33e édition du Salon du livre de Trois-Rivières

0
Bannière de la page Facebook de l’évènement.

Du 22 au 28 mars prochain se tiendra la 33e édition du Salon du livre de Trois-Rivières. L’évènement aura lieu virtuellement, Covid-19 oblige. Mais les activités, les auteurEs et le bouquinage seront au rendez-vous.

À portée de main

Publicité pour le Salon du livre de Trois-Rivières. Source: page Facebook de l’évènement.

Le slogan de la 33e édition du Salon du livre de Trois-Rivières est «À portée de main». «Cette année, ce n’est pas le public qui viendra à nous, mais nous qui viendrons au public», peut-on lire sur le site officiel de l’évènement. Le Salon sera donc, demeurons optimistes, plus facilement accessible pour les adeptes de littérature. Ainsi, ordinateurs, tablettes ou cellulaires permettront de demeurer en contact, non seulement avec nos proches, mais aussi avec la culture littéraire.

De plus, il ne faut pas mentir, le bouquinage demeure l’attrait principal pour une grande partie de la clientèle du Salon. Certes, il ne sera pas possible de toucher le livre, de le sentir et l’observer sous tous ses angles. Mais il sera toujours possible de faire des emplettes en ligne. En effet, une cinquantaine de stands virtuels seront disponibles, selon le Nouvelliste.

Il faut noter que cette 33e édition du Salon n’aura ni présidentE, ni invitéEs d’honneur. «Comme on va recevoir moins d’auteurs que par le passé, on trouvait embêtant d’en privilégier certains par rapport à d’autres», affirme Julie Brosseau, directrice générale de l’évènement, au Nouvelliste.

«Avec l’achat en ligne, on va recréer au plus près ce que beaucoup de gens aiment au Salon, soit bouquiner et faire des emplettes.»

-Éveline Charland, coordonnatrice de la programmation. Source: Le Nouvelliste

Un salon toujours accueillant pour les écoles

Malgré l’aspect virtuel de l’évènement, de nombreuses activités seront offertes aux groupes scolaires. En effet, «la grande tournée virtuelle des auteurs dans les écoles» demeure. Il est possible de rencontrer divers auteurEs et de participer à un grand nombre d’ateliers. Le coût est de 75$ par groupe, pour un maximum de 35 élèves. Par contre, ces activités sont très populaires, et pour tenter d’y participer, il faudra désormais s’inscrire sur la liste d’attente.

Ainsi, des groupes du 3e cycle du primaire pourront créer leur propre protagoniste de bande dessinée. Cette activité nommée «À vos crayons! Prêts? Dessinez!» sera animée par le bédéiste Julien Paré-Sorel, auteur d’Aventurosaure.

Également, «Le grain de sable: esclavage et présence noire au Canada» est disponible pour les groupes du même âge. Cette rencontre avec l’auteur Webster et l’illustratrice Valmo permettra d’en savoir  davantage sur «la première personne d’origine africaine à habiter de manière permanente au Canada». Gageons que cette bande dessinée – inspirée de l’histoire vraie d’Olivier Le Jeune – permettra aux élèves d’aborder, avec plaisir, certains enjeux sociaux actuels.

Des expositions tout le mois de mars!

«Ceci n’est pas une pub» crédit: page Facebook de l’évènement.

De nombreuses expositions sont déjà disponibles pour les amoureux et amoureuses du livre qui ne sauraient attendre. En effet, il est déjà possible de voir une exposition littéraire urbaine au centre-ville de Trois-Rivières. Elle se nomme «Ceci n’est pas une pub». Une quarantaine d’auteurEs ont envahi les rues du centre-ville, exposant des textes inédits sur des banderoles, des panneaux ou des affiches dans les commerces.

 

 

Pour toutes les informations, rendez-vous sur le site officiel du Salon du livre de Trois-Rivières!

 

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here