Profil de joueur ― Laurie Simard: un retour apprécié

0
Laurie Simard est de retour au sein de l’équipe féminine de volleyball des Patriotes de l’UQTR. Photo: Patriotes.
Laurie Simard est de retour au sein de l’équipe féminine de volleyball des Patriotes de l’UQTR. Photo: Patriotes.

Laurie Simard entame sa deuxième année au sein de l’équipe de volleyball de l’Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR). Elle reprend sa place au sein de la formation après une pause d’un an.

Une sportive depuis plusieurs années

Laurie Simard est une jeune étudiante en troisième année du baccalauréat en sciences comptables. Cette année, elle se joint à nouveau à la formation de volleyball féminin de l’UQTR. L’athlète avait fait partie de l’équipe en 2014 lorsqu’elle avait commencé son baccalauréat, mais avait dû prendre une pause de ce sport en 2015, afin de pouvoir compléter son stage. Elle a maintenant un emploi au sein de l’entreprise pour laquelle elle a fait ledit stage.

La future comptable pratique maintenant ce sport depuis sept ans. Elle a commencé à jouer lors de sa dernière année au secondaire à Berthierville, puis n’a jamais arrêté depuis, à l’exception de l’année dernière. Après ses études secondaires, Laurie a déménagé à Trois-Rivières, afin de pouvoir jouer au niveau compétitif.

Avant de se joindre aux Patriotes de l’UQTR, Laurie Simard faisait partie de l’équipe de volleyball des Diablos du Cégep de Trois-Rivières, où elle étudiait en sciences humaines, profil administration. Contrairement aux Patriotes, à l’époque, la formation collégiale faisait partie de la division 1, où le niveau de compétition est beaucoup plus élevé.

Malheureusement, ce niveau de compétition était trop élevé pour la formation, et cela a résulté en une victoire en 16 matchs et une fiche de 11 manches gagnées en 57 tentatives lors de la saison 2012-2013. L’équipe ne fait maintenant plus partie de la division 1. Heureusement, ces résultats n’ont pas convaincu Laurie Simard d’arrêter de pratiquer ce sport, puisqu’elle a ensuite joint les Patriotes.

Un choix logique

Décrivant son choix pour les Patriotes comme un choix logique, Laurie Simard prend bien sa place au sein de l’équipe. Jusqu’à maintenant dans la saison, Laurie et ses collègues ont disputé trois parties. Ces dernières étaient contre l’Université du Québec à Rimouski, contre l’École de technologie supérieure, et contre les championnes provinciales de l’année dernière, l’équipe de l’Université du Québec à Chicoutimi (UQAC). Les Patriotes ont remporté ces trois rencontres. La formation a d’ailleurs gagné ces parties en trois manches chacune, sur une possibilité de cinq.

«On a vraiment des chances de gagner le championnat provincial cette année si nous continuons comme ça.» –Laurie Simard

L’encadrement des athlètes est un point que Laurie semble apprécier. «Les entraîneurs ont plus d’expérience que ceux au cégep, et ça parait dans nos résultats», a-t-elle affirmé. De plus, de nombreux efforts sont mis cette année, afin de créer des liens entre les différentes équipes des Patriotes, à l’aide d’activités de regroupement.

En plus de pratiquer le volleyball, Laurie Simard se définit comme une adepte de plusieurs autres sports. L’été, elle pratique le soccer de niveau compétitif. Elle joue aussi au tennis, au badminton et fait de la planche à neige pour le plaisir.

De grands espoirs pour le championnat provincial

Après la victoire contre l’équipe championne nationale de l’année dernière, les espoirs sont élevés pour les 14 joueuses, l’entraîneuse-chef Marie-Ève Girouard et l’entraîneur-adjoint Étienne Lefebvre. «On a vraiment des chances de gagner le championnat provincial cette année si nous continuons comme ça. L’année dernière, les Patriotes sont arrivés deuxièmes, et on vient de battre l’équipe qui est arrivée première. Ça regarde bien pour nous, mais il faut quand même continuer à s’améliorer», affirme Laurie. Ce sera sa deuxième participation au championnat provincial.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here