Théâtre pour le Fonds de l’UTA: Les Panthères grises s’organisent

0
1134
 LUITR_Camp-de-recrutement.png
Les panthères grises, ce sont deux femmes retraitées qui s’inquiètent des projets du gouvernement au sujet des coupures de pension. Photo: Stéphanie Vermette
Les panthères grises, ce sont deux femmes retraitées qui s’inquiètent des projets du gouvernement au sujet des coupures de pension. Photo: Stéphanie Vermette

Le 14 avril dernier, à la salle Rodolphe-Mathieu du pavillon Michel-Sarrazin de l’Université du Québec à Trois-Rivières, avait lieu la pièce Les Panthères grises s’organisent, une comédie signée Monique Gill, fidèle apprenante à l’Université du troisième âge (UTA) depuis 2009.

L’évènement a attiré une cinquantaine de spectateurs et a permis de récolter des fonds qui seront remis à l’UTA.

Stéphanie Vermette, coordonnatrice de l’UTA, était très emballée à la sortie de cette soirée rafraichissante et divertissante: «Les commentaires que j’ai reçus sont élogieux, tout le monde a terminé la pièce en dansant debout, tel que l’avait prévu Madame Gill!».

Les Panthères grises s’organisent

Les panthères grises, ce sont deux femmes retraitées qui s’inquiètent des projets du gouvernement au sujet des coupures de pension. Elles se réunissent dans la cuisine chez Madeleine où elles discutent des mesures à prendre pour ne pas diminuer leur train de vie. Après avoir examiné les différentes possibilités, elles décident de se partir en affaires… une PME communautaire. «Vous connaissez le iPad, le iPod, le iTunes, mais pas le iToutt». Les deux femmes se surprendront avec leurs projets respectifs.

Olyvette Boisvert, dans le rôle d’Albertine, incarne une Acadienne de Bouctouche de 80 ans, et Monique Gill, dans celui de Madeleine, propose une Barbie célibataire de 70 ans. 

Les personnages colorés aborderont entre autres la sexualité des femmes de 70 ans et plus. Les deux comédiennes mettent en lumière l’importance d’avoir des relations sexuelles protégées, peu importe l’âge.

Monique Gill et Olyvette Boisvert

Les deux dames font du théâtre amateur depuis plusieurs années, Monique Gill ayant aussi donné des ateliers de jeu et d’écriture.

C’est en 2011 que Madame Boisvert téléphone à son amie de longue date pour lui demander d’écrire une pièce de théâtre. Madame Gill, qui avait aussi envie de retourner à l’écriture et sur les planches, écrit d’abord la pièce pour quatre comédiennes, avant que deux ne se désistent. Il existe donc deux versions de la pièce.

Elles ont commencé les répétitions en 2012, et les représentations en 2013. Monique Gill dit avoir un autre projet de pièce de théâtre en cours.

L’évènement a attiré une cinquantaine de spectateurs et a permis de récolter des fonds qui seront remis à l’UTA.

Le Fonds UTA

Organisé par l’Université du troisième âge, l’évènement a permis d’amasser 800$ qui serviront à financer ses activités. Le montant servira à couvrir les frais de projets spéciaux: conférenciers, prix de présences, octroi de bourses pour les étudiants, etc.

L’UTA possède un Fonds qui lui est dédié à la Fondation de l’Université du Québec à Trois-Rivières depuis 2010.

Jouer gratuitement

Olyvette Boisvert et Monique Gill ont choisi de jouer gratuitement cette pièce de théâtre originale pour tout organisme sans but lucratif. Responsable de louer la salle, de faire la publicité et de vendre les billets, l’organisme récolte les fonds.

Depuis 2013, les deux femmes ont joué pour différents organismes de la région.

Il est possible de joindre les comédiennes par téléphone 450 568-6769 (Olyvette Boisvert) ou 450 568-2990 (Monique  Gill), ou par courriel à monique.gill@sympatico.ca.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here