Spectacle intime au Nord-Ouest Café: L’expérience Clément Jacques

0
Clément Jacques en prestation au 2e étage du Nord-Ouest café. Photo: Caroline Filion
Clément Jacques en prestation au 2e étage du Nord-Ouest café. Photo: Caroline Filion

Après un moment sans se produire sur scène, Clément Jacques revenait avec un spectacle au Nord-Ouest Café jeudi le 2 octobre. La première partie du spectacle était assurée par Lazenby Project, qui jouait dans un style plus country-folk. Accompagné de ses musiciens, le jeune homme a commencé son spectacle en retard, à 22h30, en offrant au public quelques chansons acoustiques, en plus de demandes spéciales. Présentant les titres de son dernier album Indien, c’était l’un des derniers spectacles avant la période des fêtes pour Jacques qui est originaire de La Baie, au Saguenay-Lac-St-Jean.

Trouvant le public un peu éloigné, dès le début du spectacle, Jacques a fait avancer les spectateurs près de la scène, voyant que la salle n’était pas remplie à sa pleine capacité. Dès que les autres musiciens sont embarqués, le son est monté d’un cran et les solos de guitare se sont enchainés.

On sentait que le groupe était sur le party et les membres paraissaient beaucoup s’amuser. Par contre, la réponse du public n’était pas très bonne et plusieurs ont d’ailleurs quitté avant la fin du spectacle. Prenant cela en riant, Jacques a ajouté: «On va voir si on est capable de vider la place!». C’est à ce moment que la soirée est devenue très spéciale. Comme c’était de plus en plus intimiste, (le spectacle avait pratiquement l’air d’une pratique dans un garage) les quelque 15 personnes dans le public ont été appelées à se présenter à tour de rôle. Jacques a ensuite demandé quelles chansons l’assistance aimerait entendre, et il a révisé sa liste en fonction de leurs goûts.

Il faut dire qu’à chaque fois que l’artiste se produit sur scène, c’est toujours une expérience différente. Il possède un charme incontestable et s’amuse beaucoup avec son groupe, dont les membres sont ses amis en premier lieu. Il ne faut certes pas avoir d’attentes lors d’un spectacle de Clément Jacques, car à chaque fois, c’est une redécouverte, quelque chose d’unique.

Son dernier album Indien est plus sombre que les deux derniers, ayant été enregistré dans le bois avec du matériel loué, pour reprendre contact avec ses racines. En compagnie de son ami et sonorisateur Creg Bonnier, Jacques est parti sans texte, sans musique, et il a laissé la nature lui parler. Étant dans une période difficile de sa vie, il voulait un son plus dur, voire carrément brut avec plus de guitare électrique et des textes reflétant ses humeurs. Les deux albums précédents sonnaient un peu plus folk-pop, et on a même entendu un participant de l’émission La Voix reprendre la chanson Ariane, titre de son album Le maréographe.

À chaque fois que cet artiste se produit sur scène, c’est toujours une expérience différente. Il possède un charme incontestable et s’amuse beaucoup avec son groupe.

Pour terminer son spectacle, il a fait quelques-unes de ses pièces les plus connues, pour ensuite partir sans offrir de rappel, aux alentours de minuit. Le public est resté sur sa faim et aurait souhaité plus de mélodies acoustiques comme au début de la soirée.

Clément est présentement en enregistrement pour la version Deluxe de son album Indien. Il prend une longue pause de spectacle jusqu’en 2015, année où il compte tomber dans l’écriture de son quatrième album qu’il veut semblable au dernier.

Pour plus d’informations, consulter son site internet www.clementjacques.com/ pour les dates de spectacles ainsi que l’achat d’albums et de T-shirts.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here