Startup Weekend Trois-Rivières: EZ trip remporte la 3e édition de l’événement

2
880
En partant de gauche: Alexandre Rousseau, Amélie Lacombe-Trottier (avec la bouteille), Amina Ben Dhiab, Jonathan Vallières (avec le trophée/en bas-centre), Manel Ghribi, Edwin Pasquiou (en haut dans le centre), Alexanne Raiche, Alexis Detoc (avec le trophée/en bas centre), Marilou Poirier (avec l’enveloppe Deloitte/Bouteille), Claude Hebert et Martin Pouliot. Photo: Guillaume Gauthier
En partant de gauche: Alexandre Rousseau, Amélie Lacombe-Trottier (avec la bouteille), Amina Ben Dhiab, Jonathan Vallières (avec le trophée/en bas-centre), Manel Ghribi, Edwin Pasquiou (en haut dans le centre), Alexanne Raiche, Alexis Detoc (avec le trophée/en bas centre), Marilou Poirier (avec l’enveloppe Deloitte/Bouteille), Claude Hebert et Martin Pouliot. Photo: Guillaume Gauthier

Pour sa troisième édition, le Startup Weekend Trois-Rivières a accueilli cette année 71 participants à l’Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR). Cet événement vise à encourager l’entrepreneuriat, transmettre des connaissances concrètes et favoriser l’émergence et le démarrage de nouveaux projets d’entreprises pour la région. C’est EZ-trip, projet encourageant les activités de plein air, que le jury a choisi comme vainqueur de l’événement 2017.

Depuis sa création en 2015, la moyenne des inscrits pour l’événement trifluvien se situe à environ 75 participants, dont la majorité est formée d’étudiants à l’UQTR. Malgré une diminution de près de 20% du taux de participation par rapport à l’an dernier, on peut remarquer que la fibre entrepreneuriale est toujours aussi présente chez la population étudiante.

Lors de leur arrivée, les participants se sont vu remettre des chandails qui les identifiaient quant à leur profession. Par la suite, après la conférence d’ouverture et l’activité brise-glace s’est déroulé le lancement des pitchs, soit les idées d’entreprises des participants.

Les huit meilleures idées ont été retenues, et des équipes se sont formées autour de ces dernières. «Chaque équipe a passé toute la fin de semaine à développer son prototype et à bâtir l’entreprise pour convaincre les cinq membres du jury de la qualité de leur projet», expliquait Krystel Fisette, membre du comité organisateur du Startup Weekend Trois-Rivières.

Toujours dans l’optique de transmettre des connaissances, les participants ont eu l’aide de plusieurs coachs tout au long des 54 heures allouées pour la mise en œuvre du projet. Que ce soit concernant les pitchs ou le modèle d’affaires, l’image de marque ou le sociofinancement, ils ont pu bénéficier de conseils concrets et professionnels.

Les juges invités, Annie Lévesque (cofondatrice de l’agence W.illi.am, coprésidente de Valtech et présidente d’honneur de l’événement), Martin Dugré (cofondateur d’Acolyte), Marc Tremblay (chef de la direction informatique chez iPerceptions) et Sophie Dudot (gestionnaire en partenariats chez Futurpreneur Canada) ont dû choisir le projet gagnant.

71 participants ont participé à la 3e édition du StartUp Weekend 2017, qui a vu naître plusieurs projets très prometteurs pour l’avenir de l’entrepreneuriat en Mauricie.

C’est EZ trip qui a finalement remporté les honneurs, ainsi que plusieurs prix avantageux pour le démarrage de leur entreprise. Ils ont également été choisis comme coup de cœur du public et des autres participants grâce à leur pitch de vente bien ficelé, leur présentation originale, et les avancées rapides de leur projet. Leur entreprise vise à offrir des aventures de plein air facilitantes, à l’aide d’un site web simple et efficace.

Le projet est formé par Edwin Pasquiou, Alexis Detoc, Jonathan Vallières, Martin Pouliot, Alexandre Rousseau, Claude Hébert, Manel Ghribi, Amina Ben Dhiab, Marilou Poirier, Alexanne Raiche et Amélie Trottier-Lacombe.

Deux autres projets ont su retenir l’attention des juges également. En deuxième place, Local Arty mettait en lien les designers et les artistes visuels, en leur offrant un site transactionnel où vendre leurs toiles. Clevercook a remporté la troisième place, avec son application qui permet de trouver l’épicerie la moins coûteuse en fonction de recettes de blogues culinaires populaires.

L’équipe de GN Omni Tempore lors des pitchs finaux du Startup Weekend 2017, qui s’est déroulé les 3, 4 et 5 mars 2017. Photo: Caroline Filion
L’équipe de GN Omni Tempore lors des pitchs finaux du Startup Weekend 2017, qui s’est déroulé les 3, 4 et 5 mars 2017. Photo: Caroline Filion

«J’ai noté personnellement une belle progression du volet Exécution sur certains projets. Les participants vont aller jusqu’à créer un site web réel, obtenir des ventes et signer des partenariats, et même passer à la radio!» racontait Étienne St-Jean, professeur et titulaire de la Chaire de recherche UQTR sur la carrière entrepreneuriale.

Le bilan de l’événement révèle une grande satisfaction du comité organisateur, ainsi que des facilitateurs et partenaires de l’événement, mais surtout, des participants. Ils repartent outillés et ont pu créer des liens importants durant toute la fin de semaine.

2 COMMENTAIRES

REPONDRE