AGE : Conseil d’administration du 15 janvier 2023

0

Le dimanche 15 janvier à 15h, dans le local 2077 du pavillon Ringuet, se tenait le 475e conseil d’administration de l’association générale étudiante. Tout d’abord, un représentant de l’organisme UTILE a fait une présentation concernant son nouveau projet immobilier étudiant. Par la suite, et durant une bonne partie du conseil, le secrétaire général, Thibault Jousselin, a présenté des propositions de réformes au niveau des instances de l’AGE. Après quelques heures de délibération, des petites modifications ont été apportées afin de pouvoir en faire la recommandation. Le nouveau document sera présenté et voté à l’assemblée générale du 1er février. Finalement, les vice-présidents aux affaires socioculturelles et à la vie associative ont présenté des mises à jour de leurs dossiers, par exemple, les circonstances qui obligent le carnaval étudiant à être annulé.

Crédit photo : journaliste

L’organisme UTILE

Le conseil fut ouvert avec une présentation de l’organisme à but non lucratif UTILE (Unité du travail pour l’implantation de logements étudiants). Cet OBNL construit des logements neufs spécialisé et destiné exclusivement aux étudiants. Maxime Pelletier, chargé de relation publique, accompagné de Laura Daigneault, chargé de relations étudiantes, a présenté le nouveau projet immobilier qui sera bientôt construit à Trois-Rivières.

La livraison de l’immeuble est prévue pour le printemps 2024. Celui-ci sera situé sur le boulevard des Récollets, tout juste en bas de la côte à la jonction du boulevard Jean-XXIII. D’une valeur d’environ 29 millions de dollars, celui-ci comportera environ 150 studios et 25 logements avec deux chambres fermées. De plus, M. Pelletier a exposé les relations que l’OBNL entretient avec l’AGE, l’UQTR ainsi que la ville de Trois-Rivières.

Réforme des instances de l’AGE UQTR

La proposition de réforme au niveau des structures de gouvernance, présentée par le secrétaire général, Thibault Jousselin, était l’un des points centraux du conseil. Celui-ci a entamé sa présentation en expliquant les rôles du conseil d’administration. Ensuite, il a expliqué que durant les dernières années, les officiers de l’Association générale étudiante ont pu remarquer certaines problématiques.

Par exemple, il semble avoir un désintérêt de la population étudiante vis-à-vis l’engagement. Ce manque d’implication se traduit concrètement par la difficulté d’avoir le quorum lors des conseils d’administration. Aussi, celui-ci n’est pas tout à fait représentatif, et ce, malgré le bon vouloir de l’AGE. En effet, il y a peu d’associations de 2 et 3 cycles qui y siègent.

Pour pallier à ces difficultés, M. Jousselin a proposé plusieurs réformes. Il a souligné que celles-ci sont le résultat de plusieurs années de réflexions. De plus, le comité des affaires institutionnelles recommande ces changements. Ils proposent donc « un conseil d’administration davantage fonctionnel, tourné sur la représentativité et sur la saine gestion des activités de l’AGE UQTR. »

Crédit photo : Phillipe Dorion

L’une des premières améliorations proposées est d’abolir les représentants des associations de programmes. Ils pourront être remplacé par 9 représentants issus de 9 familles de programmes. Par exemple, au lieu d’avoir un représentant de l’association en communication sociale, un représentant en psychologie et un représentant en psychoéducation, il y aura une seule personne pour représenter les 3 associations. On l’appellera alors la famille ou le domaine des sciences sociales.

Aussi, on propose qu’au lieu d’avoir tous les officiers de l’AGE au conseil d’administration, seulement trois officiers, appelés officiers administratifs, siègeraient au conseil d’administration. Il y aura le coordonnateur général, le secrétaire général ainsi que coordonnateur aux finances et au développement.

À ces douze personnes, on ajouterait 3 étudiants issus de tous les programmes et cycles confondus. Bref, n’importe quel étudiant pourra se présenter afin de siéger au conseil d’administration. Ainsi, au total, 15 personnes seraient présentes au conseil.

Un autre ajournement serait de créer une nouvelle instance, soit le conseil central. Il serait constitué des 9 officiers de l’AGE, un représentant par association de programme et un représentant par association par intérêt reconnue par l’AGE. Il est important de mentionner que présentement, les associations par intérêt ne peuvent pas siéger au conseil d’administration.

D’autres réformes furent proposées, notamment que les étudiants puissent dorénavant voter les grèves électroniquement. Ce point n’a pas fait l’unanimité. Il fut donc séparé de la première proposition. Il devra donc être voté de manière indépendante des réformes proposées. Tout bien considéré, ces suggestions permettraient, supposément, de régler les problèmes de représentativité et désintérêt à l’engagement. Il simplifierait également la compréhension des divers rôles.

Ces recommandations du conseil d’administration seront présentées et voter lors de l’assemblée générale du mercredi 1er février prochain. À cette date, les étudiants seront donc amenés à voter deux fois. Une première fois pour la modification des instances de l’AGE et une seconde pour le vote électronique de grève.

Crédit photo : Philippe Dorion

Le carnaval étudiant annulé

M. Nicolas Lacombe, vice-président des affaires socioculturelles à indiqué que le carnaval étudiant serait annulé. Les causes énoncées sont le manque de participation et le manque d’implication des étudiants. Les personnes inscrites seront remboursées. Celui-ci a également présenté une demande de dérogation concernant certaines de ses fonctions. Il expliqua que ces stages l’empêcheront de participer à certaines réunions. Cette demande fut acceptée sous certaines conditions.

Par la suite, la vice-présidente à la vie associative, Laetitia Pantano, a abordé des détails concernant un contrat avec la compagnie Molson. Le Zone Campus a été dans l’obligation de sortir de la salle, car celle-ci a demandé un huis clos. Finalement, le poste de vice-présidence aux affaires sociopolitiques a été fermé pour le reste de la session.

Élections de postes

Plusieurs postes étaient ouverts, notamment celui de la direction générale des élections. Le secrétaire général, Thibault Jousselin a rappelé l’importance de ce comité indépendant. Il permet d’être le plus neutre possible et s’assure de faire respecter toutes les règles électorales. Trois candidates se sont présentées. C’est Mme Louann Poirier-Bergeron qui fut élue à l’unanimité après une dizaine de minutes de délibération.

La candidature de Mme Léa Renaud fut retenu pour le comité de biosécurité et de gestion des matières dangereuses. Celle-ci n’était pas présente au conseil. L’ancien président de l’AGE, qui n’est plus en poste depuis la semaine dernière, Philippe Dorion, fut également élu au sein du comité des affaires institutionnelles et du comité au développement associatif et du pavillon de la vie étudiante.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here