Sortie CD : Le club des 27 ans de Ponctuation

0
Publicité
Les frères Guillaume et Maxime Chiasson du duo Ponctuation. Photo : Thierry Lacasse

Par Karina Tardif, journaliste

Le groupe Ponctuation, originaire de Québec, vient de sortir son premier album, 27 club. Ils seront d’ailleurs en spectacle au café-bar Le Zénob, le 26 avril prochain, pour présenter leur nouveau matériel.

La musique, c’est de famille

Les frères Chiasson, Guillaume, au chant et à la guitare, et Maxime, à la batterie, forment le groupe Ponctuation. C’est lorsqu’ils s’amusaient à improviser des chansons ensemble qu’ils se sont rendu compte qu’ils auraient aimé aller plus loin dans ce projet. Ils se sont donc lancés dans l’aventure et ont formé le duo que l’on connaît aujourd’hui.

Dès lors, leur goût pour la musique des années 1960 se fait ressentir dans leurs compositions. Ils décrivent leur style comme étant du rock garage avec une influence post-punk. Ils aiment dire qu’ils ont un son brut, tout comme leur énergie. La ligne directrice de leurs chansons est l’esthétique des sixties. Avec un style un peu débridé et une folie accrocheuse, ce groupe n’est pas prêt de s’essouffler.

En spectacle, ils ont un habillement à la hauteur de leur imagination. Ils explosent et entrent dans une bulle lorsqu’ils nous exposent leurs chansons. «Ça vient des tripes», avoue Maxime. Ils décrivent leurs prestations comme étant un défoulement. Récemment, ils ont décidé de faire quelques spectacles à travers le Canada. En effet, ils sont allés tester leur matériel francophone à Halifax, à Moncton et à Toronto, entre autres. La réception du public était bonne, mais différente de celle au Québec. Les gens étaient plus portés à écouter la mélodie et la musicalité de leurs chansons. Le groupe a été ravi de voir qu’un public différent voyait leur musique sous un autre angle.

Le club des 27 ans

Le titre de leur album, 27 club, évoque la fatalité de la vie, en prenant pour référence tous les artistes qui sont morts à cet âge fatidique. C’est Guillaume qui a eu cette idée, car il a 28 ans et il s’est dit qu’il ne ferait donc jamais partie de ce fameux club. Il ne faut pas y voir là une dépression, mais plutôt une façon de rendre la chose sarcastique. Cette chanson est donc fictive et parle de lui qui est, en quelque sorte, déçu de ne pas faire partie du glorieux club des 27.

La chanson Ciao bye ciao va dans le même sens avec ses paroles comme  «Tout ça n’est que lubie et caprice amoureux. Moi, je n’ai pas envie de mourir vieux» ou «Ce n’est pas pour moi, je dois dire ciao bye ciao». En fait, Maxime ajoute que «l’album au complet tourne autour de l’urgence d’accomplir des choses maintenant».

«L’album au complet tourne autour de l’urgence d’accomplir des choses, maintenant», Maxime Chiasson, batteur.

Le fait qu’ils soient deux frères rend le processus de création plus facile et accessible. Ils ont enregistré l’album en deux jours, car ils étaient vraiment prêts. Il y a une chimie qui ne s’explique pas entre deux frères et cela fait que la communication est efficace. Avant cela, ils ont aussi sorti deux EP qui ont été très bien accueillis par le public. C’est ce qui les a poussés à produire un premier vrai album et à faire affaire avec un producteur de renom, qui a entre autres travaillé avec Arcade Fire.

En duo jusqu’au bout

Avec la venue de plusieurs duos dans la musique émergente, ils n’ont tout de même pas peur de se confondre dans la masse. Ils croient en ce qu’ils font et le font différemment. Ils se qualifient comme étant un duo ébouriffé et c’est cette énergie qui les rend uniques.

Leur folie les amène parfois à faire des choses qu’on ne penserait pas possible. Bien qu’ils doivent se promener partout à travers le Québec et le Canada pour leur tournée de spectacles, aucun d’eux ne possède d’automobile. Alors, depuis leurs tout débuts, ils voyagent avec les services de Communauto. Ce qui est drôle, c’est que la plupart des voitures sont des petites automobiles compactes. Ils doivent donc y faire entrer tout leurs instruments et bagages, ce qui est un travail ardu et qui amène parfois des moments cocasses!

Pour télécharger l’album : ponctuationponctuation.bandcamp.com. Pour toutes autres informations : facebook.com/ponctuation.

REPONDRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici