L’Étrange Cabaret du Grand Carny-bal

0
Publicité
Affiche officielle de l'évènement
Affiche officielle de l’évènement. Crédit : page Facebook du Grand Carny-bal.

Samedi le 28 octobre avait lieu l’Étrange Cabaret du Grand Carny-bal à la Taverne Royale de Trois-Rivières. Une cinquantaine de personnes étaient présentes, pour la plupart costumées, en l’honneur d’Halloween.

Un panel hétéroclite d’artistes locaux

Annoncée à 21h, la soirée était présentée par le groupe de musique trifluvien le Grand Carny-bal. Ils accueillaient quatre performances. Le collectif de Trois-Rivières Le Clandestin a ouvert le cabaret par une performance théâtrale « Ode à l’identité » reprenant la comptine de la Souris Verte en y mêlant des propos dénonciateurs à un acte de peinture sur corps. La seconde performance fut un sketch musical proposé par Denis Doucet qui a envoûté le public avec talent pour l’emmener avec lui à une chasse aux outardes mélodique. Ensuite, la troupe de Saint-Adelphe, Kateya, qui mélange différents styles de danse du monde entier, a donné vie à l’une des musiques du Grand Carny-bal rajoutant à l’ambiance circassienne. La dernière artiste invitée, Jeanne Bournival, a offert une performance de balle contact lumineuse et empreinte de mystère.

Chaque interprétation était entrecoupée par les musiques entraînantes et mystérieuses du Grand Carny-bal, et la soirée s’est conclue par un joyeux tumulte de danseurs et d’une partie du public en avant de la scène. L’événement a été également l’occasion pour le groupe de faire quelques annonces. Des prix de présences ont été attribués aux meilleurs costumes. Si la météo était glaciale en ce samedi soir, la chaleur humaine était bien présente dans la salle.

Des prix de présence pour les personnes costumées

Des prix de présences ont été attribués aux meilleurs costumes.

Un groupe trifluvien qui a le vent dans les voiles

Créé en 2017, le Grand Carny-bal a hérité de son nom actuel en 2022. Avec plus de 22 représentations à son actif, deux albums et un EP paru cette année, le groupe aux allures de cirque déjanté retourne en studio dès cet hiver pour de nouveaux enregistrements. Leur musique entremêlée de théâtre est teintée tant par le folk que par un style gitan. Chaque membre du groupe incarne un personnage à la personnalité bien déterminée.

On y retrouve une bande étrange, formée par Tulipe le Magnifique à l’accordéon et à la voix, personnage clownesque aux mimiques très affirmées et à l’inséparable chapeau; Ronnie the Kid au violoncelle et à la voix, grimée en clown triste qui fait d’innombrables blagues à ses compagnons; Borris Troetôff (Alexandre Emond) l’homme fort à la voix et à la mandoline qui a un cœur aussi proportionnel à sa force. Moins dans la lumière, mais tout autant essentiel, Glüton Préporpuff (Charlie Letendre) au piano, moitié extraterrestre, moitié cochon; Geoffroy (Jean-François Veilleux) dit le Minotaure à la batterie, échappé d’un asile et toujours prêt à mordre; Perceviste L’illusionniste à la voix et à la guitare, tant élégant que prétentieux; la voyante Dame Marga au violon alto et enfin Clyde, l’oubliable et timide concierge, souffre douleur des autres personnages, à la basse.

Dernier clip vidéo du Grand Carny-bal. Crédit : page YouTube du groupe.

REPONDRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici