AGEHC: Spectacle de la rentrée d’hiver 2022

0
Publicité

 

Crédit photo: AGEHC

L’Association Générale des Étudiants Hors Campus de l’UQTR (AGEHC) a organisé un retour du spectacle de la rentrée d’hiver en humour. Ce spectacle a eu lieu le mercredi 19 janvier 2022 à 19 h. Compte tenu des règles sanitaires liées à la Covid-19, l’événement s’est déroulé en webdiffusion.

Le spectacle de la rentrée a été enregistré à La Chapelle Spectacles à Québec. En outre, cet événement était accessible en rediffusion pour un délai de 48 h. Toute la communauté étudiante incluant les employéEs, professeurEs et chargéEs de cours pouvaient avoir accès à la rediffusion. Il est important de mentionner que le spectacle d’hiver en humour a eu lieu grâce aux différents partenaires et organisateurs. Notamment l’AGEHC, les Services aux Étudiants de l’UQTR, l’association des étudiants hors campus de Québec et La chapelle Spectacles à Québec.

Horaire de la soirée

Cette soirée humoristique a débuté par une introduction musicale présentée par l’auteur-compositeur-interprète Jérome Casabon. Cette introduction a duré pendant au moins une cinquantaine de minutes. Après cette séance musicale, deux membres du comité de l’animation ont prononcé le mot de bienvenue et de remerciements. Ces derniers s’adressaient entre autres aux partenaires et organisateurs de l’événement.

C’est à partir de 20 h qu’a commencé le spectacle d’humour. Ceci a été performé par les humoristes Simon Gouache, Maude Landry, Guillaume Pineault et Anne-Sarah Charbonneau.

La première humoriste qui a performé pendant la soirée était Anne-Sarah Charbonneau.  Dans son contenu humoristique, Anne-Sarah a raconté l’histoire de sa venue au monde et de son homosexualité. Quant à sa venue au monde, elle a mentionné qu’elle n’en revenait pas que sa mère l’ait accouchée parce qu’elle « trouve l’accouchement vraiment bizarre ». Voici un extrait dans lequel Anne-Sarah raconte la scène d’accouchement de sa mère :

«Pendant six heures, le corps de ma mère était traité comme un sac de chips. Tout le monde mettait sa main dedans. Puis, pendant trois heures, elle devait pousser non-stop parce que je sortais ma tête et je la rentrais.» – ANNE-SARAH CHARBONNEAU

Ensuite, la deuxième humoriste du spectacle était Maude Landry. Celle-ci  a commencé son allocution en saluant l’audience et en lui posant une question. Il faut rappeler que la salle de spectacle était vide et Maude n’a pas eu de réponses à sa question. Voici la manière dont Maude compare une salle de spectacle sans audience :

«C’est comme danser sans musique, c’est vraiment spécial.»- MAUDE LANDRY

L’avant-dernier humoriste de la soirée était Guillaume Pineault. Dans son discours, il a souligné qu’il « aime écrire des jokes ».  Toutefois, lorsqu’il n’a pas d’inspirations pour les écrire, il va dans des cafés parce que « le wifi est gratuit ». Il a également mentionné qu’il adorait l’hiver et la neige.

Finalement, l’humoriste Simon Gouache est intervenu. Il a débuté sa performance en saluant l’auditoire et il a souhaité que ce soit la dernière fois qu’il performe dans une salle sans audience.

«C’est le fun, mais c’est plus le fun avec du monde. Je m’ennuie du monde »- Simon Gouache.

Bien que la salle fût vide à cause de la Covid-19, des rires pouvaient quand même se faire entendre pendant le spectacle d’humour. Ils provenaient des membres du comité organisateur qui étaient présents dans la salle. Finalement, ces rires démontraient la présence d’une ambiance humoristique.

REPONDRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici