La LUITR: Vendeurs de chevaux au resto norvégien

0
174
luitr impro
De gauche à droite: Alexandre Hamel, Samuel Bideaux, Laurence Gaudreault, Félix-Antoine Aubé-Lechasseur, Sophie Béland, Gabriel Lecompte.
Crédit Photo: Charlee Larouche

La LUITR est de retour en ce lundi 6 décembre en primeur sur pratiquement toutes les activités de l’université (ils précèdent même, avec déception, l’ouverture de la Chasse-Galerie). Ce premier match de la saison oppose les Bleus aux Rouges. Animé par Samuel Fortin, qui a troqué son look Tom Wolfe pour un look Jacques Dutronc en portant des lunettes fumées, la soirée accueille une dizaine de spectateurs.

Les Rouges sont composés de : Marc-André Marion-Flamand (capitaine), Christina Gamache, Samuel Bideaux et Alexandre Hamel. Les Bleus, comme à leur habitude, sont composés de : Gabriel Lecompte (capitaine), Laurence Gaudreault, Sophie Béland et Félix-Antoine Aubé Lechasseur.

Celui dont il ne faut pas prononcer le nom

La soirée commence par une improvisation comparée en format audition. Les joueur.euse.s viennent ici pour le rôle de Harry Potter à l’École des sorciers. Ce sont les Bleus qui se démarquent avec les improvisations assez originales de la cicatrice (Gaudreault) et de Hedwidge (Aubé-Lechasseur). La soirée se poursuit avec l’improvisation mixte cogné des clous. Les deux personnages joués par Alexandre Hamel et Laurence Gaudreault ont une discussion lorsque cette dernière est mise dans un cercueil et enfermée. L’improvisation a cependant tourné au vinaigre à la suite de l’évocation d’un criminel trifluvien célèbre, provoquant le malaise de la foule et de l’arbitre.

Samuel Bideaux ouvre son magasin de bobettes sales.

Les joueur.euse.s de la LUITR ne sont heureusement pas trop rouillé.e.s, l’originalité fuse à quelques endroits. Le match a été ponctué par la présence d’un pédiluve [bain de pieds], qui a instinctivement inspiré plusieurs autres improvisations. Samuel Bideaux ouvre son magasin de bobettes sales et ses clients sont les joueurs des Bleus, qui accumule les situations les plus absurdes : Béland vient, car elle l’a lu dans un biscuit chinois, Gaudreault car elle recherche des bobettes croustillantes (ark) et Aubé Lechasseur qui vient pour la vente de son ancienne ceinture de chasteté ainsi que les bobettes du Pape. Les rouges aussi se démarquent bien quand, dans la même séquence, Lecompte est vendeur de têtes de cheval, et qu’Hamel est vendeur de corps et qu’ils ont l’idée révolutionnaire de mettre les têtes de cheval sur les corps pour vendre des chevaux complets! Sacrés entrepreneurs.

Myspace, Skyrock et Tokio Hotel

Les rouges continuent la soirée en nous racontant comment la Batcave de Bruce Wayne fut inondée, et comment elle doit rester secrète, même à un tel point que Desjardins ne doit pas être au courant. Gamache se démarque ici en interprétant la Robin-mobile, qui est assez sarcastique auprès de Batman (Hamel). Plus tard, Aubé-Lechasseur nous fait retomber en adolescence en nous parlant de MySpace, Skyrock et Tokio Hotel. Marion-Flamand quant à lui vient flamboyer dans son rôle de Père Noël, responsable de la mort d’un chien par négligence (désolé pour l’éthique animale).

Samuel Bideaux et Félix-Antoine Aubé-Lechasseur.
Crédit photo: Charlee Larouche

La soirée se termine sur une improvisation inspirée de vieux statuts Facebook. Les Rouges ici nous racontent l’histoire d’un héritage d’argent Canadien Tire tandis que les Bleus eux nous parlent d’un restaurant norvégien vulgaire, qui n’hésite pas à servir des verges de bière et des poulets à la graine.

(…) la Batcave de Bruce Wayne fut inondée, (…) elle doit rester secrète, même à un tel point que Desjardins ne doit pas être au courant.

Les étoiles du match pour ce match sont : Laurence Gaudreault qui remporte l’étoile chez les Bleus et Marc-André Marion-Flamand qui lui remporte l’étoile pour les Rouges. L’étoile de l’arbitre est décernée à Christina Gamache. Ce sont les Bleus qui ont gagné ce soir avec 10 points contre 7 pour les Rouges. On se revoit en plus grand nombre la semaine prochaine pour un match opposant les Verts aux Oranges.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here