Un camp d’entrainement très attendu: Du changement pour l’équipe de volleyball des Patriotes

0
Publicité
Tout laisse présager que Marie-Ève Girouard pourrait devenir la prochaine meneuse de sa formation. Photo: Patriotes

Pour Claude Turcotte, la rentrée universitaire 2011 sera très excitante. Après avoir connu une première saison remarquable l’année dernière, l’entraineur de la formation féminine de volleyball des Patriotes est impatient de voir ce que lui réserve le prochain camp d’entrainement. Qui restera? Qui partira? Seul le flair de Turcotte nous le dira!

«Une saison parfaite comme l’an passé, c’est une saison de rêve. Je ne sais pas si on va pouvoir répéter l’exploit cette année. Ça va déprendre du camp d’entrainement et des filles que je vais avoir sous la main», affirme Turcotte.

Plusieurs joueuses de volleyball sont attendues le 8 septembre prochain pour le début du camp. «J’ai reçu quelques courriels de filles de l’extérieur qui sont intéressées à se joindre à l’équipe. Il y en a même une de La Pocatière qui m’a surpris par ses dires», ajoute l’entraineur. Toutefois, c’est par leur potentiel et leur talent que les jeunes recrues, tout comme les anciennes joueuses, seront départagées. «Toutes les joueuses partent sur le même pied d’égalité, même les anciennes, explique Turcotte. Ça se peut que des joueuses de l’année dernière soient retranchées cette année, on ne sait jamais!»

Des douze athlètes présentes la saison précédente, seulement six seront de retour à l’automne. «Il y a au moins six filles qui reviennent cette année, donc on va avoir encore un bon noyau. C’est encourageant!», certifie l’instructeur.

Malheureusement pour les Patriotes, la joueuse par excellence Kim Gladu ne sera pas du nombre. Bien que la meneuse de la formation soit toujours étudiante au doctorat à l’UQTR, cette dernière a écoulé ses cinq années d’admissibilité dans le réseau sportif universitaire. Rappelons que Gladu a évolué pour les Patriotes lors de deux saisons avant le retrait du programme de volleyball il y a quelques années, en plus de performer deux ans du côté américain dans la prestigieuse «National Collegiate Athletic Association» (NCAA).

Claude Turcotte ne cache pas sa peine à la suite du départ de sa capitaine : «Ça va être un gros morceau à remplacer.» Selon l’entraineur, Marie-Ève Girouard s’avère peut-être la solution clé pour combler le vide laissé par Kim Gladu. Girouard, qui en est à sa deuxième année avec les Patriotes, a largement impressionné Turcotte lors de la saison dernière. «Marie-Ève a énormément progressé l’an passé. Si elle n’a pas de problèmes d’épaule cette année, je crois qu’elle pourrait prendre la place de Kim. Avec l’expérience qu’elle a et la force de frappe qu’elle a gagné en fin de saison, je pense que ça augure bien de son côté», confie Turcotte.

Et qu’en est-il de la fonction de capitaine occupée par Gladu la saison passée? À cette question, Claude Turcotte répond avec un sourire qu’il ne peut prédire si Girouard sera la nouvelle capitaine de l’équipe : «Ce sont les filles qui votent, donc ce sont elles qui décideront.»

Avis à toutes les joueuses intéressées, le camp d’entrainement de volleyball des Patriotes débute jeudi le 8 septembre. Vous êtes conviées à vous présenter tous les jeudis de 16h à 20h et les mardis de 20h à 22h au CAPS de l’UQTR.

REPONDRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici