Une session d’hiver qui promet: La LUITR et ses surprises selon Célane Dodier Côte

0
La grande majorité des étudiants qui se présentent aux matchs sont «disciplinés et à l’écoute». Ils veulent se changer les idées, sortir de leurs livres et passer une belle soirée. ⎯ Célane Dodier Côte. Photo: Archives ZC
La grande majorité des étudiants qui se présentent aux matchs sont «disciplinés et à l’écoute». Ils veulent se changer les idées, sortir de leurs livres et passer une belle soirée. ⎯ Célane Dodier Côte. Photo: Archives ZC

C’est maintenant l’heure du retour de l’improvisation sur les planches de la Chasse-Galerie. Dès le 11 janvier, la LUITR fera son entrée pour amorcer en beauté la session d’hiver avec l’équipe des verts et celle des oranges. Célane Dodier Côte, joueuse talentueuse de l’équipe des oranges, nous parle de ce que la ligue réserve à son fidèle public pour la prochaine session.

Malgré le fait que la LUITR est l’une des rares ligues d’improvisation à ne pas faire payer son public pour assister à un match, celle-ci se porte à merveille et ne semble pas avoir de problème de financement. Le public de la Chasse-Galerie est généreux et, comme le dit Célane, «épatant». La grande majorité des étudiants qui se présentent aux matchs sont «disciplinés et à l’écoute». Ils veulent se changer les idées, sortir de leurs livres, et passer une belle soirée. Les joueurs de la ligue vont s’entendre pour dire qu’ils ont un bon public pour lequel les matchs d’improvisation du lundi soir sont devenus sacrés.

Une session d’hiver très chargée

Plusieurs dates importantes se retrouvent au calendrier de la LUITR pour les quatre prochains mois. D’abord, le mardi 26 janvier à 17 h au 1012, à l’occasion du fameux Carnaval étudiant, se tiendra un match dans lequel des étudiants de différentes associations s’affronteront, accompagnés de quelques joueurs de la LUITR. Pour la joueuse des oranges (et sans doute pour plusieurs autres) c’est «un véritable marathon, car [ils doivent] faire briller les participants et c’est non-stop». Par contre, c’est certainement une belle expérience pour eux et tout un spectacle pour le public.

Ensuite, durant la fin de semaine du 18 au 20 mars, l’annuelle Coupe universitaire d’improvisation (CUI), rassemblant des universités francophones du Québec, de l’Ontario, du Nouveau-Brunswick et parfois même du Manitoba, se déroulera cette année à l’UQAM, à Montréal. C’est un événement attendu par plusieurs puisque c’est l’occasion de découvrir différents styles d’improvisation autre que celui vu et entendu en Mauricie.

Deux matchs en deux jours auront lieu, l’un à la Chasse-Galerie et l’autre à la Maison de la Culture de Trois-Rivières, pour déterminer laquelle des deux ligues est la meilleure.

Le lundi suivant, le 21 mars, un match spécial est organisé par la joueuse Vanessa Fortier. Selon l’ancien thème de pokéLUITR, c’est un match pouvant ressembler à un Royal Rumble, mais cette fois-ci, sous la thématique «Harry Potter». Le référent est d’ailleurs plus connu chez le public. Sous le nom de «poud’luitr», c’est une soirée qui s’annonce «extraordinaire».

Deux ligues, deux matchs

Un événement encore plus attendu par les mordus d’improvisation est sans aucun doute le match spécial entre la LIM (Ligue d’improvisation mauricienne) et la LUITR. Plus précisément, ce sont deux matchs en deux jours qui auront lieu, l’un à la Chasse-Galerie et l’autre à la Maison de la Culture de Trois-Rivières, pour déterminer laquelle des deux ligues est la meilleure. «C’est surtout les semaines avant ces matchs que c’est intéressant puisque survient une fausse (vraie pour certains) animosité entre les ligues», mentionne Dodier Côte. Survient donc une compétition amicale ressentie dans les matchs qui précèdent.

Puisque ce sont deux matchs qui ne comptent pas dans la saison, il en résulte un plus grand laisser-aller, ainsi que des «moments cabotins au grand plaisir du public». Pour les fans d’improvisation, c’est un événement à ne pas manquer.

Pour clore le tout, les demi-finales et la grande finale arriveront rapidement avec le printemps, le mois d’avril et la fin de session. Heureusement, celle-ci ne fait que commencer. Toujours animés par l’excellent Mathieu Plante, accompagné de ses jeux de mots et d’un joueur de la LUITR, les prochains matchs d’improvisation auront de quoi satisfaire le public assidu de la Chasse-Galerie.

Des informations supplémentaires sur la coupe universitaire d’improvisation sont disponibles sur leur page Facebook.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here