Preuves pour l’existence de Dieu : l’ordre de l’univers 

Depuis le début de cette chronique, nous avons proposé des thématiques qui présupposent l’existence de Dieu. Aujourd’hui, nous souhaitons présenter des évidences en faveur de l’existence de Dieu en lien avec l’ordre que nous observons dans l’univers

1
Publicité
Photo par  Noah Buscher sur  Unsplash

Depuis le début de cette chronique, nous avons proposé des thématiques qui présupposent l’existence de Dieu. Aujourd’hui, nous souhaitons présenter des évidences en faveur de l’existence de Dieu en lien avec l’ordre que nous observons dans l’univers. À l’ère dans laquelle nous vivons, l’existence de Dieu est considérée comme une fable sur laquelle les croyants veulent bien s’appuyer pour calmer l’anxiété propre à plusieurs êtres humains.

Est-il alors raisonnable de croire en l’existence de Dieu ?

Selon un article de Eric Metaxas paru dans le Wall Street Journal,  autrefois les scientifiques postulaient que la vie aurait existé, peu importe le type de paramètres mathématiques inclus dans le maintien de l’ordre de l’univers. Toutefois, en se penchant davantage sur la question, ils se rendent compte que ces paramètres tiennent sur des pointes d’aiguille. En fait, la moindre modification à ces paramètres, ne serait-ce qu’un brin de cheveux, impliquerait la non-existence de l’univers ou l’existence d’un univers sans vie. 1

De plus, les calculs de probabilités mathématiques démontrent qu’il est hautement plus probable d’avoir un univers sans ordre et sans vie, notamment si l’on se penche sur la théorie de l’entropie qui stipule que l’ordre ne peut exister indéfiniment.  La question ici est de savoir pourquoi cet ordre existe dans un si vaste univers jusqu’au point de se retrouver dans l’infiniment petit. 2

Face à ces énigmes sur l’ordre de l’univers, trois postulats s’offrent à nous.

  1. Le postulat de la nécessité
  2. Le postulat de la chance
  3. L’existence d’un Dieu éternel

L’argument de la nécessité physique

En ce qui concerne le postulat de la nécessité physique, il existe d’éminents scientifiques qui se sont prononcés là-dessus, tels que P.C.W Davies, un physicien anglais et professeur à l’université d’état de l’Arizona.  Le professeur Davies dit ceci :« Même si les lois de la physique sont uniques, elles n’impliquent pas que l’univers en lui-même soit unique ».

Il rajoute, les lois de la physique doivent être argumentées sur la base des conditions cosmiques initiales. Il s’ensuit que selon les lois des conditions cosmiques initiales, rien ne démontre ni ne suggère que leur cohérence avec les lois de la physique impliquerait l’unicité de l’univers. Ainsi, il semble que l’univers physique n’aurait aucune obligation mathématique ou physique d’exister telle qu’il est. En effet, l’univers aurait pu être toute autre chose que celui qu’on observe aujourd’hui.

D’ailleurs, la théorie du tout (Theory of Everything) censé appuyer le postulat de la nécessité nous présente la théorie des cordes. Elle est une théorie qui a échoué à prédire l’existence des univers parallèles avec une certaine unicité de l’univers cohérent avec les lois physiques2. En fait, la théorie des cordes présente un ensemble de 10500 univers avec les mêmes paramètres que notre univers actuel. Le problème ici, est qu’il a tristement échoué à prédire l’existence ne serait-ce que d’un seul autre univers avec une planète habitable comme la nôtre. Ainsi, on peut mettre de côté l’argument sur la nécessité physique.8

L’argument du hasard

Élaborons maintenant la prochaine alternative ; le postulat de la chance qui stipule que l’ordre dans l’univers s’explique tout simplement par hasard.  Ce postulat présente un argument fallacieux qui va à l’encontre de notre intelligence humaine. En effet, ceux qui le défendent ne le feraient pas s’il s’agissait d’expliquer un autre phénomène dans leur vie de tous les jours.

Prenons par exemple un groupe d’étudiants dans un bus scolaire. Soudainement, les étudiants se font arrêter par des militaires. Les militaires ont l’ordre d’éliminer les étudiants. Les yeux de chaque étudiant sont bandés et les militaires vont mitrailler les étudiants. Après les coups de feu, les bandeaux sont enlevés. D’après vous, si vous étiez un des étudiants allez-vous conclure que si vous êtes vivant, c’est tout simplement parce que les militaires ont raté leur cible ? Ne devrions-nous pas conclure plutôt que les militaires ont décidé de leur plein gré de vous manquer.

Pourtant, pour que notre univers existe, si on admet que le Big Bang en est la cause, il aurait fallu un faible niveau d’entropie.5 Cependant Roger Penrose de l’université d’Oxford avait calculé la probabilité que le Big Bang ait une faible entropie à 1 dans (10000000000)123 . Parallèlement à notre exemple précédent, le nombre de militaires serait multiplié  par plus   de 100 millions. S’il était question de chance, les mathématiques nous informent que nous n’existerions pas et les lois de la physique nous disent qu’il n’y aurait pas d’ordre dans l’univers. Les calculs de scientifiques reconnus tels que Roger Penrose, Fred Hoyle, P. C. Davies et Albert Einstein nous le confirment.2

Finalement, l’argument d’un Designer.

En effet, à la lumière de toutes les évidences scientifiques, il faut moins de foi pour croire en l’existence d’un Designer à l’origine du commencement de l’univers et du maintien de son ordre que de croire au hasard ou à la nécessité physique. En effet, Friedrich Nietzche affirmait de son temps que Dieu était mort, et que les hommes l’avaient tué4. Toutefois, les faits et évidences scientifiques atteste le postulat d’un designer ou d’une intelligence supérieure qui serait à l’origine de l’univers et de l’ordre qui en fait sa particularité. Alors, si on y réfléchit froidement, Dieu existe et il est le maintien de l’ordre dans l’univers.

Fred Hoyle, l’astronome et auteur du terme Big Bang  pouvait dire que son athéisme avait été ébranlé à la découverte des paramètres qui permettent l’ordre dans l’univers. Il rajoutait ceci « Il me semble qu’une intelligence supérieure aurait joué avec la physique, la chimie et la biologie … Les chiffres que l’on calcule sont écrasants   au point où j’en suis venu à les remettre en question. » 2

P.C.W Davies dira en son tour « L’évidence en faveur d’un Designer suprême est écrasante » 6

Dieu existe et alors ?

Il est logique de croire en l’existence de Dieu, non pas pour calmer nos anxiétés, mais parce que c’est un fait raisonnable. La véritable question est de savoir, ce que cela change dans notre vie quotidienne? Une des réponses à cette question est que si Dieu existe alors nous pouvons lui poser la question à savoir pourquoi nous existons. Nous développerons cette thématique dans une prochaine chronique.

 

 Références

  1. Metaxas, E. (2014). Science Increasingly Makes the Case for God. Wall Street Journal.http://www.wsj.com/articles/eric-metaxas-science-increasingly-makes-the-case-for-god-1419544568
  2. Craig, W. L. (s.d.). Existence & nature of God. Récupéré sur Reasonable Faith: https://www.reasonablefaith.org/writings/popular-writings/existence-nature-of-god/does-god-exist
  3. https://en.wikipedia.org/wiki/Theory_of_everything
  4. https://fr.wikipedia.org/wiki/Dieu_est_mort_(Friedrich_Nietzsche)
  5. voir Roger Penrose, The Road to Reality(New York: Alfred A. Knopf, 2005), pp. 762-5.
  6. Paul Davies, The Mind of God(New York: Simon & Schuster, 1992), p. 169.
  7. Roger Penrose, « Time-Asymmetry and Quantum Gravity, » in Quantum Gravity 2, C. J. Isham, R. Penrose, and D. W. Sciama (Oxford: Clarendon Press, 1981), p. 249.
  8. GUENOUN, R. C. (2020, Juin 5). Mais qui à l’ordre dans l’univers. Récupéré sur Science et Torah: https://www.torah-box.com/etudes-ethique-juive/science-torah/mais-qui-a-mis-de-l-ordre-dans-l-univers_22005.html

 

1 commentaire

REPONDRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici