Home Featured Mesures de déconfinement : La prudence est de mise à l’UQTR

Mesures de déconfinement : La prudence est de mise à l’UQTR

0
Mesures de déconfinement : La prudence est de mise à l’UQTR
Le premier ministre François Legault annonce des mesures d'assouplissement. Crédit: courtoisie
françois legault
Le premier ministre François Legault annonce des mesures d’assouplissement. Crédit: courtoisie

Le 2 février, le Premier Ministre François Legault annonce dans son point de presse certaines mesures de déconfinement touchant les cégeps et universités. La direction de l’Université du Québec à Trois-Rivières y réagit en rappelant ses priorités: la santé et la sécurité de la communauté universitaire.

«L’UQTR entend tout mettre en œuvre pour protéger la santé physique et mentale, mais aussi la sécurité des étudiants, des employés, de leurs familles et de nos communautés.  Pour l’heure, nous attendons les directives plus précises de la part de la ministre de l’Enseignement supérieur, promises pour jeudi. Nous pourrons alors déterminer les scénarios à considérer en regard des mesures de déconfinement. Il est clair que cet exercice requiert réflexion et consultation des professeurs, des chargés de cours et des étudiants. Comme le signalait le Premier Ministre, la situation demeure critique. Conséquemment, aucune mesure hâtive ne sera mise de l’avant afin de ne pas mettre à risque nos étudiants et notre personnel. Nous nous assurons d’y réfléchir dans le respect de toutes et tous », confie le recteur Christian Blanchette.

Comme attendu, la ministre québécoise de l’Enseignement supérieur Danielle McCann  annonce ce jeudi, qu’à compter du 8 février, les cégeps et universités en zone rouge pourront accueillir dans leurs enceintes jusqu’à 50 % des étudiants et étudiantes. Plusieurs paramètres guideront néanmoins ce retour graduel de la communauté étudiante en classe.

Les mesures

Sans surprise, le port obligatoire du masque en tout temps en fait partie. S’y ajoute la capacité d’offrir les cours en présentiel en respectant néanmoins une distance de 1,5 mètre en classe et ne pas dépasser 50% de la capacité d’accueil des classes.

Les cours à distance devront tout de même continuer d’être assurés pour les étudiants et étudiantes qui ne peuvent ou ne souhaitent pas se déplacer sur le campus.

Les activités de groupes réunissant un maximum de 6 personnes, seront également autorisées dans le respect des 2 mètres de distance.

Les bibliothèques demeurent ouvertes, mais l’achalandage et les déplacements devront être strictement contrôlés par le personnel. Les services aux étudiantEs pourront également être offerts en présence ou à distance, tout en privilégiant les rendez-vous.

Reste maintenant à savoir comment l’université va réagir face à ces directives qui impliquent un enseignement hybride.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here