La p’tite vite: Les louanges des petits plaisirs

0
642
bandeau-COOPSCO-final_01

Dans la vie, il semble que cela peut mal paraître de faire quelque chose seulement pour soi. Que ce soit prendre une soirée tranquille sans aller boire un verre avec nos ami.e.s à la Chasse Galerie, ou vouloir au contraire faire une sortie avec notre gang au lieu de passer une soirée avec notre conjoint.e. Cela peut être vu comme des gestes égoïstes, plates, name it. La fameuse expression «Tu chokes!» peut être souvent entendue dans de telles circonstances.

Pourtant, depuis quand est-ce devenu si impopulaire de vouloir se faire plaisir par moments? Comprenez-moi bien, je suis la première à me dire qu’il faut penser aux autres dans la vie, mais il ne faut tout de même pas s’oublier et se mettre de côté pour le bien-être.

Ce qui m’amène à un sujet bien précis. Alors que je me rendais au travail, j’écoutais la radio sur un poste qui m’est inconnu. Les animateurs étaient en train de parler de masturbation au sein du couple, pour ou contre. Comme c’est souvent le cas en radio, les animateurs, en plus de donner leurs convictions personnelles sur le sujet, prenaient aussi par divers moyens possibles (textos, courriel, ligne téléphonique, etc.) les opinions des auditeur.ice.s.

Si votre séance de yoga quotidienne n’a pas été assez efficace, vous pourriez peut-être considérer l’option d’une petite partie de plaisir en solo.

Évidemment, dès qu’il est question de sexualité, il y a toujours controverse et des opinions des plus variées. Cela allait autant comme si la masturbation est une action vitale dans la vie à une action qui devrait être proscrite et bannie en couple. En ce qui me concerne, je suis plutôt ce qu’on pourrait dire pro-choix.

Assurément, bien que je respecte les choix et les valeurs de chacun à ce sujet, il m’est force d’admettre que sauf en cas de problèmes de dépendance sexuelle ou de possibles répercussions négatives sur la santé physique ou psychologique, j’ai de la difficulté à cautionner en quoi cela pourrait faire du tort de décider de se masturber. Au contraire, cela peut avoir plusieurs points positifs.

Les bienfaits de la masturbation

Tout d’abord, après un orgasme, avez- vous déjà été tendu ou encore stressé? Si oui, vous m’en voyez sincèrement désolée, car il est scientifiquement prouvé qu’un orgasme est un merveilleux anxiolytique naturel. Donc, au rendez-vous: plaisir et détente dus aux relâchements musculaires et à l’endorphine libérée dans le corps. Donc, si votre séance de yoga quotidienne n’a pas été assez efficace, vous pourriez peut-être considérer l’option d’une petite partie de plaisir en solo.

Après un orgasme, avez- vous déjà été tendu ou encore stressé?

Ensuite, un très bon argument en faveur de la masturbation: qui n’a pas déjà fait de l’insomnie une nuit? Pour les universitaires, en tous les cas, c’est un problème récurrent, si je me fie au ouï-dire des étudiant.e.s. Alors quand les bras de Morphée vous sont inaccessibles, l’option de la masturbation peut être une idée. Car, encore une fois, c’est le même mécanisme qui est en cours. L’endorphine libérée aide à l’endormissement en jouant sur le niveau d’apaisement de votre corps. Ainsi, vous pourrez jouir d’un sommeil plus réparateur.

Aussi, il ne faut pas oublier une raison de taille. Quoique que mon prochain exemple sera surtout centré sur les femmes, messieurs, cela peut être tout de même véridique pour vous. Lorsqu’il m’arrive de parler de sexualité avec des amies, il arrive malheureusement que certaines me mentionnent le fait que les hommes ont de la misère à leur faire plaisir complètement. À chaque fois, je finis par poser la même question: «Est-ce que tu te masturbes?»

Au final, mon conseil est toujours le même. Si tu ne connais pas ton propre corps, comment peux-tu espérer que ton partenaire le connaisse mieux que toi et arrive à tout faire sans tes indications? Une petite démonstration serait une option intéressante dans ce cas. En plus de mettre du piquant en le montrant à ton chéri, vous pouvez en faire une séance enrichissante au sein de votre couple, et par le fait même, donner tous les deux vos conseils sur comment arriver à vous donner plus de plaisir.

Il n’y a pas beaucoup d’inconvénients en contrepartie à se faire plaisir de temps en temps, qu’on soit en couple ou non…

Saviez-vous que?

La masturbation permettrait aux hommes qui la pratiquent de durer plus longtemps avant d’éjaculer. En effet, cela permettrait un meilleur contrôle de soi et de meilleurs résultats en termes de longévité. De plus, il est même mentionné que plus les hommes se masturbent entre 20 et 50 ans, plus les chances de l’homme de développer un cancer de la prostate sont considérablement réduites, une bonne raison de faire sortir le méchant en somme.

Donc, vous comprendrez qu’il n’y a pas beaucoup d’inconvénients en contrepartie à se faire plaisir de temps en temps, qu’on soit en couple ou non. Cela a même des bienfaits divers non cités ici pour la santé, en plus de sur l’estime de soi, la qualité et la quantité des rapports, etc. Juste à faire vos recherches!

Pour bien finir, selon Cosmopolitan, voici des petits mythes ridicules sur la masturbation qu’il y avait avant pour les dames: «Avant, de nombreuses femmes disaient que si l’on se masturbait, on serait maudite pour toujours. Pendant des siècles, les adolescents ont été avertis : le péché du plaisir solitaire peut conduire à l’aveuglement, à l’impuissance, à l’acné, et même à la pousse de poils sur les mains!»

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here