Sèxe illégal et Dave Morgan au Carnaval étudiant 2014: Un humour tout en nuance

0
1702
 LUITR_Camp-de-recrutement.png
Sèxe Illégal. Photo: Courtoisie
Sèxe Illégal. Photo: Courtoisie

Le duo humoristique Sèxe Illégal, formé de Paul Sèxe et de Tony Légal, et l’humoriste Dave Morgan ont diverti la foule étudiante lors du Carnaval le lundi 20 janvier dernier. Une soirée frénétique qui a fait rire la salle comble.

Les gars de Sèxe Illégal sont définitivement dans un monde parallèle, disjoncté de la réalité. Ils se définissent comme un groupe de musique international qui aurait vu le jour en 1976, quelques heures avant le décès de Bob Marley. «Nous aimons faire des petites places comme l’UQTR pour le plaisir de rester proche du peuple, lance Tony Légal. On le savait qu’en investissant le milieu de l’humour québécois, on savait à quoi s’attendre: de plus petites salles, moins de stades», renchérit-il. Ceci n’est qu’un mince exemple de leur univers singulier.

Leur spectacle présente le même format qu’un spectacle de chansons, c’est-à-dire que les gars font leurs blagues entre les chansons humoristiques qui sont composées sur des airs connus et dont les paroles ont été changées. Durant leur numéro, chacun détient son rôle. Tony Légal est le futé alors que Paul Sèxe fait l’abruti, et ils ne dérogent jamais de leurs rôles. Cela rend le spectacle quelque peu prévisible, mais les liens impertinents et déconnectés qu’ils font entre les nombreuses références culturelles qui ponctuent les numéros continuent de surprendre le spectateur.

«La foule était en feu!» – Dave Morgan

Une foule inattentive

Les blagues de Sèxe Illégal sont tout en nuance, peut-être même trop nuancées pour une foule étudiante au beau milieu d’une semaine de fête. Leur humour est subtil et composé de beaucoup de jeux de mots qui demandent une certaine réflexion, ce que la foule n’était malheureusement pas en état de faire ce soir-là. Durant le spectacle au 1012, les bancs se sont vidés peu à peu durant le numéro des «rock stars» internationales. C’était décevant de voir une foule ne pas apprécier à sa juste valeur le talent qui était sur scène. Par contre, ils ont tout de même fait rire un certain nombre d’admirateurs qui s’étaient rassemblés, malgré le malaise ambiant résultant de ce désistement progressif de la foule.

Dave Morgan. Photo: Courtoisie
Dave Morgan. Photo: Courtoisie

Une première partie endiablée

En première partie, Dave Morgan a simplement été tout le contraire du duo Sèxe Illégal. L’humoriste originaire de Joliette a endiablé la salle avec ses blagues concises et efficaces. Sa performance était parfaitement adaptée au public universitaire, car il n’y avait pas de temps mort entre les farces: une blague n’attendait pas l’autre. Les topos étaient souvent vulgaires, mais agréables. Ils frôlaient la limite de l’acceptable, sans toutefois êtres dérangeants. Son humour cru qui abordait majoritairement les thèmes du sexe et de l’alcool a plu aux carnavaleux étudiants. «La foule était en feu!, a-t-il lancé après sa performance. Je le savais que les étudiants allaient faire la fête, mais j’ai eu bien du plaisir.»

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here