Un tournoi parfait : Les Patriotes ont obtenu trois victoires à Trois-Rivières

0
Publicité
Les jeux rapides des Patriotes ont été une de leurs forces. Photo : Patriotes

L’équipe de volleyball des Patriotes a accueilli les 25 et 26 novembre derniers le deuxième tournoi universitaire de la saison. C’est devant ses partisans que la formation de Claude Turcotte a acquis trois victoires pour prendre d’assaut le premier rang du classement général.

Après avoir encaissé leur première défaite de l’année le 5 novembre dernier contre l’UQÀM, les Patriotes se sont brillamment relevées de ce revers pour balayer l’UQO, l’UQÀR et l’UQÀC à domicile. «La défaite avait fouetté les filles. Elles se sont mieux préparées pour ce tournoi, car j’avais mis l’emphase sur la préparation et elles ont bien répondu. Elles sont arrivées déterminées lors des trois parties», confie l’entraineur très satisfait.

Par trois sets, elles ont vaincu chacun de leurs adversaires. Turcotte souhaitait que ces joueuses s’occupent de leur côté seulement, de leur propre stratégie et on peut dire que cela a fonctionné à merveille. Chaque aspect du jeu des Patriotes était bien exécuté.

Offensivement, les Trifluviennes ont offert de superbes attaques rapides que les blocs adverses ne pouvaient contenir. «Nous avons commencé les jeux rapides avec les joueuses de centre, révèle Turcotte. De plus, nos jeux étaient mieux synchronisés qu’au premier tournoi.» La passeuse des Pats, Andréanne Charrette, a par ailleurs livré une performance incroyable. «Notre passeuse a pris de bonnes décisions. Nous avions travaillé les feintes avec elle pour attirer les blocs adverses et cela a très bien fonctionné», ajoute l’instructeur.  Les Patriotes ont aussi connu une bonne séquence en défensive en effectuant des transitions rapides.

«La défaite avait fouetté les filles. Elles se sont mieux préparées pour ce tournoi, car j’avais mis l’emphase sur la préparation et elles ont bien répondu. Elles sont arrivées déterminées lors des trois parties»- Claude Turcotte

Les joueuses de l’UQTR ont toutefois connu plus de difficultés lors de leur partie contre l’équipe de l’Université du Québec en Outaouais. La formation outaouaise en est à sa première année dans la division II du réseau universitaire québécois de volleyball. De fait, ces joueuses ont une technique moins avancée que celles des autres équipes. Les Patriotes ont alors pris ces rivales à la légère. «Les filles n’étaient pas motivées à les affronter et elles étaient pas aussi bien préparées», affirme Turcotte. Bien qu’elles ont gagné leur match par un différentiel élevé, elles ont été surprises par les jeux de l’UQO. «C’était difficile de les contrer. Le ballon passait un mètre par dessus nos blocs. Elles étaient surprenantes. Des fois, elles relevaient une balle à laquelle on ne s’attendait pas», renchérit-il.

REPONDRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici