Vitaphone de Biobazar: Nomination à l’ADISQ pour un collègue

0

Le producteur et animateur à CFOU 89,1, Dany Janvier, se mesurait à Misteur Valaire jeudi le 22 octobre dernier à l’Autre Gala de l’ADISQ, dans la catégorie album électronique de l’année. Bien qu’il n’ait pas remporté le Félix, l’artiste se dit très fier de cette reconnaissance de l’industrie pour son album Vitaphone, lui qui en est d’ailleurs à sa deuxième nomination pour son projet Biobazar, qui roule depuis 2005.

C’est devant Misteur Valaire, qui était d’ailleurs de passage à l’UQTR au spectacle de la rentrée au début septembre, que Janvier s’est incliné. «Je m’y attendais tellement que lors du cocktail de nomination je suis allé les féliciter pour leur Félix.» Il faut dire que le groupe est en effet assez présent dans le paysage culturel québécois.

«La fierté c’est surtout d’être nominé. C’est une tape dans le dos, une reconnaissance», lance celui qui avait déjà été en nomination à l’ADISQ  en 2009 avec son album Festin Nu.

Dans un son à l’image de Biobazar, c’est-à-dire ambiant expérimental world beat, l’album Vitaphone a failli se nommer Trame sonore pour film qui n’existe pas en raison de son ambiance qui rappelle une œuvre cinématographique.

 

Dans un son à l’image de Biobazar, c’est-à-dire ambiant expérimental world beat, l’album Vitaphone a failli se nommer Trame sonore pour film qui n’existe pas en raison de son ambiance qui rappelle une œuvre cinématographique.  «J’aime la musique qui a des images», indique le producteur vidéo. Pour l’album Vitaphone, Dany Janvier est retourné à ses anciennes amours, soit de jouer des instruments comme la basse et le clavier.

«La fierté c’est surtout d’être nominé. C’est une tape dans le dos, une reconnaissance»

L’album étant composé, joué, produit et réalisé par lui-même, Dany Janvier, qui a même fait la conception graphique de la pochette, est d’autant plus fier de cette nomination prestigieuse, sachant qu’il ne bénéficie pas d’une grande équipe de production, ce qui est une des difficultés des artistes qui œuvrent davantage en région, surtout s’ils sont non-commerciaux.

L’artiste compte d’ailleurs profiter de cette vitrine pour rechercher un éditeur pour rejoindre le marché de niche qui convoite sa musique. Biobazar est encore en création et Dany Janvier entrevoit un possible autre projet différent, dans un son encore moins grand public.

Il est possible d’écouter Vitaphone au www.biobazar.ca.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here