Art-Borèsens : Une soirée sobre et haute en couleur !

0
62
LUITR-2019_A2019.png
Le 1012 était décoré pour l’occasion d’accessoires qui rappelaient le monde océanique. Crédit : Laura Lafrance

Le 19 novembre dernier avait lieu la 13e édition de la soirée Art-Borèsens. Lors de cet événement qui se veut être une opportunité pour les étudiant.e.s du programme de loisir, culture et tourisme de faire briller leur talent, une quinzaine de participant.e.s ont contribué à la mise en place d’une soirée à l’ambiance des plus originales.

Par le biais d’expositions et de performances artistiques, les étudiant.e.s participant.e.s ont permis à la communauté uqtrerienne d’être témoin d’une soirée haute en couleur. Pour l’occasion, le thème de l’événement étant «Au cœur de l’océan», le 1012 était parsemé d’éléments qui rappelaient la vie aquatique : à l’entrée de la salle, il était possible d’apercevoir un requin ainsi que des méduses qui, accompagnées de lumières bleutées, permettaient aux visiteur.euse.s de figurativement plonger dans les lieux.

Le déroulement de la soirée

La soirée a commencé avec un cinq à sept où les kiosques des divers.es exposant.e.s étaient au centre de l’attention. La cinquantaine de personnes présentes se promenait ainsi, entre deux bouchées de beignets Mr. Puffs fournis par l’organisation, à travers les quatre kiosques présents. L’un de ces quatre kiosques, présenté par Sabrina Gauthier-Larochelle et Adèle Arseneau, portait sur l’art de vivre de façon plus écoresponsable. Elles y donnaient des conseils pour consommer de façon plus responsable à tous les jours.

L’ensemble de la soirée s’est déroulé sans qu’une seule goutte d’alcool ne soit versée et ce, de façon complètement écoresponsable.

Un kiosque de photographie, peinture et maquillage était également présenté par Janique Arseneau et Alexandra Gagnon-Tillard, deux étudiantes au baccalauréat en loisir, culture et tourisme. Un autre étudiant de ce programme, Stephan Huard-Zamorano, a fait plus d’une apparition lors de la soirée; ce dernier, présentant d’abord un kiosque de grandeur nature, a ouvert la soirée de performances scéniques, qui avait lieu de 19h30 à 21h30, en y interprétant une reprise acoustique de la chanson My Neck, My Back (Lick It) de Khia.

Les artistes ont défilé sous les projecteurs entre les interventions comiques et déjantées de Karolane Farrier qui animait la soirée avec beaucoup d’enthousiasme. Plusieurs numéros musicaux ont été proposés, au grand plaisir de la foule. La performance d’Ismaël Zouiten, qui a interprété la chanson If I Can’t Love Her tirée de la comédie musicale La Belle et la Bête, s’est particulièrement démarquée.

Ismaël Zouiten, étudiant en loisir, culture et tourisme, lors de son interprétation de la chanson If I Can’t Love Her. Crédit : Laura Lafrance

Il y a également eu des moments plus touchants, notamment la reprise de la chanson Shallow interprétée par Laurie Dubois et Stephan Huard-Zamorano. Entre lecture de poésie et airs de violon, il y en avait définitivement pour tous les goûts. À la fin de la soirée, des prix ont été remis aux participant.e.s qui, autant au niveau des kiosques qu’au niveau de la scène, ont réussi à toucher le public et l’organisation.

Un événement sobre et écoresponsable

Laurie Dubé, qui a offert deux prestations de chant lors de la soirée, mais qui est également la responsable de la logistique, des artistes et des communications d’Art-Borèsens, nous a mentionné que l’un des buts de l’événement était de montrer qu’il est possible de passer une belle soirée sans consommer de boissons alcoolisées. En effet, l’ensemble de la soirée s’est déroulé sans qu’une seule goutte d’alcool ne soit versée et ce, de façon complètement écoresponsable.

Les artistes ont défilé sous les projecteurs entre les interventions comiques et déjantées

Dubé a également expliqué qu’afin d’assurer que l’empreinte écologique de l’événement soit la plus basse possible, la nourriture fournie lors de la soirée était végétarienne et les décorations entièrement réutilisées. La soirée Art-Borèsens, qui a ouvert ses portes à l’ensemble de la communauté universitaire, souhaitait élargir sa banque de candidature en invitant les étudiant.e.s qui ne sont pas inscrit.e.s dans le programme de récréologie à participer autant à l’élaboration d’un numéro scénique qu’à la mise en place d’un kiosque. Somme toute, la 13e édition a permis à de nombreux talents de briller dans une ambiance des plus colorées.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here