C.A. de l’AGE: Des cerises sur le sundae et des élections relancées

0
Logo de l’AGE UQTR

Le dimanche 28 mars dernier avait lieu via Zoom le 458e conseil d’administration (C.A.) de l’AGE UQTR, le lieu de prédilection pour tous les sujets reliés à la vie étudiante. Comme toujours, la séance a été riche de points abordés, dont le possible achat du Gîte universitaire, certains rappels de la part de l’UQTR et plusieurs autres points chauds, juste à temps pour le printemps.

Des élections relancées

La vice-présidente aux affaires sociopolitiques, Carolane Beaudoin, qui s’adressait au conseil pour ce point en tant que directrice générale des élections de l’AGE, a abordé brièvement la relance des élections générales, qui aura lieu dès le 29 mars jusqu’au 23 avril. Le Zone Campus a d’ailleurs assisté au conseil d’administration extraordinaire du 26 mars qui avait pour but de remettre sur les rails le processus électoral.

La directrice générale ainsi que ses collègues en ont profité pour encourager les membres des associations étudiantes à s’impliquer dans la campagne. Il est à noter que le débat électoral aura lieu — si rien ne l’y empêche cette fois — le 19 avril, et que le Zone Campus aura l’occasion de participer à l’animation du débat.

Un possible achat de taille

Le gîte universitaire, à un pas et demi du campus. Crédit: UQTR

Dans une annonce gardée secrète jusque là, le vice-président aux finances et au développement des services, Yan-Éric Cossette a partagé que le gîte universitaire, fier bâtiment bigarré à un pas et demi de l’UQTR, pourrait être achetée par l’AGE. Le C.A. a adopté une proposition afin de permettre à M. Cossette d’étudier la possibilité et la viabilité d’une telle acquisition.

Ces recherches, selon lui, n’entreront pas en conflit avec les actuelles démarches afin d’implanter de nouveaux logements étudiants à Trois-Rivières en collaboration avec l’Unité de travail pour l’implantation de logement étudiant (UTILE).

M. Cossette a également brièvement abordé l’enjeu du conflit légal entre l’Autorité des marchés financiers (AMF) et l’AGE au sujet du type de régime d’assurances de l’AGE. Un autre article du Zone Campus plongera davantage dans le vif du sujet sous peu.

Rappels de l’UQTR

Le président de l’AGE, Antoine Bélisle-Cyr, a abordé de manière succincte plusieurs rappels et annonces de la part de l’UQTR à l’attention de la population étudiante. Entre autres, l’UQTR note un ralentissement dans les avancements du plan d’action de santé psychologique qui avait été enclenché à la suite de la campagne choc de l’Union étudiante du Québec (UEQ) «Sous ta façade» à l’automne 2019.

caps uqtr
Le CAPS est maintenant rouvert pour les activités physiques en solo ou en petits groupes. Crédit: Magali Boisvert

L’UQTR note également un faible achalandage dans les locaux aménagés sur le campus pour des fins d’étude et de travaux, mais cela peut s’expliquer par le fait que seulement 22% de la population étudiante de l’UQTR réside en Mauricie. Sur le campus, le CAPS est de nouveau ouvert, et la bibliothèque ferme désormais à 21 heures. Notons aussi que le corps professoral de l’université est en formation afin d’améliorer la qualité des cours enseignés en ligne, particulièrement en vue des cours comodaux (diffusés en ligne et enseignés en présentiel en même temps), types de cours qui seront privilégiés dès l’automne.

M. Bélisle-Cyr a fermement invité la population étudiante à contacter l’AGE si le type de cours (entièrement en ligne ou comodal) n’est pas confirmé pour les cours d’été avant le 6 avril, et le 5 mai pour les cours d’automne. La date d’abandon de cours sans échec est d’ailleurs maintenue au 19 mars dernier, comme l’ont maintenue les autres institutions universitaires de la province.

Les cerises sur le sundae

Et puis, comme un fruit rouge sur le sundae: on a annoncé que l’UQTR offrira aux étudiants et étudiantes une licence Antidote pour leur ordinateur personnel, et ce, gratuitement, jusqu’à l’été 2022. Autre bonne nouvelle: avec le nouveau budget provincial, le gouvernement accordera un montant de 100$ par session suivie à temps plein aux étudiants et étudiantes afin de pallier les frais déboursés pour des services dont ils et elles n’ont pas eu accès depuis le début de la pandémie (les frais reliés au CAPS, par exemple). Le nouveau budget offrira également un sursis d’un an pour payer les intérêts des prêts et bourses étudiantes. De quoi laisser la communauté étudiante souffler un brin…

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here