Triaz au Centre culturel Pauline-Julien: Tout en harmonie et en complicité

0
Le groupe Triaz composé de Mélissa Brouillette, Elsa Leblanc et Karine Jutras en prestation au Centre culturel Pauline-Julien de Trois-Rivières le samedi 21 mars 2015. Photo: C. Filion
Le groupe Triaz composé de Mélissa Brouillette, Elsa Leblanc et Karine Jutras en prestation au Centre culturel Pauline-Julien de Trois-Rivières le samedi 21 mars 2015. Photo: C. Filion

C’est avec un tout nouveau spectacle que la vague «triazienne» s’arrêtait, samedi le 21 mars 2015, au Centre culturel Pauline-Julien (CCPJ) de Trois-Rivières. En effet, Mélissa Brouillette, Karine Jutras et Elsa Leblanc présentaient pour la première fois plusieurs nouvelles pièces a capella qui font leur renommée en Mauricie. C’est devant une salle pratiquement comble qu’elles ont offert une prestation avec leurs trois magnifiques voix.

Le répertoire des trois chanteuses est très diversifié et elles connaissent bien leurs voix respectives, ce qui crée des harmonies vocales impressionnantes. Pour ouvrir le bal, elles ont chanté la pièce «What’s up» du groupe 4 Non Blondes et cela a montré l’étendue de la voix de Karine Jutras. Elles ont ensuite poursuivi avec les Backstreet Boys, Neil Young, et même Antoine Gratton. Elles ne se limitent pas à un style et y vont de chansons récentes autant que de pièces classiques, ce qui plait à tout type de public. Les filles de Triaz adaptent aussi plusieurs pièces à leur style et s’échangent continuellement le rôle de soliste, ce qui permet à chacune de chanter autant. Elles affectionnent particulièrement les medleys d’artistes comme Félix Leclerc, Ariane Moffat et également Céline Dion dans leurs choix de chansons. Toujours souriantes lorsqu’elles chantent, leur plaisir transparait et est contagieux.

Avant de partir à la pause, les chanteuses offrent une petite mélodie de transition, tout comme à la fin du spectacle, et ça charme complètement le public. Dernièrement, les trois jeunes femmes ont participé à un concours pour chanter les hymnes nationaux dans un match des Canadiens de Montréal. Après quelques auditions, elles ont été retenues. «Malheureusement, à la date offerte, Mélissa était en tournée en Europe avec June in the fields. Nous n’avons donc pas pu chanter sur la glace durant un match», racontaient-elles. Elles ont toutefois tenu à interpréter les deux hymnes sur lesquelles elles avaient travaillé.

Toujours souriantes lorsqu’elles chantent, leur plaisir sur scène transparait et est contagieux.

Leur complicité transparaît à travers leurs chansons ainsi que sur scène, car elles s’amusent beaucoup. Le fait de se sont tromper pendant une chanson n’a nullement affecté le reste de leur performance: elles se sont mises à rire avant de la recommencer. Sur quelques chansons, elles se sont accompagnées d’instruments comme le piano, le clavier, le synthétiseur et même la basse.

Prochainement, elles feront partie d’un nouveau projet plus reggae qui se nomme The sun et elles accompagneront un ami en tant choristes au spectacle qui sera présentée le 18 avril à La shop Wabasso du Trou du diable à Shawinigan, en plus d’assurer la première partie du groupe.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here