Lancement du livre de Marie-José Drolet : De l’éthique à l’ergothérapie

0
Publicité
Photo : C. Sabas

Par Cassandra Sabas, journaliste

Le lancement du livre de Marie-José Drolet s’est déroulé ce mardi 15 janvier 2013. De nombreuses personnes se sont déplacées pour l’occasion à la passerelle du Pavillon de la santé de l’UQTR.

«Éthique», «ergothérapie» et «merci» étaient les maîtres mots de la soirée de mardi dernier à laquelle ont participé une quarantaine d’étudiants, de professeurs ou de simples intéressés. Cette soirée rassemblait un public provenant de diverses régions du Québec, certains provenant même de Toronto. Tous étaient présents pour assister au lancement du livre De l’éthique à l’ergothérapie : la philosophie au service de la pratique ergothérapique, écrit par Marie-José Drolet, professeure du Département d’ergothérapie de l’UQTR.

L’auteure a d’abord complété un baccalauréat en ergothérapie à l’Université Laval avant de se réorienter vers la philosophie, dont les études ont été concrétisées en 2010 par l’obtention d’un doctorat spécialisé en éthique à l’Université du Québec à Montréal. «Ce livre est pour Marie-José la concrétisation d’un rêve d’enfant, car elle a toujours voulu écrire un livre, depuis très jeune», a affirmé Anick Sauvageau, professeure au Département d’ergothérapie de l’UQTR.

Du point de vue de Sylvain Delisle, vice-recteur aux études de premier cycle et au soutien académique et orateur au lancement du livre de Mme Drolet, cet «ouvrage est fondamental et pratique y compris pour les professionnels du métier». Selon lui, «remettre en avant les fondements de l’éthique était pertinent et nécessaire».

À l’UQTR, la dimension éthique est très importante pour le cursus puisqu’elle totalise à elle seule 51 heures de cours.

Pour Christian Nadeau, mentor de Mme Drolet et professeur d’histoire des idées politiques et de philosophie morale et politique contemporaine au Département de philosophie à l’Université de Montréal, le plus important pour tout enseignement est le respect de l’intelligence entre l’élève et son professeur. Ce respect est maintenu par cet ouvrage et, en parlant de la philosophie pour l’éthique, l’auteure rend service aux gens. Mme Drolet à quant à elle tenu à remercier toutes les personnes présentes ainsi que toutes celles qui lui ont permis de réaliser son projet.

Ce livre est un outil offrant les bases de la compréhension de l’éthique. Il y apporte un point de vue philosophique, afin de mieux cerner les différentes grandes familles d’éthique. «Aussi, le fait de traiter de trois familles plutôt que d’une seule permet d’articuler une vision plus large et plus complète de l’éthique dont la compréhension écarte des dogmes ou des idéologies», écrit Mme Drolet dans l’introduction de son livre.

Toutefois, l’ouvrage n’offre pas de réponses universelles, mais une méthode d’approche des différents problèmes liés aux diverses éthiques afin de faciliter l’approche de situations soulevant des problèmes d’éthique auquel le professionnel qu’est l’ergothérapeute peut être confronté. Il peut également aider les étudiants en ergothérapie au cours de leurs études et, par la suite, dans leur carrière.

L’ouvrage imprimé aux Presses de l’Université du Québec est d’ores et déjà accessible à la bibliothèque de l’UQTR.

REPONDRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici