Réussite du 21e Salon des vins, bières et spiritueux de Trois-Rivières : Un gros montant accumulé pour les étudiants-athlètes des Patriotes

0
Publicité
Les organisateurs et partenaires sont très fiers du montant amassé. Photo : Maxime Tanguay

Comme à chaque année depuis 21 ans, le Salon des vins, bières et spiritueux de Trois-Rivières permet d’amasser des fonds pour aider les étudiants-athlètes du campus de l’UQTR. Cette année, les organisateurs n’ont pas seulement visé les joueurs de hockey des Patriotes, mais plutôt toutes les disciplines. Tenu le 26 septembre dernier, l’événement a été couronné de succès en obtenant le plus gros montant de l’histoire du Salon, soit 41 500$.

Fondé il y a plus de vingt ans par messieurs Yvon Desprès et Renald Boucher, le Salon avait pour but de récompenser les joueurs de hockey à l’aide de bourses amassées par la vente de billets et de coupons de dégustation. Plusieurs acteurs du domaine des boissons alcoolisées sont alors invités à présenter des produits aux visiteurs.

Les coupons achetés par les visiteurs servent de monnaie d’échange pour obtenir les dégustations de leur choix. L’édition 2012 n’a pas changé la forme de ce rendez-vous, mais plutôt les bénéficiaires. Pour une première fois depuis sa fondation, le montant amassé sera distribué à l’ensemble des athlètes s’étant démarqués dans leurs disciplines respectives.

Autre première, qui a aidé à augmenter le nombre de participants selon les organisateurs, est la possibilité de s’inscrire directement sur le site Internet de l’événement et d’y faire le paiement. Ce sont 1 220 personnes qui se sont déplacées vers le CAPS de l’UQTR, décoré et aménagé de façon à rendre l’activité la plus chaleureuse possible.

Dépassant largement le montant accumulé l’an dernier, c’est 41 500$ qui seront redistribués sous forme de bourses d’excellence ou d’accueil aux étudiants du programme de sport de l’Université. Ces bourses sont très utiles pour les étudiants voulant se consacrer entièrement à leurs études et à la pratique de leur discipline.

Caroline Lapierre-Lemire, athlète en natation pour les Patriotes, a mentionné que ses bourses lui ont permis de se concentrer à s’améliorer dans les deux facettes de sa vie universitaire. M. André-François Lafond, directeur du Service de l’activité physique et sportive (SAPS) de l’UQTR, a quant à lui indiqué que «ces bourses vont aussi aider dans le recrutement d’étudiants-athlètes». Il a également profité de l’occasion pour annoncer la tenue d’une 22e édition l’an prochain.

«Dépassant largement le montant accumulé l’an dernier, c’est 41 500$ qui seront redistribués sous forme de bourses d’excellence ou d’accueil aux étudiants du programme de sport de l’Université.»

Une vie très chargée

Les étudiants-athlètes du campus doivent non seulement performer dans leur champ d’études, mais aussi dans leurs performances sportives. Selon le témoignage de Mme Lapierre-Lemire, c’est 25 heures de pratique par semaine qui s’ajoutent aux heures requises pour mener à terme un baccalauréat avec de bons résultats. Elle souligne que les bourses obtenues grâce à cet événement ont couvert les frais de scolarité annuels, évitant qu’elle ait à ajouter des heures de travail à cet horaire déjà très chargé.

M. Lafond considère que ce soutien financier de qualité peut convaincre certains étudiants de préférer le campus de l’UQTR «plutôt que de se diriger vers une autre université». La possibilité d’étudier sans devoir prendre un emploi à temps partiel est alléchante pour la clientèle.

REPONDRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici