La troupe Millénium en spectacle à l’UQTR : La danse dans toute sa splendeur

0
Publicité
Photo : S. Paradis

Par Félix-Antoine Désilets-Rousseau, journaliste

Les 2 et 3 avril derniers, la troupe de danse Millénium présentait La revue musicale Idolistik devant un 1012 Nérée-Beauchemin bien rempli. Dirigé par Philippe Boulianne, étudiant en chiropratique à l’UQTR, ce spectacle de danse et de musique revisitait les chansons populaires de toutes les époques clés.

L’éclairage, les costumes et le chant faisaient partie des éléments importants du spectacle. Les danseurs s’animaient sur de la musique pop ou jazzée, devant une toile sur laquelle était projetée une vidéo de l’artiste en question. De plus, il y avait beaucoup de changements de ton avec des alternances constantes entre les chansons rythmées et les ballades. Le spectateur était alors balancé entre ces deux extrêmes et son attention était toujours sur le qui-vive.

Il y avait aussi beaucoup de mouvements avec les nombreux danseurs en même temps sur la scène. De plus, leurs chorégraphies étaient complexes et grandioses, ce qui rendait le tout très dynamique. Les changements de costumes étaient fréquents et ils se faisaient dans un court laps de temps. Cela ajoutait à l’effet spectaculaire des numéros. C’était donc une représentation qui était dans l’ornement, dans l’accessoire, et la simplicité n’en faisait pas partie.

Quelques numéros ont été chantés en direct par Lysanne Leblanc et Marc-Olivier Bellejambe, tantôt accompagnés d’une pianiste, tantôt accompagnés de danseurs. Ces pièces jouées en direct rajoutaient au niveau de difficulté du spectacle. C’est toutefois Lysanne Leblanc qui a volé la vedette sur le plan du chant en interprétant avec justesse, puissance et assurance les chansons de ces artistes cultes.

«Nous sommes tous extrêmement impliqués dans ce spectacle. Nous en sommes venus à former une petite famille.» – Philippe Boulianne, chorégraphe et directeur artistique

Le spectacle était stimulant sur le plan visuel et auditif, et a reçu un bel accueil de la part du public. Il aurait toutefois pu être plus court et quelques numéros manquaient de finition. Cependant, dans l’ensemble, les danseurs et les chanteurs ont offert une solide prestation sur les planches du 1012.

Troupe Millénium

La troupe Millénium est une troupe qui compte dans ses rangs dix danseurs et deux chanteurs amateurs, mais qui présente un spectacle semi-professionnel, c’est-à-dire que le spectacle mise sur une organisation digne d’un spectacle professionnel, mais que les artistes demeurent des amateurs, tous étudiants à l’UQTR.

La troupe s’est formée il y a trois ans du désir de Philippe Boulianne de poursuivre la danse en même temps que ses études. Le chorégraphe et directeur artistique de la troupe Millénium dansait professionnellement avant de créer cette troupe. «La danse, c’est ma passion dit-il, je danse depuis que j’ai trois ans, et la troupe Millénium me donne cette opportunité de concilier mes études et ma passion.»

Concilier les études et la danse, pas facile

Les danseuses et danseurs proviennent de plusieurs programmes différents, de la médecine à l’éducation. Alors, conjuguer études et danse peut parfois être difficile. «Avant janvier, nous pratiquions trois heures par semaine, mais après janvier nous avons augmenté à six heures par semaine», explique Boulianne. «Depuis jeudi dernier (28 mars), nous sommes en répétition de 9h à 22h».

Toutefois, c’est le sentiment de famille qui règne au sein de la troupe : «Nous sommes tous extrêmement impliqués dans ce spectacle. Nous en sommes donc venus à former une petite famille, cela nous aide à rester concentrés à la fois dans nos études et dans la danse.»

REPONDRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici