Trump de retour ?!

0
Donald Trump, le 5 janvier à Mason City (Iowa), pour un meeting « Commit to caucus ». Crédits : Christian MONTERROSA/AFP

Les démocrates et certains républicains espéraient s’en être débarrassés une fois pour toutes après sa défaite de 2020. À 10 mois de l’élection présidentielle, Donald Trump est de retour en force. Une rude bataille pour l’âme de l’Amérique s’annonce dans un pays profondément divisé.

Grand favori des primaires républicaines

Dans les primaires républicaines de l’Iowa, première étape sur la route présidentielle, Donald Trump l’emporte avec plus de 50% des suffrages, un score historique. Il devance largement Ron DeSantis, deuxième avec environ 21%. Ce premier moment de vérité de la campagne pèse lourd : si l’ancien président n’avait pas obtenu la victoire annoncée dans l’Iowa, son image d’invincibilité risquait d’être entamée pour le reste de la course.

Donald Trump n’est pas un gros poisson dans un petit étang. C’est une baleine dans une baignoire. Il écrase tous ses rivaux.

Ralph Reed, républicain fondateur de la Faith and Freedom Coalition

Le ballet très orchestré des primaires mènera les candidats dans le New Hampshire, avant que, tour à tour, chacun des 50 États ne vote jusqu’en juin. En ligne de mire, la convention nationale de juillet, qui investira officiellement le candidat républicain à la présidentielle. La victoire fulgurante de Donald Trump dans l’Iowa fait de lui le « net favori » des républicains à la présidentielle a estimé lundi Joe Biden sur le réseau social X.

Interminables démêlés avec la justice

Donald Trump fait face à 91 chefs d’inculpation. Il est notamment accusé d’avoir tenté de manipuler les dernières élections. Il utilise ses déboires judiciaires comme argument de campagne, pour se présenter comme subissant une chasse aux sorcières. Il se dit victime de persécution politique, accusant son adversaire démocrate d’être à la manœuvre pour l’empêcher de redevenir président. Ce phénomène est sans précédent, répètent les analystes : une campagne électorale sur fond de démêlés avec la justice.

Comparution devant un tribunal de New York pour répondre d’une poursuite civile où on l’accuse d’avoir gonflé la valeur de ses actifs immobiliers, en novembre 2023.
Crédits : REUTERS

Les États du Colorado et du Maine lui ont interdit de se présenter à l’élection présidentielle pour son rôle dans les émeutes du Capitole en janvier 2021. Un choix contesté par le milliardaire.

Un retour qui fait peur

Le spectre de sa victoire lors de l’élection présidentielle américaine qui aura lieu le 5 novembre prochain, inquiète pour ses conséquences internes, diplomatiques et économiques. Un sondage Angus Reid montre que les Canadiens sont également majoritairement préoccupés d’un possible retour de Trump à la Maison Blanche.

L’éventuelle réélection de Donald Trump pourrait laisser l’Europe « toute seule », surtout face à la guerre en Ukraine a averti le Premier ministre belge. Alexander De Croo, dont le pays assure la présidence tournante de l’Union, s’exprimait mardi dernier devant le Parlement européen. On prétend que certaines espèces seraient les seules à survivre à une annihilation nucléaire de la Terre. Il faut désormais ajouter le nom « Trump ».

Références

https://www.lesechos.fr/monde/etats-unis/presidentielle-americaine-2024-donald-trump-en-quete-de-revanche-dans-liowa-2046305

https://fr.euronews.com/my-europe/2024/01/16/le-retour-de-donald-trump-pourrait-laisser-leurope-livree-a-elle-meme-selon-alexander-de-c

https://www.francetvinfo.fr/monde/usa/presidentielle/donald-trump/etats-unis-donald-trump-remporte-la-primaire-republicaine-dans-l-iowa_6307260.html

https://www.tvanouvelles.ca/2024/01/15/donald-trump-remporte-la-primaire-republicaine-de-liowa

https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/2041274/donald-trump-elections-etats-unis

REPONDRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici