Portrait de Skander Hamrouni, coordonnateur aux affaires socioculturelles de l’AGE

0

Évolution personnelle et engagement : le témoignage inspirant d’un étudiant tunisien au Québec

Dans notre série de portraits mettant en lumière les officiers/officières de l’Association Générale Étudiante (AGE), nous avons rencontré Skander Hamrouni, au poste de Coordinateur aux affaires socioculturelles. De son parcours associatif à sa réalisation en tant qu’étudiant à l’UQTR, il nous a rappelé l’importance de l’engagement comme réalisation de soi.

Photo de Skader Hamrouni
Skander Hamrouni, au poste de VP Coordination aux affaires socioculturelles de l’AGE. Crédit: Journaliste.

Le tumulte de l’intégration

Dans le tourbillon de la vie universitaire et professionnelle, il est parfois facile de se perdre. Pourtant, certains individus parviennent à naviguer avec brio à travers les défis et les opportunités, tirant le meilleur parti de chaque expérience pour grandir et s’épanouir.
Arrivé au Québec au début 2023 pour poursuivre une maîtrise en gestion de projets, Skander n’a pas tardé à saisir les multiples opportunités qui se présentaient à lui. Dès ses débuts à l’Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR), il a ressenti le besoin de s’immerger pleinement dans la vie étudiante, conscient de l’importance des contacts et des liens sociaux dans son parcours tant universitaire et professionnel que personnel.

Cependant, son intégration ne s’est pas faite sans heurts. Confronté à certains défis, plutôt que de se laisser décourager par les circonstances, il a choisi de s’impliquer activement dans diverses initiatives, notamment au sein de l’Association Générale Étudiante (AGE), où il occupe le poste de coordonnateur aux affaires culturelles.

Image du carnaval étudiant
Visuel officiel du carnaval étudiant de l’UQTR 2024. Crédits : Page Facebook de l’événement.

S’engager, une évidence

En parallèle de ses études, il a également trouvé sa place en tant que co-gérant au Mont VR (salle d’arcade), démontrant ainsi sa capacité à jongler entre responsabilités professionnelles et académiques. Pour lui, chaque expérience, qu’elle soit universitaire, professionnelle ou associative, représente une occasion d’apprentissage et de croissance personnelle.

Fortement impliqué dans la vie associative et bénévole en Tunisie, il est vite devenu évident pour lui que pour s’intégrer au mieux et profiter pleinement de son expérience au Québec, il lui fallait intégrer une association. C’est donc fort de ses expériences passées qu’il a choisi de s’impliquer dans l’AGE, en postulant directement dans les bureaux de l’association.

Ce jeune tunisien porte une attention particulière aux « soft skills », ces compétences interpersonnelles et comportementales essentielles dans le monde du travail. Convaincu que l’expérience prime sur le diplôme, il met en avant l’importance de la pratique et de l’apprentissage sur le terrain. Son implication au sein de diverses associations, lui a permis de développer un sens aigu du leadership, de la collaboration et de l’empathie.

« Notre travail c’est beaucoup de présence et de planification »

Skander Hamrouni, à propos de son mandat à l’AGE.

Un mandant court mais bien rempli

À travers ses actions, Skander incarne les valeurs de persévérance et de détermination. Il insiste sur l’importance de fixer des objectifs réalistes, de faire preuve de flexibilité et d’adaptabilité face aux défis rencontrés. Pour lui, chaque expérience, aussi modeste soit-elle, constitue une opportunité d’enrichissement personnel et professionnel.

Parmi les missions rattachées à son mandat débuté le 24 septembre 2023 comme coordonnateur des affaires socio-culturelles, il a tenu à remettre sur pied le Carnaval étudiant qui avait disparu depuis trois ans. Ainsi, plutôt que se noyer avec l’organisation d’un gros événement sur plusieurs jours, l’édition du Carnaval 2024 était condensée sur une seule journée. Cet événement phare était pour lui l’occasion de rappeler aux étudiants l’importance de travailler en équipe, et de cultiver un sentiment d’appartenance auprès de nos pairs étudiants.

Entre autres, il est attendu dans le plan d’action de son poste de travailler de concert avec les autres officiers de l’AGE, notamment pour organiser le pique-nique des employés, ou la soirée des administrateurs. Ces événements, qui sont un prétexte pour remercier ces personnes dont l’engagement fait vibrer l’UQTR, permettent de mettre en avant les qualités de la vie associative que sont l’entraide, le partenariat, la cohésion et l’esprit d’équipe.

« Rendre l’impossible possible, et le possible réalisable »

Skander Hamrouni lors de notre entretien.

Il rappelle l’importance de saisir chaque opportunité avec détermination et enthousiasme. Nous lui avons demandé ce qu’il souhaite pour la personne qui lui succédera. Pour lui, l’important ne réside pas dans le souhait d’accomplir un grand nombre de projets, mais plutôt de s’assurer que les quelques-uns que l’on décide de faire naître soient menés à bien. De plus, il souligne à plusieurs reprises à quel point l’entraide de la part des autres membres de l’AGE est précieuse, ainsi que le soutien des bénévoles durant les événements. C’est ce lien, ce travail main dans la main qui permettent de réaliser des projets de grande envergure, comme les spectacles de début et de fin d’année.

Malgré un emploi du temps chargé, nous tenons à remercier Skander Hamrouni pour la tenue de cet entretien, et pour l’ouverture et la générosité qu’il nous a démontré. Merci également pour son engagement et son désir d’amélioration constante.

REPONDRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici