Projet Jacob : Sans Brume, un EP aux intentions universelles

0

 

Le 22 octobre dernier, Projet Jacob lançait son premier EP, Sans Brume. Crédit : Le Nouvelliste.

Le journal Zone Campus eu la chance de s’entretenir avec l’artiste derrière le groupe Projet Jacob. En effet, Jacob Lafrance, l’auteur derrière la formation musicale, a répondu aux questions du journal pendant près d’une demi-heure. Il nous a parlé du contexte entourant l’écriture et l’enregistrement du EP. Également, il leva le voile sur ses futurs projets. 

Sans Brume, un premier EP authentique

Le groupe Projet Jacob est formé de Jacob Lafrance, mais aussi de Christophe Charest-Latif à la basse, Julien Comptour à la batterie et Philippe Noël à la guitare. Les quatre musiciens sont tous des amis proches et collaborateurs occasionnels. Christophe a même aidé à coréaliser le EP en lui apportant une sonorité plus « claire et contemporaine ».

Sans Brume, le nouvel EP de Projet Jacob.

« Les compositions avaient une sonorité plus shoegazing au départ. On a voulu les rendre plus intemporelles. Le son est plus clair, avec moins de murs de son. », affrime Jacob Lafrance. En effet, selon lui, l’album n’aurait pas dutout les mêmes sonorités s’il était enregistré aujourd’hui. Mais il atteste que c’est ce qu’il y a de plus beau avec la musique.

Les musiciens se sont réunis durant trois jours consécutifs dans un chalet de La Minerve dans les Laurentides afin de composer l’album. Selon Jacob, il leur a fallut pas mal de café pour tout enregistrer en trois jours! Mais il est très satisfait du résultat. « On est content de la réception du EP. Nous sommes l’une des surprise d’octobre du Canal Auditif et plusieurs médias ont écrit à propos du lancement. », d’affirmer joyeusement Jacob. De plus, les chansons de Sans Brume ont fait leur place sur plusieurs listes de lecture des plateformes de streaming.

« Pour moi, la voix est un instrument comme un autre. »

-Jacob Lafrance

La musique avant tout

Jacob Lafrance. Crédit : Le canal auditif.

Jacob avait déjà écrit toutes les chansons de ce EP avant la pandémie. En effet, il les a composé dans la foulée de son arrivée dans la métropole montréalaise. Selon Jacob, c’est à ce moment qu’ils s’est donné le droit de faire de la musique pour vrai.

Auparavant, il étudiait en administration, profil Ressources humaines, à l’UQTR, et avait déjà fait quelques spectacles à Trois-Rivières dans le cadre de différents festivals. Il composait déjà les instrumentations pour sa conjointe Carla Chanelle, et avait l’habitude de travailler seul devant son ordinateur. En effet, après l’UQTR, il étudia en musique numérique à l’Université de Montréal.

« L’écriture n’est pas une de mes force en soi, mais j’essaie de demeurer universel. »

– Jacob Lafrance

Jacob affirme lui-même être un musicien d’abord et avant tout. D’ailleurs, il dit composer les paroles de ses chansons en dernier. C’est que pour ce jeune artiste, les chansons sont avant tout instrumentales et les paroles doivent être écrites selon la sonorité des mots.

Du Shoegazing au « Dad rock »

Également, Jacob Lafrance nous parla de ses compositions musicales à venir. Il affirme que celles-ci auront un son tendant plutôt vers le « Dad rock ». En effet, Jacob est un grand amateur de Neil Young et de rock classique. D’ailleurs, il dit avoir baigné dans ce style musical à cause de son père, et jusqu’à l’écœurement, lors de son adolescence.

« On veut devenir un band de scène. C’est certain qu’on va vouloir venir à Trois-Rivières. »

– Jacob Lafrance

Jacob Lafrance dit également adorer les Rolling Stones et leurs albums comme Exile on Main Street ou Sticky Fingers. Toutefois, il est également un amateur de musique québécoise, spécialement la scène montréalaise. D’ailleurs, il est toujours à l’affût des spectacles de Corridor, Jonathan Personne ou Mort Rose. Également, il adore le dernier album d’Hubert Lenoir.

Pour finir, il dit vouloir enregistrer ses prochaines compositions l’été ou l’automne prochain. Et ce, toujours au même chalet dans les Laurentides. Mais pour l’instant, son objectif est de se créer une réputation de « band de scène » en multipliant les spectacles. En espérant très fort que ses tournées l’amènent un jour à Trois-Rivières!

 

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here