Simon Walls au Zénob: Voyageur dans l’âme

0
Simon Walls était de passage le jeudi 17 octobre dernier au café bar le Zénob. Photo: Kelso
Simon Walls était de passage le jeudi 17 octobre dernier au café bar le Zénob. Photo: Kelso

Après une tournée dans le Canada anglais, de Montréal à Tofino, l’auteur-compositeur-interprète Simon Walls était de passage dans la région trifluvienne le 17 octobre dernier. Il en a profité pour présenter plusieurs chansons tirées de ses deux albums, Don’t Ask Your Eyes What the End Sounds Like et Klein Blues.

Simon Walls s’est présenté dans une ambiance intime devant une foule conquise au café bar le Zénob de Trois-Rivières. Jean-Yves André, son bassiste et percussionniste, a accompagné le chanteur dans une prestation qui mélangeait l’acoustique, les guitares électriques et même le reggae. «On a un méchant beau set-up», dit-il en parlant de son spectacle avant la prestation. Entre les chansons, ils ont raconté l’historique ainsi que les nombreuses sources d’inspiration de leurs chansons, ce qui a été très intéressant et apprécié du public.

Dépasser les frontières du voyage

Les artistes trouvent l’inspiration à plusieurs endroits, comme dans leur vie de tous les jours, mais c’est totalement différent pour Simon Walls. Pour lui, c’est le voyage qui l’allume. Son processus de création est presque aussi intéressant que sa musique, car chaque album a un certain concept qui gravite autour du voyage. «Pour chaque album, on essaye de faire quelque chose de malade, lance-t-il lorsqu’il a été interrogé sur la question. On se met carrément les deux pieds dans la merde pour voir quel genre de chansons va sortir de ces nombreuses situations.» En effet, son dernier album Klein Blues, sorti en 2011, a été composé sur la route lors de sa traversée à pied du Canada. Il a notamment écrit un livre sur cette longue marche, Troubadour des temps modernes, qui était en vente lors de la soirée du 17 octobre.

«Pour chaque album, on essaye de faire quelque chose de malade. On se met carrément les deux pieds dans la merde pour voir quel genre de chansons va sortir de ces nombreuses situations.» – Simon Walls

Depuis son retour, Simon Walls ne chôme pas. En effet, il a fait la tournée du Canada ainsi que la tournée du Québec en première partie du spectacle de Pascal Picard en 2012. «Faire sa première partie nous a ouvert beaucoup de portes, comme le Grand Théâtre de Québec. C’était une super belle gang, avoue-t-il. Ça a donné un certain poids dans ma carrière, une certaine notoriété.»

L’avenir est rose pour le chanteur

Plusieurs projets arrivent en même temps pour le jeune musicien. Après sa tournée au Québec, il a l’Europe dans sa mire. De plus, il se présentera dans l’Ouest canadien au printemps prochain et il reviendra au Québec faire la tournée des festivals durant l’été 2014. En plus de tout cela, il se lancera dans l’écriture d’un troisième album qui sera inspiré de son prochain voyage de quatre mois en Afrique, c’est-à-dire de septembre à décembre 2014. Il fabriquera un studio portable avec lequel il pourra enregistrer ses chansons en direct de ces pays africains. «Le but de ce voyage est d’habiter chez les gens et de s’imprégner de la culture africaine», explique-t-il. Il n’y aura aucun hôtel ni auberge de jeunesse.»

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here