4 à 6 des cycles supérieurs: ludique et informatif

0
47
122113748_3355139044523331_6316814312961007221_o.png
4 à 6 des cycles supérieurs
Crédit photo: capture d’écran. Classement final du jeu questionnaire Kahoot.

La communauté étudiante de l’UQTR était conviée vendredi dernier au 4 à 6 des cycles supérieurs. L’événement traditionnellement connu sous le nom du 5 à 7 des cycles supérieurs a subi certaines transformations. Cette édition s’est tenue en ligne grâce à la plateforme Zoom. Malgré la COVID-19, une quarantaine d’aspirantEs à la maitrise ou au doctorat ont eu droit à une soirée d’information ludique où plusieurs prix étaient à gagner.

C’est vers 16h que les participantEs ont commencé à se joindre à la rencontre. Dès le départ, le mot d’ordre était de se mettre à l’aise. On sentait que les responsables désiraient une rencontre décontractée. L’animatrice de la séance, Chiraz Dabbabi, vice-présidente aux affaires académiques des cycles supérieurs, recommandait même d’écouter simultanément de la musique pour se détendre.

L’AGE UQTR: à quoi ça sert?

La soirée a débuté avec une présentation de l’AGE UQTR. On a tenu à rappeler et expliquer la mission générale de l’organisation. Plusieurs points ont été abordés. Madame Dabbabi a donné des renseignements concernant les droits académiques des étudiantEs. Elle a également parlé de sujets comme les révisions de notes et présenté certains services offerts par l’université comme le méconnu service de la protectrice universitaire. Il y avait une réelle volonté de rassurer en ces temps incertains. Le message: l’AGE UQTR est là pour aider et accompagner.

Un étudiant explique sa réalité

La deuxième partie de la rencontre a été l’occasion de faire la connaissance de Simon Fitzbay, étudiant à la maitrise en lettres et communication sociale. Il est venu expliquer rapidement son projet de maitrise. L’auditoire a eu droit à une présentation s’articulant autour des mèmes, éléments de culture populaire, devenus de véritables outils de communication. Malgré une foule peu bavarde, on voyait de grands sourires se dessiner sur les visages lors des moments plus rigolos. C’était pour les étudiantEs la chance de mieux comprendre à quoi ressemble un grand travail de recherche lorsqu’il est terminé et de poser quelques questions. Il a conclu son intervention en offrant quelques conseils pour ne pas se décourager face aux chamboulements occasionnés par la COVID-19.

Chiraz Dabbabi a tenu à féliciter chaleureusement le travail et l’effort de monsieur Fitzbay. À son avis, il est primordial de célébrer l’excellence des élèves. Évidemment, aux cycles supérieurs, les professeurEs sont très importantEs, mais ce sont les jeunes chercheurs et chercheuses qui font la plus grosse partie du travail. Dans le futur, elle souhaite offrir ce genre de reconnaissance à d’autres, émérites.

Apprendre, s’amuser… et gagner!

La dernière partie de la soirée, celle du jeu-questionnaire, était la plus attendue. Étienne Lebel-Michaud, vice-président aux affaires socioculturelles, était chargé de l’animation du jeu-concours. Les personnes présentes devaient se rendre sur la plateforme Kahoot pour répondre aux questions de types vrai ou faux et à choix multiples. La vitesse était de mise puisque le temps de réaction était comptabilisé pour le score final. Après chaque question, un classement préliminaire s’affichait sur l’écran, ce qui ajoutait à l’esprit de compétition. Les questions portaient principalement sur l’AGE UQTR, ses services et son rôle ainsi que sur les études aux cycles supérieurs. Cela constituait un bon rappel pour certainEs.

Il était payant de bien répondre aux questions. Ceux et celles figurant dans le top 8 ont récolté un montant de 50$. Au lieu d’une carte-cadeau comme à l’habitude, la somme sera virée directement dans leur compte bancaire compte tenu du contexte de pandémie.

4 à 6 cycles supérieurs
Crédit photo: capture d’écran. Voici un exemple de question auquel les participants devaient répondre.

L’événement semble avoir répondu aux attentes de plusieurs. Pour William-Philippe Girard, étudiant à la maitrise en philosophie: «le 4 à 6 des cycles supérieurs de cette année fut un franc succès avec sa formule en ligne conférence – génie en herbe, et ce, à partir du confort de nos foyers.» Pour lui, il s’agit: «[…] d’une occasion de s’amuser tout en en apprenant davantage sur l’AGE et sur notre université». Il affirme avoir bien hâte de participer à la prochaine édition, qu’il espère, se déroulera en présentiel.

«Le 4 à 6 des cycles supérieurs de cette année fut un franc succès avec sa formule en ligne conférence – génie en herbe, et ce, à partir du confort de nos foyers.»

-WILLIAM-PHILIPPE GIRARD, ÉTUDIANT À LA MAITRISE EN PHILOSOPHIE

La soirée s’est terminée un peu avant 17h30. Les représentantEs de l’AGE UQTR ont immortalisé cette édition 2020, un peu spéciale, en prenant une photo du groupe.

Pour les intéresséEs, d’autres activités de ce type sont à venir. En mars, le mois de la recherche, des événements seront organisés comme des colloques multidisciplinaires. Il faut simplement rester à l’affut. La page Facebook de l’AGE UQTR diffusera les informations en temps et lieu.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here