LUITR : Une deuxième victoire pour les oranges

0
122113748_3355139044523331_6316814312961007221_o.png
luitr impro samuel fortin
Légende photo : L’arbitre Samuel Fortin demandant le vote auprès du public. Le poing pour les oranges, la main pour les rouges. Crédit photo : Sophie Béland

Le lundi 28 octobre a eu lieu le troisième match de la saison régulière de la Ligue Universitaire d’Improvisation de Trois-Rivières (LUITR) au local 1012 du pavillon de la vie étudiante. Les oranges de Frédérik Simon ont gagné 10 à 6 contre les rouges de Marc-André Marion-Flamand.

Les oranges, composés de Frédérik Simon (C), Philippe Drolet, Véronique Juteau et Frédérick Laferrière, ont affronté les rouges, composés de Marc-André Marion-Flamand (C), Samuel Bideaux, Christina Gamache et Nathan Langlois. Les animateurs Mathieu Plante et Francis Dugré-Lampron ont diverti le public en faisant tirer des prix. Les vainqueurs étaient choisis parmi les meilleures réponses loufoques aux questions posées en temps réel sur la page Facebook de la Ligue. L’ambiance musicale était assurée par Laurie Dubé.

Un arbitre dur, mais juste

Le match fut dirigé par l’arbitre Samuel Fortin. Sur son 31, il décerna une pénalité personnelle pour manque d’écoute, dès la deuxième improvisation, au joueur des rouges Samuel Bideaux. Les oranges menaient à ce moment par deux points. Bien qu’elles n’étaient pas sur la glace, les deux équipes ont reçu une pénalité de retard de jeu entre la quatrième et la cinquième improvisation puisqu’elles se consultaient hors caucus. Les oranges étaient en tête 3 à 2 suite à un nombre de votes égal au dernier affront. Les rouges ont écopé d’un décrochage à la cinquième improvisation, ce qui ne les empêcha pas de la remporter.

Des catégories hors de l’ordinaire

L’improvisation avant la pause était de catégorie « vente de garage ». Les joueur.euse.s ont ainsi manipulé avec précaution les articles apportés par l’arbitre afin de bonifier le jeu. Parmi les objets, nous retrouvions un appareil photo, une petite coupe Stanley et un masque de clown à l’effigie du film Joker.

L’un des faits saillants de la soirée est la 11e improvisation qui portait le thème « héritage lumineux ». Les joueur.euse.s ont alors fait preuve d’audace en réglant à leur guise l’éclairage de la salle afin de la faire coïncider avec la direction que prenait l’improvisation. De plus, l’un des personnages était nul autre que Francis Dugré-Lampron. L’improvisation suggérant la mort de son grand-père, l’animateur simula d’appeler son aïeul afin de s’assurer qu’il était bien en vie.

Les oranges ont inscrit leur deuxième victoire de la saison par la marque finale de 10 à 6.

La 12e improvisation était d’une catégorie « arbitch ». Pendant le jeu, l’arbitre devait donner des directives et son opinion, le tout sans filtre et compromis. Les propos de l’arbitre ont provoqué des réactions autant chez les joueur.euse.s que chez les spectateur.trice.s. La 14e et dernière improvisation était de catégorie « vidéoway ». Tous les membres étaient sur l’improvisoire. Le public a pu voir l’interprétation des chaines Zeste, Cogeco, TV5 et le Canal Horreur. Les oranges ont inscrit leur deuxième victoire de la saison par la marque finale de 10 à 6.

L’étoile des oranges donnée aux rouges fut remise à Christina Gamache. L’étoile des rouges donnée aux oranges fut remise à Frédérik Simon. L’étoile de l’arbitre fut décernée à Frédérick Laferrière.

Le prochain match de la LUITR se déroulera le lundi 4 novembre et opposera les verts de Maxim Landry aux rouges de Marc-André Marion-Flamand.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here