Spectacle d’Ingrid St-Pierre : Petits bonheurs

0
2115
 LUITR_Camp-de-recrutement.png
Ingrid St-Pierre sera en supplémentaire le 6 avril prochain à la salle Anaïs-Allard-Rousseau de la Maison de la Culture de Trois-Rivières. Photo : Sylvain Dumais

Ingrid St-Pierre était en spectacle le 28 octobre dernier à la salle Anaïs-Allard-Rousseau de la Maison de la Culture de Trois-Rivières. Celle que l’on a pu découvrir dans les différents cafés trifluviens était heureuse d’être de retour ici afin de présenter les chansons de son premier album Ma petite mam’zelle de chemin, paru en mai 2011.

Ingrid St-Pierre est apparue sur scène en début de spectacle afin de présenter celui qu’elle avait invité afin d’assurer la première partie, le Trifluvien Benoît Rocheleau. Ce multi-instrumentiste a travaillé aux côtés de plusieurs artistes dont Tricot Machine et Andrea Lindsay, en plus d’avoir lancé son tout premier album cet automne. Benoît Rocheleau a suscité de très bonnes réactions de la part du public grâce à ses chansons accrocheuses. L’auteur-compositeur-interprète a d’ailleurs fait bien rire les spectateurs grâce à sa chanson Bubblicious Baby ainsi qu’à sa version réinventée de la chanson Pâtes au basilic d’Ingrid St-Pierre. C’était une belle occasion de découvrir le talent de ce jeune artiste fort intéressant.

Après un court intermède, Ingrid St-Pierre est revenue sur scène afin de présenter ses chansons. Elle était accompagnée du quatuor à cordes QUATR’AILES composé de musiciennes ayant étudié au Conservatoire de musique de Trois-Rivières. Édith Fitzgerald (violon I), Joanie Turcotte (violon II), Sarah Martineau (alto) et Camille Paquette-Roy (violoncelle) ont donc assuré avec brio les mélodies et les choeurs lors des chansons d’Ingrid St-Pierre.

L’auteure-compositrice-interprète a offert au public quelques nouvelles chansons qui figureront sur son prochain opus, qu’elle «bricole» pour le moment.

En plus d’interpréter les pièces de son premier album, l’auteure-compositrice-interprète a offert au public quelques nouvelles chansons qui figureront sur son prochain opus, qu’elle «bricole» pour le moment. Parmi celles-ci, Avalanches, une très belle chanson qu’elle a composées lors d’un récent séjour dans l’Ouest canadien.

Le public a également eu droit à un chant latin, le premier qu’elle a appris lorsqu’elle était adolescente et qu’elle chantait dans les églises. Ingrid St-Pierre a interprété la majorité de ses chansons en s’accompagnant elle-même au piano. À plusieurs reprises, elle n’a pas hésité à se lever debout en mettant un joli chapeau qui lui donnait un air espiègle, tout en interprétant les chansons un peu plus enjouées de son répertoire. L’artiste a également joué quelques notes de ukulélé malgré le peu de pratique qu’elle possède avec cet instrument.

Faire sa petite mam’zelle de chemin

Le spectacle d’Ingrid St-Pierre, ce sont de petits bonheurs qui nous sont présentés. Les chansons sont charmantes et parsemées d’anecdotes de la jeune artiste qui le sont tout autant.

Les choses se passent plutôt bien pour Ingrid St-Pierre. Depuis la sortie de son premier album, le succès et les bonnes nouvelles s’accumulent. L’auteure-compositrice-interprète vient tout juste de lancer son deuxième extrait radio (Pâtes au basilic) et était heureuse d’annoncer lors de la soirée du 28 octobre qu’elle sera en supplémentaire le 6 avril 2012, toujours à la salle Anaïs-Allard-Rousseau. Tout juste avant, elle sera de passage à Bécancour, au Moulin Michel le 24 mars prochain.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here