Un spectacle haut en couleur : «Émotions-rock» : Antoine Gratton au Gambrinus

0
Photo : L. M. Gaudreault

Le 4 décembre dernier, à l’occasion des Mardis Live, Antoine Gratton a conquis le public du Gambrinus. Vers 21h, l’artiste multidisciplinaire est monté sur scène pour un offrir un spectacle des plus généreux.

Une soirée réussie

Débutant son spectacle en jouant du banjo et vêtu de blanc, Antoine Gratton n’a pas manqué de faire une entrée flamboyante. C’est sans avoir réalisé de tests de son, ni rien d’autre, qu’il est monté sur scène contagieux de son sourire. Avec sa voix puissante et s’accompagnant au piano, il a su donner un spectacle riche en émotions.

Il a donné un spectacle de près de deux heures. Lui qui ne prévoit jamais à l’avance les chansons qu’il interprètera, il a offert un registre varié. Let Go Let Go ainsi que Le monde sont parmi les titres qu’il a joués. On pouvait sentir la proximité qui existait entre lui et son public. «Je sais pas si vous êtes ici par hasard ou parce que vous connaissez mes tunes!» Antoine Gratton n’a pas manqué de faire rire les spectateurs avec ses blagues tout au long de la soirée.

Toujours aussi extravagant

Fidèle à lui-même, celui qu’on reconnait par son étoile peinte au visage et ses habits de «spandex», portait l’étoile sous forme d’un collier. C’est tout jeune, lorsqu’il chantait pour les Petits Chanteurs du Mont-Royal, qu’on lui a inculqué l’importance de la présentation. Antoine Gratton, qui se dit «un enfant de l’Halloween», porte maintenant des costumes originaux comme costumes de scène : pour offrir un spectacle, tout simplement.

L’origine de l’étoile

Pour décrocher le sourire d’une maquilleuse, c’est ainsi que l’étoile est née. Voyant la panoplie de produits qu’elle possédait,  il lui a offert de lui faire un maquillage différent. Lui donnant carte blanche, elle lui a peint une étoile à l’œil. Le concept est resté. Aujourd’hui, où le domaine musical est «saturé d’artistes», Antoine Gratton considère cette étiquette bien utile.

Avec sa voix puissante et s’accompagnant au piano, il a su donner un spectacle riche en émotions.

Cet artiste qui dit «ne pas avoir la prétention de supplier les gens d’entrer dans son monde» était convaincu que les gens sortiraient du spectacle «avec un sourire dans la face». Eh bien, c’est mission accomplie pour Antoine Gratton.

L’artiste compte quatre albums et les considère «comme une photo de sa vie à cette époque». L’Antoine Gratton en début de carrière n’est évidemment pas le même qu’aujourd’hui. Une évolution et davantage d’expérience, c’est ce qu’il a acquis au fil de sa carrière. Une carrière musicale assez chargée pour l’artiste qui en plus de ses spectacles, compose de la musique de film et écrit pour des orchestres.

À long terme, Antoine Gratton se voit avec des enfants, mais avoue que ce n’est pas chose évidente avec son métier d’artiste. Sur le plan musical, il se dira heureux tant et aussi longtemps qu’il fera de la musique. Il ne veut toutefois pas «tomber dans des pantoufles». Relever de nouveaux défis et se réinventer continuellement, voilà comment il voit l’avenir.

Lui qui revenait tout juste d’une tournée en France sortira un album au printemps. Le projet, en anglais, est réalisé en collaboration avec un DJ des États-Unis. Entre temps, il participe à l’arrangement de la chorale pour le spectacle de Noël d’Éric Lapointe. Visiblement passionné par son travail, Antoine Gratton n’arrête jamais…

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here