Un battement de Paupière aux saveurs synth-pop: Lancement du premier EP du groupe

0
Le trio émergent ne se démarque pas seulement par sa musique. Photo: Étienne Boisvert
Le trio émergent ne se démarque pas seulement par sa musique. Photo: Étienne Boisvert

C’est à l’occasion du lancement de leur premier EP, Jeunes instants, que le groupe montréalais Paupière a effectué un passage à Trois-Rivières au sympathique Café Frida, le 3 mars dernier. Malgré le froid hivernal qui se prolongeait à l’extérieur, le groupe a réussi tout de même à apporter de la chaleur dans la salle en rassemblant tous ses spectateurs à travers leur musique.

Paupière est un groupe émergent dans le monde de l’électro-pop, s’attachant plus particulièrement au style du synth-pop. Conduit par Pierre-Luc Bégin (qui fait également partie du groupe We are wolves), Julia Daigle (chanteuse ayant étudié en arts visuels) et Éliane Préfontaine (chanteuse aussi, en plus d’être comédienne et compositrice), le trio s’intègre dans un univers musical aux nombreuses influences, notamment la new wave des années 80 et l’utilisation des synthétiseurs qui la caractérise.

Vêtus de leurs costumes où le noir et le blanc se contrastaient, à travers les motifs quadrillés et ceux unis, les membres de Paupière se sont présentés sur scène pour interpréter avec une vivacité et une énergie scénique évidente leur premier EP. Pierre-Luc Bégin arborait même sur son chandail blanc le mot «crash» en grosses lettres, comme un clin d’œil à leur propension au style avant-gardiste.

Photo: Etienne Boisvert
Photo: Etienne Boisvert

Un trio fantasque et original

Souhaitant renouveler à leur manière la musique québécoise francophone, les trois jeunes musiciens se sont lancés dans une quête vers des sonorités électroniques, revisitant ses origines tout en demeurant grandement influencés par des groupes actuels plus modernes. Une signature avec le label québécois Lisbon Lux Records a permis au trio d’être reconnu par d’autres groupes tels que Beat Market, Das Mörtal, Sans Sébastien, Le Couleur et plusieurs autres. Cela leur a aussi donné la possibilité de se produire lors de nombreux spectacles à travers la grande région montréalaise.

Vêtus de leurs costumes où le noir et le blanc se contrastaient, à travers les motifs quadrillés et ceux unis, les membres de Paupière se sont présentés sur scène pour interpréter avec une vivacité et une énergie scénique évidente leur premier EP.

Une seconde association, cette fois avec le label français Entreprise, leur donne cette fois la chance d’effectuer une tournée européenne à travers l’Italie et la France. Débutant le 13 mars prochain, cette tournée sera l’occasion pour eux de peaufiner leur prestation lors de spectacles devant le public italien avant de se présenter devant le public français. C’est une chance extraordinaire pour un groupe émergent avec leur musique synth-pop, à l’esthétique complètement redécouverte, de se produire à l’avant-garde de la scène française

C’est grâce à leur premier single «Cinq heures» (2015) que le groupe se fait connaître, donnant ainsi un avant-goût de leur EP dont la sortie était annoncée pour le 29 janvier dernier. Empreinte d’une sensualité et d’une sonorité expérimentale particulière, cette chanson nous livre le fond même de ce qui forme le groupe. Animée par des synthétiseurs au son expressif et envoûtant, la chanson nous transporte dans un monde sentimental teinté d’influences de toutes sortes.

Empreinte d’une sensualité et d’une sonorité expérimentale particulière, cette chanson nous livre le fond même de ce qui forme le groupe.

Tous trois chantent d’une façon à la fois percutante et mélodique, tout en apportant chacun à leur manière quelque chose d’unique au groupe. Ayant étudié l’art de la composition, Éliane Préfontaine joint son talent à celui de Pierre-Luc Bégin, fort de son expérience avec Polipe et We are wolves, pour produire un son synthétique particulier. Pour le jeune Bégin, leur choix de se diriger vers le synthétiseur est une façon de se séparer de la guitare qu’on entend dans les styles populaires d’aujourd’hui.

Soutenu par la voix de Julia Daigle, apportant son grain de sel par rapport aux textes, l’équilibre du groupe est ainsi complété. Leurs chansons «Elle et lui», «Quinte», «Jeunes instants» et «Cinq heures» ne sont qu’un bref battement de Paupière et un bel aperçu de ce qu’ils nous préparent pour un album futur. Un groupe à ne pas négliger, assurément.

Paupière sera en tournée en Italie durant tout le mois de mars, plus deux dates au mois d’avril en France. Surveillez les dates de leurs prochains concerts ici au Québec sur leur page Facebook.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here