En échappée: Mes souhaits pour l’année 2017, version Patriotes

1
1135
LUITR-2019_A2019.png

vincent-boisvert

On le sait tous, à chaque début d’une nouvelle année vient des souhaits et des résolutions. Cette année ne fait pas exception, et c’est pourquoi j’ai décidé de faire un petit tour d’horizon de chaque sport que vous avons ici à l’UQTR, en leur souhaitant un petit quelque chose pour toute la durée de 2017, qui sera, espérons-le, une année rayonnante pour le sport à l’UQTR.

Badminton: je souhaite aux Patriotes badminton une plus grande visibilité auprès de la communauté étudiante. Nous avons une équipe encore jeune, mais entre de bonnes mains. Je lui souhaite plus de partisan(e)s présent(e)s lors des tournois. L’équipe mérite notre encouragement et notre support.

Cheerleading: Présents à l’UQTR depuis 2010, les athlètes ont, lors de la saison 2015-2016, obtenu leur meilleur résultat depuis leur fondation, en décrochant une première position lors d’une compétition, pour la première fois de leur histoire. Cette année laisse aussi présager de grandes choses pour cette équipe qui arrive à maturité.

Cross-Country: La compétition est forte au sein de ce circuit, mais déjà, le nom des Patriotes est synonyme de bons résultats. Je leur souhaite la constance nécessaire pour rafler les plus grands honneurs individuels.

Golf: Je leur souhaite le meilleur pour le Championnat canadien, qui se déroulera à Barrie, en Ontario. Malgré les difficultés depuis le départ de Francis Rouiller, il y a deux ans, les recrues ont pris la relève de façon magistrale. Je leur souhaite de faire rayonner l’UQTR à nouveau.

Natation: À la suite du départ de la nageuse étoile Caroline Lapierre-Lemire, l’entraîneur Charles Labrie compte sur beaucoup de recrues, 50% de l’effectif pour être plus précis. Grâce à un savant mélange de recrues et de vétérans, les prochaines années seront cruciales pour les Pats, afin d’obtenir un bon résultat au prochain Championnat canadien.

Depuis les années 80, nous n’avons pas eu la chance d’avoir une équipe. il est grand temps que cela se réalise.

Soccer féminin: C’est une année plutôt difficile pour les joueuses de l’entraîneur Ghislain Tapsoba. Avec le départ de plusieurs vétéranes aguerries, la saison 2016-2017 est une saison de reconstruction dans ce sport tellement cyclique. L’équipe compte sur un bon noyau de joueuses. Je leur souhaite de suivre une bonne courbe de développement, afin de rafler les plus grands honneurs dans quelques années.

Soccer masculin: À la suite d’une élimination crève-cœur en finale, puisque les attentes étaient élevées, les prochaines saisons s’annoncent peut-être plus difficiles pour les hommes de l’entraîneur Roch Goyette, qui devra composer avec le départ de plusieurs vétérans. Ils comptent sur une belle structure qui est déjà en place. Je leur souhaite du succès dans les années à venir.

Volleyball: Championnes en titre il y a quelques années à peine, elles pourraient tout aussi bien être couronnées de succès pour l’édition de 2017. Avec des joueuses qui sont arrivées à maturité, la porte est grande ouverte pour ces vétéranes. Je leur souhaite de ramener cette équipe trifluvienne à son plus haut niveau, comme c’était le cas lorsqu’elle était championne en 2011, 2013 et 2014.

Hockey: Comment ne pas évoquer l’équipe chouchou des partisans des Patriotes, soit l’équipe de hockey? Je souhaite à Marc-Étienne Hubert et à ses hommes de trouver la constance. Ce n’est pas l’année la plus facile, malgré une fiche plus qu’honnête de 11 victoires pour six défaites. Je souhaite au nouveau venu, Gabryel Boudreau, de bien s’acclimater avec ses nouveaux coéquipiers.

Il s’agit ici d’une belle prise de la part des Patriotes, puisque Boudreau est un ancien choix de deuxième ronde des Sharks de San Jose. Aussi, je souhaite à l’équipe plus de partisans dans les estrades. Nous avons la chance, ici à Trois-Rivières, d’avoir une formation de très haut niveau, mais les assistances au Colisée se font de plus en plus maigres. Il serait temps que les étudiant(e)s réalisent la chance qu’ils ont de pouvoir compter sur une formation qui réussit à un si haut niveau, année après année.

Basketball féminin: C’est en discussion depuis plusieurs années, mais malheureusement, toujours aucun aboutissement pour la création d’une équipe de basketball féminin. Depuis les années 80, nous n’avons pas eu la chance d’avoir une équipe, il est grand temps que cela se réalise.

Qui plus est, la région compte déjà un programme de division 1 collégial chez les Diablos et trois en division 2 (Cégep de Trois-Rivières, Collège Laflèche et Collège Shawinigan). Il y aurait donc un bassin de joueuses intéressant, qui attirerait plus d’étudiants à l’UQTR. Cela ne comporterait que des avantages. Je souhaite donc aux étudiants et à l’UQTR la création d’une équipe de basketball.

Football: Tout a déjà été dit à propos du football, je serai donc très bref. Je souhaite aussi aux étudiants la création d’une équipe de football universitaire, qui pourra faire compétition aux meilleures équipes québécoises. Je souhaite que l’UQTR se réveille.

1 commentaire

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here