Improvisation LUITR : Match des capitaines

0

Grand cru à venir pour la saison 2022-2023

Lundi le 12 septembre 20h, à la Chasse-Galerie, avait lieu le match des capitaines de la ligue d’improvisation de l’UQTR. Pour l’occasion, les quatre capitaines de la LUITR affrontaient quatre anciens de la ligue. Ce spectacle surchargé en talent avait pour but de montrer au public de quel bois la LUITR se chauffe!

D’abord, Macs Gaven Valentine et Mathieu Plante ont assuré l’animation. Alors que l’arbitrage était entre les mains de Frédéric Simon. De plus, la sonorisation et l’éclairage était une collaboration de Léa Pilote et Matthieu Valet.

De gauche à droite les joueurs Louis-Étienne Villeneuve et Joce Garneau et la joueuse Charlee Larouche de l’équipe des anciens. Crédits : Antoine Coutu-Doucet.

Pas moins de quatre équipes pour la saison à venir

Le 19 septembre prochain, les quatre capitaines actuels de la LUITR organisent d’ailleurs un camp de recrutement. Pour l’inscription, c’est juste ici. Vous devriez aussi vous rendre sur leur page Facebook ou Instagram pour voir les vidéos de présentation des capitaines de la saison. Pour mieux les comprendre, n’oubliez pas que le thème de cette année est « La LUITR te superlike », en référence à l’application de rencontre Tinder.

Quatre capitaines pour quatre équipes. Pour les Rouges, nous avons Louis-Étienne Bellavance; chez les Oranges, Sophie Béland; pour les Verts, Jolaine Baril et finalement, le capitaine des Bleus sera Félix-Antoine Aubé-Lechasseur.

« Vous ne pouvez pas passer cette loi. J’ai un argument et un seul. Dans mon temps, ça se passait pas de même! »

Une « aventurière de la législation » incarnée par Élodie Mongrain

Interrogés par la rédaction, les capitaines disent être très satisfaits du nombre d’inscriptions au camp du 19 septembre prochain. « Déjà une vingtaine d’inscrits », témoigne le capitaine des Bleus.

La LUITR affronte les anciens

Pour le match-spectacle de lundi dernier, notre ligue d’improvisation uqutérienne affronta une équipe composée d’anciennes joueuses et joueurs de la LUITR. Il s’agissait d’Élodie Mongrain, Joce Garneau, Charlee Larouche et Louis-Étienne Villeneuve. D’ailleurs, si vous aimez les joutes improvisées, allez jeter un oeil au projet de ce dernier (5impros).

Le joueur Joce Garneau de l’équipe des anciens. Crédits : Antoine Coutu-Doucet.

Malgré un match plutôt serré ou toutes les improvisatrices et les improvisateurs ont réussi à briller, la LUITR s’est inclinée 6-8 face aux anciens.

À en mourir de rire

La joute débuta par une mixte illimitée de quatre minutes ayant pour thème « C’est pourtant banal ». Une banale opération pour un ongle incarné y prenait des tournures absurdes. En effet, un médecin vétérinaire (Jocelyn Garneau) y insérait son bras dans la gorge du patient pour le soigner. On finit même par lui couper la jambe à son plus grand soulagement.

Ce premier point se rendit à l’équipe des anciens. Le public avait bien jugé cette équipe ayant à la fois mené la narration et le punch de l’improvisation.

« Matthis, 8 ans, danger. »

Une intervenante médicale incarnée par la capitaine des Oranges

Pistils et papauté

La prochaine improvisation, comparée, avait pour thème « Un spécimen rare ». La LUITR présenta le jeune Matthis, 8 ans. Il s’agit d’un enfant croyant être Benoît XVI et devant être placé sous observation dans une clinique médicale. Bellavance, le capitaine des Rouges y fit même une brève, mais puissante, apparition sous la forme d’un entraineur militaire s’époumonant au-dessus du jeune patient.

Le joueur de la LUITR Félix-Antoine Aubé-Lechasseur, ici incarnant un « spécimen rare ». Crédits : Antoine Coutu-Doucet.

De leur côté, les anciens présentèrent une biologiste célèbre. Celle-ci aurait découvert une plante possédant le plus gros pistil connu du règne végétal. Cette plante extraordinaire pouvait même parler. Cependant, elle ne pouvait le faire qu’en récitant des alexandrins raciniens. Pour l’occasion, Élodie Mongrain pris sa voix la plus caverneuse, tout en restant dissimulée derrière la bande.

Périple législatif dans une game de balle

Cette même improvisatrice nous gratifia plus tard d’une excellente prestation solo d’une seule minute. Elle s’élançait, bravant tous les danger dans un périple digne d’Indiana Jones avant de déclamer : « Vous ne pouvez pas passer cette loi. J’ai un argument et un seul. Dans mon temps, ça se passait pas de même! », le tout parfaitement synchronisé avec la fin du décompte de 60 secondes.

Cette prestation eut lieu lors d’une improvisation de thème baseball. Un joueur ou une joueuse de chaque équipe est désigné pour faire une courte improvisation d’une minute avec trois membres de l’autre équipe. Il fera quatre improvisations au total, car il faut ensuite en faire une dernière en solo.

Lors de l’improvisation baseball de la LUITR, le joueur désigné était Louis-Étienne Bellavance. Les anciens semblaient avides de gagner cette joute! En effet, lors de l’improvisation avec son quasi éponyme des anciens (Villeneuve), Bellavance se vit confronté à ce qu’il serait juste de nommer, à tout le moins, « un manque d’accueil du joueur adverse ». C’est que Villeneuve jouait un père dont l’enfant faisait un arrêt cardiaque. Il cherchait désespérément un médecin dans la salle en criant :« n’importe qui SAUF le joueur Bellavance. » Ce coup, ne méritant tout de même pas une pénalité, laisse toutefois difficilement le joueur de l’autre équipe prendre la lumière qui pourrait lui être donné lors d’une stratégie moins robuste.

Le point de cette joute alla tout de même à la LUITR.

Victoire pour les anciens; saison prometteuse pour la LUITR

La marque finale vit les anciens victorieux avec la marque de 8 à 6. Les étoiles du match furent décernés à Jolaine Baril pour la LUITR, Jocelyn Garneau pour les anciens. Finalement, l’étoile de l’arbitre fut accordée à Charlee Larouche.

Nous invitons l’entièreté de notre lectorat, amateurs d’improvisation ou néophytes, à assister aux futurs matchs de la LUITR. Et pourquoi pas, à vous inscrire au camps de sélection, si l’humour vous en dit. Une saison digne d’un grand cru nous attend à la Chasse-Galerie, les lundis soirs.

Crédits : Page Facebook de LUITR

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here