans sa mire, tout comme les mondiaux universitaires.

En dehors de ses obligations académiques et sportives, Karyn Gagné entraîne l’équipe de natation du Cégep de Trois-Rivières « ça me permet de partager ma passion. Le sport, ça change quelqu’un et pousser les jeunes à en faire permet de les développer. » Le coaching fait donc partie de ses options à long terme lorsque le temps sera venu pour elle de prendre sa retraite officielle des compétitions de natation.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here