LUITR : Victoire des verts par 1 point

0
49
LUITR-2019_A2019.png
Samuel Bideaux des rouges affrontant Audrey Fiot des verts. Derrière, le capitaine des rouges Marc-André Marion-Flamand
Crédit photo : Félix-Antoine Aubé-LeChasseur

Le lundi 4 novembre a eu lieu le quatrième match de la saison régulière de la Ligue Universitaire d’Improvisation de Trois-Rivières (LUITR) au local 1012 du pavillon de la vie étudiante. Les verts de Maxim Landry ont remporté de justesse la partie 8 à 7 contre les rouges de Marc-André Marion-Flamand.

La LUITR était de retour de la 15e édition du tournoi internationale du Paradoxe qui avait lieu du 1er au 3 novembre à l’Université du Québec à Rimouski (UQAR). La LUITR a fièrement représenté l’UQTR et est revenue avec une nomination à titre d’équipe sympathique.

C’est devant une salle comble que le quatrième match de la LUITR s’est déroulé. À l’animation, Mathieu Plante et Sophie Béland étaient accompagnés de Laurie Dubé à la musique. L’arbitre Francis Dugré-Lampron est entré, le sourire aux lèvres, sous une chanson de Wilfred Lebouthillier.

Un échange mouvementé

La glace fut brisée dès la première improvisation par l’affrontement des deux capitaines, soit Maxim Landry et Marc-André Marion-Flamand. Les rouges remportèrent le premier point de la soirée. L’arbitre interviendra à la seconde improvisation en décernant un retard de jeu à l’équipe des rouges. Le point allant aux verts, le pointage est à ce moment 1 à 1.

La cinquième improvisation était composée de tous les joueur.euse.s, à l’exception de Dominic Marion-Flamand et de Nathan Langlois. Bien que ce soit les rouges qui ont remporté cet échange, c’est néanmoins les verts qui menaient 3 à 2.

Les rouges ont accompli une remontée remarquable en remportant les quatre improvisations suivantes, dépassant les verts 7 à 6.

La sixième et dernière improvisation avant la pause fut de catégorie Trame sonore, où une piste était jouée au début de l’improvisation afin d’inspirer les joueur.euse.s. Les animateur.trice.s ont profité de l’entracte pour faire tirer des certificats-cadeaux et des pichets de bière. Pour gagner, les spectateur.trice.s devaient répondre à la question « Inventez un film qui ferait le moins d’argent possible au box-office » sur la page Facebook de la Ligue. Parmi les réponses gagnantes, l’une saillante était « 8 miles avec Sir Pathétik à la place d’Eminem ».

Une remontée des rouges

L’improvisation au retour de la pause était d’une catégorie Gladiateur. Un.e joueur.euse par équipe devait se confronter pendant 30 secondes. Le public votait alors pour le l’improvisateur.trice qu’il voulait garder sur scène. Le joueur.euse n’ayant pas obtenu la majorité des votes devait laisser sa place à un.e coéquipier.ière. L’improvisation se termine lorsque tous les membres d’une équipe sont vaincus. Ainsi, la joueuse des verts Charlee Larouche a éliminé trois membres des rouges avant de se faire détrôner par le capitaine des rouges Marc-André Marion-Flamand. Ce dernier a ensuite éliminé le capitaine des verts pour jouer le dernier affront, et ce, contre son frère Dominic Marion-Flamand. Coup de théâtre, ce combat fraternel s’est résulté par une égalité, ce qui donna un point à chaque équipe. Les rouges ont accompli une remontée remarquable en remportant les quatre improvisations suivantes, dépassant les verts 7 à 6. Cependant, les verts n’avaient pas dit leur dernier mot.

Selon l’arbitre Francis Dugré-Lampron, plus personne n’écoute la télévision.

Les verts ont créé l’égalité 7 à 7 à la pénultième improvisation. La dernière improvisation était d’une catégorie Videoway, où tout le monde devait participer. Selon l’arbitre Francis Dugré-Lampron, plus personne n’écoute la télévision. C’est pourquoi les chaines télévisuelles ont été remplacées par les chaines YouTube. Par équipe de deux, les chaines portaient les thématiques de cuisine, de maquillage, de voyage et d’une chaines pour enfants. Les verts gagnèrent ce dernier échange de la soirée et le match par la marque finale de 8 à 7.

L’étoile des rouges donnée aux verts fut remise à Dominic Marion-Flamand. L’étoile des verts donnée aux rouges fut remise à Nathan Langlois. L’étoile de l’arbitre fut décernée à Audrey Fiot.

Le prochain match du 11 novembre sera un affrontement spécial qui opposera la LUITR à la LIB de Montréal.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here