Restructuration: Un vent de changement à l’AGE UQTR

0
Publicité
François Arcand, vice-présidence aux finances et développement de l'AGE UQTR. Photo: Archives
François Arcand (à l’arrière-centre), vice-présidence aux finances et développement de l’AGE UQTR. Photo: Archives

Plusieurs changements s’opèrent au sein de l’AGE UQTR depuis la rentrée scolaire.  Plusieurs départs et remplacement ont eu lieu au sein du conseil exécutif ainsi qu’auprès du personnel. Ce n’est toutefois pas la fin de ceux-ci, puisque d’autres sont à venir dans les prochains mois.

En effet, la vice-présidence aux affaires sociopolitiques, Jean-René Leblanc Gadoury, a quitté en juin dernier pour des raisons de santé. Son poste a été par la suite comblé par Christian Jr Bourdon au mois d’aout. C’est maintenant à la vice-présidence aux finances et développement, François Arcand, de quitter l’association en date du 31 décembre 2013. Il aura occupé le même poste pendant plus d’un an et demi au sein du conseil exécutif de l’AGE UQTR. Monsieur Arcand a toutefois dû remettre sa démission pour des raisons académiques. Ce dernier doit commencer un stage à l’hiver 2014 pour une durée de huit mois, ce qui l’empêcherait de remplir pleinement ses fonctions d’exécutant. Monsieur Arcand était toutefois au courant de la possibilité qu’il doive effectuer un stage à la session d’hiver 2014 lorsqu’il s’est présenté aux dernières élections générales de l’AGE UQTR, mais rien n’était certain à ce moment quant à l’organisation de son cheminement scolaire.

À la suite de l’annonce de sa démission en conseil d’administration (CA) tenu le 27 octobre, le CA a procédé à l’ouverture du poste. Celui-ci est ouvert à tout étudiant, et ce, jusqu’au 20 novembre 17h. Les étudiants intéressés par le poste peuvent aller se procurer les documents au bureau de l’AGE UQTR. Questionné sur les dossiers prioritaires pour l’AGE UQTR au poste de vice-présidence aux finances et développement, Monsieur Arcand mentionne l’atteinte du déficit zéro pour le café bistro la Chasse Galerie tel que stipulé dans le plan d’action 2013-2014 du café. «Il serait important de revalider l’entente avec le courtier d’assurance. Après six ans, il faut s’assurer que la formule nous convient toujours», ajoute-t-il. Monsieur Arcand invite tous ceux qui seraient tentés par l’expérience à venir le rencontrer à son bureau ou à le joindre par courriel pour lui adresser leurs questions. «C’est une très belle expérience de vie. On traite de dossiers très différents. On apprend à travailler avec des personnes qui ont des personnalités et des idéologies différentes de la nôtre, mais on cherche tous l’atteinte du même but. L’AGE nous offre la chance de développer plusieurs compétences», raconte Monsieur Arcand concernant son expérience comme officier.

«C’est une très belle expérience de vie. On traite de dossiers très différents.» – François Arcand, vice-présidence aux finances et développement de l’AGE UQTR.

Une structure en changement

En plus des changements dans l’exécutif, l’AGE a procédé à des modifications au sein de son personnel. Pendant l’été, le CA a adopté une nouvelle structure administrative pour l’association. Celle-ci comprend l’ajout du poste d’éducatrice principale, qui a été comblé par Nadia Boudreau, et d’un commis aux évènements, poste étudiant toujours non comblé. Les postes d’adjoint-administratif et de technicien comptable deviennent maintenant des postes permanents, et le poste d’attaché politique est modifié et devient celui de conseiller à l’exécutif. Le poste de direction administrative revient, mais la définition de tâches a toutefois été modifiée. Au CA d’octobre, les administrateurs ont procédé à l’embauche de Lyne Chartrand à ce poste. Cette restructuration administrative survient à la suite du renvoi de la direction administrative l’an dernier. «Un travail approfondi n’avait jamais été fait précédemment. Il fallait donc avoir la réflexion sur notre structure et les besoins des étudiants», précise le secrétariat général, Carol-Ann Rouillard, par rapport aux raisons ayant motivé cette restructuration. Ce travail de réflexion a été fait pendant l’été avec l’aide du comité aux affaires institutionnelles sur lequel siège le secrétariat général à la présidence du comité, la présidence de l’AGE comme ex officio, la vice-présidence aux finances et développement comme officier élu par le conseil exécutif, l’attaché politique comme membre non votant ainsi que trois administrateurs et un étudiant. Le poste étudiant a toutefois été vacant tout l’été.

L’AGE subira donc encore plusieurs changements dans les prochains mois, considérant que le poste de vice-présidence aux finances et développement ainsi que celui d’adjoint-administratif et de commis aux évènements seront à combler. Le poste d’assistance-gérance sera aussi ouvert prochainement.

REPONDRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici