Association générale des étudiants: Désaccord autour de la création d’une association nationale

0

La fin de semaine du 18 et 19 avril dernier se tenait une nouvelle réunion concernant la création d’une association nationale. Une quarantaine de personnes réparties entre 18 associations étudiantes du Québec se sont réunies autour de la table avec au programme l’aspect légal et les détails techniques concernant la création de l’association.

La rencontre qui se tenait le weekend dernier n’était pas aussi ensoleillée que le ciel de Trois-Rivières. Durant cette rencontre sur l’avancement de la création d’une nouvelle association étudiante nationale, l’AGE UQTR a quitté la table, le samedi soir, à la suite d’un désaccord concernant la rédaction du contrat d’association. Ce contrat doit permettre la création de l’association et prévoit également la création d’un comité qui travaillerait sur ladite association durant l’été.

Néanmoins, le vice-président aux affaires sociopolitique, Jean-René Leblanc explique qu’il ne peut pas parler des détails de ce contrat puisqu’il n’avait pas encore été présenté devant le conseil d’administration (C.A.) de l’AGE UQTR. Bien que le contrat d’association ait été adopté lors de la réunion, il n’a pas pu être signé, car le C.A. de l’AGE UQTR n’avait pas donné de mandat de signature à ses représentants.

Jean-René Leblanc explique qu’il ne peut pas parler des détails de ce contrat puisqu’il n’avait pas encore été présenté devant le conseil d’administration (C.A.) de l’AGE UQTR.

De plus, Jean-René Leblanc explique que l’AGE UQTR, en accord avec ses statuts et règlements s’était opposée à l’élection de représentants puisque d’une part, le C.A. de l’AGE n’avait pas été consultée et que d’autre part, la politique de l’AGE prévoit une période de dix jours ouvrables pour l’affichage des postes à pourvoir.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here