Publicité

Parce que la science nous balance sa science, science sans conscience égale science de l’inconscience voilà, une perspective dans laquelle se situait Hubert Reeves. Il était astrophysicien, vulgarisateur scientifique et écologiste canadien né dans la province de Québec à Montréal le 13 juillet 1932. Il est récemment décédé à Paris le 13 octobre 2023.

Hubert Reeves devant le pupitre. Crédit : Université de Montréal

Sa carrière

Inscrit à la faculté des sciences de l’Université de Montréal, il obtient successivement un baccalauréat en physique en 1953 et une maîtrise à l’Université McGill en 1955. Il poursuit en effet ses études en astrophysique nucléaire ou côtoie d’illustre physiciens comme George Gamow, Richard Feynman et Ed Salpeter qui sera son directeur de thèse, celle qu’il soutiendra en 1960.

C’est ainsi, qu’il commence une riche carrière de professeur d’université où il enseigne à Montréal pendant la Révolution tranquille la physique tout en étant conseiller scientifique de la NASA en 1960. Il quitta ensuite le Québec, à la suite d’une dégradation du climat de travail et surtout à cause du refus de collaboration sur le projet accélérateur de particules entre enseignants de l’Université de Montréal et McGill qui le conduira en Ontario.

Ensuite, il ira en Europe poursuivre sa carrière. Celle-ci le conduira en URSS sur invitation de l’Académie des sciences soviétiques où il sera profondément marqué par la culture communiste. Enfin, sa nomination par le CNRS en 1965 et son poste de consultant scientifique au commissariat à l’énergie atomique à Saclay, va l’amener à déposer ses valises en France.

Ses réalisations

Ce grand esprit scientifique nous laisse un héritage consistant et diversifié en l’occurrence des publications scientifiques, des travaux de vulgarisation, des livres audios, des filmographies, des distinctions et récompenses et des prix. En effet, il a publié de nombreux articles dans des revues spécialisées sur ses différents travaux de recherche.

De plus, dans la perspective de vulgariser son domaine de recherche, il a publié une soixantaine d’ouvrages qui sont les uns après les autres d’une épaisseur scientifique à nul autre pareil. En ce qui concerne les livres audios, il en a publié environ trois qui vont s’associer aux filmographies qui sont d’environ une dizaine. Il utilisait ses moyens d’acquisition des savoirs afin de rendre plus accessible son domaine de recherche pour la postérité et de marquer de façon indélébile ses travaux pour l’éternité.

En outre, il a reçu plusieurs distinctions et récompenses qui consacraient et couronnaient les fruits de son dur labeur dans ses recherches et son innovation. Des prix et des hommages à la hauteur de son travail scientifique lui ont été accordés et rendus tout au long de sa carrière.

plusieurs ouvrages scientifiques publiés par Hubert Reeves. crédit : Université de Montréal

Sur le plan humain

L’homme qui aimait « comparer l’humain à des poussières d’étoiles » était un des plus grands vulgarisateurs scientifiques de notre époque et un humaniste d’envergure. En effet, il était un père de famille passionné par l’environnement, optimiste et doté d’une clairvoyance réconfortante. De plus, la douceur qui accompagnait toujours son expression rendait sa personnalité charismatique et efficace. Sa splendeur et son intelligibilité le rendait encore plus imminemment indispensable à notre société. Au demeurant, ce « grand homme » aura marqué les esprits dans tous les compartiments de sa vie.  

Références:

Hubert Reeves et Nelly Boutino, La biodiversité, Le Lombard, 2017, T.I, vol.1, p. 13.

https://www.hubertreeves.info/

https://fr.wikipedia.org/wiki/Hubert_Reeves

Université de Montréal, faculté des arts et des sciences département de physique : https://phys.umontreal.ca/repertoire-departement/professeurs/professeur/in/in15703/sg/Hubert%20Reeves/

https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/2019834/remede-hubert-reeves-planete-emerveiller-climat-beaute

REPONDRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici