Activez votre santé: Alimentation — mythes et réalités

0

Suite à ma dernière chronique sur certains mythes et réalités de l’entrainement, explorons-en quelques-uns du côté de notre alimentation.

On doit éviter de manger le soir…

Si on veut perdre du poids: FAUX. Il est effectivement recommandé de ne pas manger de façon tardive le soir, mais c’est plutôt pour des raisons digestives et de qualité du sommeil. Il est préférable de manger notre dernière collation au moins deux heures avant d’aller nous coucher, afin de permettre à notre corps de mettre toute son énergie sur la digestion lorsqu’on est en état d’éveil, donc de nous permettre de récupérer à 100% durant notre période de sommeil. Le fait de manger le soir n’a pas d’impact sur la perte de poids en tant que tel; c’est le nombre de calories qu’on ingère dans une journée versus le nombre de calories qu’on dépense qui importe. Reste que si on grignote toute la soirée, ça fera augmenter la facture totale de calories.

Pour vous aider à contrôler vos collations de la journée, afin d’éviter un excédent de calories, vous pouvez vous créer une routine. Comme il est recommandé de manger souvent dans la journée, vous pourriez diminuer la quantité de nourriture dans vos repas principaux et les diviser en une collation en avant-midi, une collation en après-midi et une collation le soir. Le fait d’avoir une telle routine vous permettra d’éviter de manger n’importe quoi et n’importe quand. Toutefois, lorsque vous avez une fringale le soir, questionnez-vous à savoir si c’est une faim réelle ou si c’est juste par habitude ou par ennui. Le simple fait de se tenir les mains occupées peut nous aider. Aussi, boire de l’eau ou du thé peut contrer les signaux de soif que notre cerveau interprète comme une sensation de faim.

Si on ne déjeune pas…

Il est plus difficile de perdre du poids: VRAI. Le mot «déjeuner» signifie enlever le jeûne. Nous pouvons passer plusieurs heures en ligne sans manger durant notre nuit de sommeil. Si on omet de déjeuner, on prolonge cette période de jeûne. Le fait de ne pas se nourrir durant plusieurs heures d’affilée crée un stress à notre corps. Connaissez-vous la diète des lutteurs sumos? Ils profitent de ce stress pour accumuler un maximum de graisse en ne consommant qu’un seul repas par jour. Cependant, attachez votre tuque lors de ce repas en question: ils vont ingérer une quantité phénoménale de calories. Donc, à l’inverse, si on veut éviter une telle accumulation de graisse, on doit supprimer cet effet de stress que subit notre corps en diminuant le temps de jeûne.

Si je fais un régime draconien…

Je vais perdre rapidement du poids et le maintenir: FAUX. Pour se nourrir, le corps va aller puiser dans nos cellules de graisse, mais aussi dans notre masse musculaire. Sur la balance, on va voir le chiffre diminuer rapidement, car ces deux carburants seront consommés. Le problème, c’est qu’on ne veut pas perdre notre masse musculaire, bien au contraire. En en ayant moins, on aura moins de dépense énergétique au repos. Eh oui, c’est là que le fameux «métabolisme de repos» entre en ligne de compte. On dépense beaucoup de calories au repos à entretenir notre masse musculaire. Il faut donc éviter à tout prix de la diminuer. C’est entre autres pour cette raison qu’il est fortement recommandé de faire des exercices musculaires lorsqu’on a un objectif de perte de poids. Il faut aussi penser qu’une diète restrictive amène beaucoup de sacrifices. On perd rapidement, mais on se décourage aussi rapidement. Ainsi, après quelques semaines, voire quelques mois pour les plus persistants, on reprend nos anciennes habitudes de vie et c’est là qu’on voit apparaitre le phénomène du yo-yo. En ayant diminué notre métabolisme de repos et en reprenant nos anciennes habitudes de vie, on reprend rapidement nos kilos perdus, voire davantage.

C’est là qu’on voit apparaitre le phénomène du yo-yo. En ayant diminué notre métabolisme de repos et en reprenant nos anciennes habitudes de vies, on reprend rapidement nos kilos perdus, voire davantage.

Les produits légers…

Font perdre du poids: FAUX. Notre conscience est tellement soulagée lorsqu’on arrive à l’épicerie et qu’on tombe sur des produits dits «légers», mais trop souvent on les met dans notre panier sans même regarder la liste d’ingrédients ou le tableau de valeurs nutritives. Notre confiance aveugle envers de telles appellations nuit à notre processus de perte de poids. Les commerçants ont le droit d’utiliser des termes comme «faible en gras» si leur nouveau produit en contient moins que leur produit original, mais ça ne signifie pas pour autant qu’il y a peu de gras et, surtout, ça ne nous indique pas par quoi il a été remplacé. Trop souvent, le gras retiré de certains aliments est remplacé par du sucre ou d’autres ingrédients de ce genre; on consomme donc autant de calories au final. Il faut prendre conscience que même si certains produits prétendent être «légers», si on augmente notre consommation de ceux-ci, on risque de prendre davantage de poids.

Au final, si on prend le temps de déjeuner, de préparer nos collations pour la journée, de lire les étiquettes et, surtout, si on se laisse le temps d’acquérir de nouvelles habitudes de vie sans tomber dans les choix draconiens, on aura encore plus de succès dans notre processus de perte de poids et d’autant plus de facilité à le maintenir par la suite.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here