Retour pénible : La formation de soccer masculine des Patriotes connaît un premier week-end difficile

0
1829
Les Patriotes sont privés des services des joueurs d’impact Vedran Fustar (à gauche) et Yannick Fournier (au centre). Photo : J. Dufresne

Après avoir connu un véritable succès lors de leur camp d’entrainement en France au début du mois, les protégés de Pierre Clermont ont eu un dur retour à la réalité le 9 septembre dernier alors qu’ils amorçaient leur saison 2011-2012. Fatigue? Manque de concentration? Clermont n’en sait encore trop rien. Tout ce qui est sûr pour l’entraineur, c’est que son équipe était moins prête qu’il ne le pensait.

Les Patriotes n’ont pas connu un début de saison facile, alors qu’ils affrontaient dès le premier week-end d’activités leurs deux bêtes noires, soit le Vert et Or de Sherbrooke et les Stingers de Concordia. Récoltant respectivement un verdict nul de 1-1 et une défaite de 4-2, l’instructeur admet que ses joueurs éprouvent certaines difficultés à affronter ces deux équipes sur leur territoire. «Sherbrooke a énormément fermé le jeu et on a eu de la misère à s’ajuster face à cette situation», dit-il.

En ce qui concerne l’inclinaison contre Concordia, les Pats n’ont pas été en mesure de se ressaisir et de garder le rythme après que les Montréalais aient inscrit un but dès le début de la partie. De plus, ces derniers ont profité de lacunes du côté des Trifluviens. «On a fait des erreurs assez incroyables, confie Clermont. On a laissé notre jeune gardien, la recrue Raphaël Bélanger-Vaillancourt, à lui seul.»

Un point positif que l’on peut relever de cette fin de semaine est le travail des recrues. Sur les trois points inscrits par les Patriotes durant ces deux rencontres, deux d’entre eux ont été marqués par de nouveaux joueurs. Guillaume Surot a ouvert la marque contre Sherbrooke, tandis que Marc-Antoine Simard a trouvé le fond du filet contre Concordia. Les passes sur ces deux buts ont d’ailleurs été exécutées par une autre recrue, Sulivan Burtier. Pour sa part, le vétéran Émile Dufour-Gallant a conclu la marque de l’UQTR grâce à une passe d’un ancien membre des Pats, Abdoulaye Kante.

Le travail des vétérans

Ne comptant pas moins de onze recrues dans la formation cette année, Pierre Clermont compte énormément sur ses vétérans pour montrer l’exemple. «On a beaucoup de recrues dans l’équipe et les vétérans doivent montrer le chemin. C’est important qu’ils montrent comment il faut jouer. Pour l’instant, certains vétérans ont eu leur part de difficultés dans les parties, souvent dues à un manque de concentration en terme de prise de décision. Ce n’est jamais par manque de volonté, mais c’est anormal de la part de vétérans de troisième et quatrième année», affirme l’entraineur.

Une problématique avec laquelle Clermont devra composer pour les parties à venir est l’absence de joueurs d’impact. On fait notamment référence ici à Vedran Fustar, Geoffrey Jouvin et Yannick Fournier qui souffrent toujours d’une blessure. «Les autres joueurs devraient prendre la relève, mais on s’aperçoit qu’à certains postes, il manque de profondeur», dit-il.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here