Zouz au Café-bar Zénob : Une soirée Rock

0

Jeudi dernier, le 24 novembre, au Zénob s’est déroulé le spectacle de Zouz, formé par un trio qui regroupe les instrumentistes David Marchand, Étienne Dupré et Francis Ledoux. Ils ont lancé deux EP (Mini album) parus respectivement en 2017 et 2018, ce qui leur a permis de se faire davantage découvrir. Ils font présentement dans la promotion de leur dernier album, s’intitulant Vertiges, sorti en 2021. La musique du jeune groupe francophone est composée d’une batterie, d’une guitare, et d’une basse : les ingrédients parfaits pour nous livrer un spectacle mémorable.

Zouz. Crédits : page Facebook du groupe.

Zouz ont livré une représentation rythmée d’une douzaine de morceaux, ayant plusieurs moments énergiques où les musiciens allaient jouer ensemble au centre de la scène. Ce fut définitivement avec une grande influence de la scène rock que le groupe se transportait dans une espèce de transe musicale avec leurs instruments. Le public, composé de gens de tout âge, a très bien reçu l’ambiance énergie du groupe et a su le lui rendre, ils ont mis la barre haute dès la première chanson.

Style de musique flou

Même si plusieurs considèrent Zouz comme un groupe de musique rock, ils explorent plusieurs genres musicaux — math rock, noise, post-punk, prog, Acid blues, etc.

Le groupe semble même ne pas vouloir être catégorisé. On dirait plutôt qu’à partir d’instruments brutes comme une guitare, une basse et un drum, ils puisent leur énergie dans l’émotion que la musique leur apporte plutôt que de se limiter à un style imposé.

D’ailleurs, lors d’un entretien avec La Presse, David Marchand a donné son opinion sur le sujet :

« Les gens veulent mettre la musique dans des catégories et cartographier tout ce que les musiciens font, soutient David Marchand. Je ne pense pas que ce soit nécessaire de nous mettre dans une case, de nous enfermer dans un enclos ; on essaie d’avoir du fun avant tout et de faire de la musique qui nous plaît. » 

Les trois musiciens de Zouz. Crédits : Page Facebook du groupe.

Musique francophone

Les gens (surtout les jeunes) écoutent plus de musique que jamais. Mais, puisqu’ils ont accès à des centaines d’artistes du monde entier, il y a conséquemment une dilution du bassin des auditeurs potentiels qui pourraient être réceptifs à la chanson francophone.

Zouz, qui choisi de chanter en français, mais qui touche à plus d’un styles musicaux, favorise un plus large auditoire. Et quel rafraichissement d’assister au spectacle d’un band de musique francophone dans une province plongée dans une culture anglophone.

En cohérence avec cette approche, Zouz nous chantent des textes poétiques en abordant le déclin de l’amour, la chute libre et les nombreuses douleurs qui affligent nos vies. Dans Monotone, l’usure des relations, ils les abordent soigneusement :

Tu te donnes, t’abandonnes

Plus personne ne s’étonne

De voir qu’il t’emprisonne

Ce boulet monotone

Soirée mouvementée

Il y avait beaucoup d’interactions avec le public, déclarant des moments pour que tous puissent prendre une gorgée de leurs verres et trinquer. Le public était très actif et a demandé un rappel, auquel les musiciens ont été ravis de répondre. Pour ceux qui s’attendaient à une petite soirée tranquille, ils ont surement été déçu, car ce fut une bonne soirée mouvementée, qui n’a laissé personne indifférent.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here