Spectacle: La belle simplicité de Chantal Archambault

0
Chantal Archambault a offert un merveilleux concert aux Trifluviens le 17 octobre dernier. Photo: A. Carignan
Chantal Archambault a offert un merveilleux concert aux Trifluviens le 17 octobre dernier. Photo: A. Carignan

C’est en février dernier que l’auteure-compositrice-interprète a lancé son deuxième album, Les élans. De prime abord, elle s’était déjà fait connaitre avec son premier album, La romance des couteaux, qui avait été en lice dans la catégorie Album de l’année à l’ADISQ. Avec son deuxième opus, elle a officiellement pris sa place dans la sphère musicale québécoise.

Pour ce deuxième album, elle a collaboré avec un de ses grands amis, soit Dany Placard. Ayant aussi réalisé le premier, c’était une valeur sure que Chantal Archambault prenait dans son équipe. Et assurément, Les élans est un album qui a tout pour plaire avec ses sons légers et son ambiance équilibrée. En effet, il y en a pour toutes les émotions sur cet album.

Naturel et parfait

C’est ce même équilibre que nous retrouvons en spectacle lors des performances de Chantal Archambault. De passage à Trois-Rivières, elle a visité la salle Louis-Philippe-Poisson qui, pour l’occasion, avait revêtu son ambiance bistro. Le look intime allait à merveille avec la chaleur de l’auteure-compositrice-interprète. C’est accompagné de ses quatre musiciens qu’elle a performé en toute simplicité devant les spectateurs. Notons d’ailleurs parmi ses musiciens Dany Placard à la basse ainsi que Michel-Olivier Gasse, son amoureux, à la guitare.

Pour ceux qui aiment écouter une voix aussi belle que sur les albums, Chantal Archambault est parfaite pour eux. Il est parfois difficile maintenant, avec le contrôle des voix et leurs modifications, de retrouver un son aussi parfait que sur un enregistrement. Or, ce n’est pas du tout le cas ici. En parfaite harmonie avec ses choristes-musiciens, elle a su convaincre les plus récalcitrants. Si l’artiste semblait plus gênée au début du spectacle, l’atmosphère simpliste de la salle a su réchauffer le tout.

C’est accompagné de ses quatre musiciens qu’elle a performé en toute simplicité devant les spectateurs.

Ce qui est intéressant avec une artiste telle que Chantal Archambault, c’est que chaque chanson à sa propre histoire et qu’elle n’hésite pas à la partager au public. Il faut dire que l’artiste originaire de l’Abitibi a connu un grand changement récemment: son arrivée à Montréal. Alors que le grand air l’attentait sur sa galerie auparavant, c’est maintenant une ruelle en asphalte qui tapisse ses fenêtres. Ce changement de décor, apprenons-nous dans le spectacle, a influencé beaucoup sa rédaction de chansons, telle que la Chambre 16.

Belle surprise pour les spectateurs, elle a joué quelques pièces de son prochain EP qu’elle lancera au début de l’année 2014. Surtout écrit lors d’une «cure chalet» qu’elle s’est offerte, le mini-album abordera son retour aux sources et sa réunion avec la nature qui lui manque tant. En somme, c’est un spectacle de qualité et réconfortant que Chantal Archambault a su offrir aux Trifluviens qui ont eu la chance d’y assister.

Pour plus d’informations sur Chantal Archambault, visitez le http://chantalarchambault.com.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here