Mot de la rédaction: Dans la peau d’une série télé

0
871
bandeau-COOPSCO-final_01
Marie Labrousse. Photo: Mathieu Plante
Marie Labrousse. Photo: Mathieu Plante

Personne ne s’étonnera de m’entendre murmurer que je trainerais volontiers toute la journée sur Netflix, afin de repousser toutes les obligations académiques et professionnelles qui s’accumulent en cette fin de session… Je parierais que ce sentiment est partagé par un certain nombre d’entre vous, chers lecteurs et chères lectrices. Mais s’il faut revenir à la réalité, alors imaginons-la un instant dans la peau d’une série télévisée.

Le Zone Campus: voilà un beau feuilleton, qui en est actuellement à sa (déjà!) treizième saison. Malgré cet âge canonique – pour un feuilleton – j’ose espérer qu’il est encore loin de s’essouffler et qu’il vous réserve encore de nombreux rebondissements… La place (et le temps, le vôtre comme le mien) manque(nt) pour une revue complète de la série, mais je vous propose un rapide bilan de la saison en cours.

Le «Zone Campus»: voilà un beau feuilleton, qui en est actuellement à sa (déjà!) treizième saison.

En septembre dernier, j’écrivais mon tout premier mot de la rédaction, pour le premier épisode de la saison, en tant que cheffe de pupitre. Me voici près de trois mois plus tard, à écrire mon deuxième billet, cette fois (littéralement) coiffée de la casquette de rédactrice en chef, pour le dernier numéro de la session. C’est que l’automne s’est montré riche en événements!

Dans ce tout dernier épisode que vous tenez dans les mains, vous constaterez l’arrivée d’un nouveau journaliste en actualités et en sports, Alexandre Brouillard – les assidus.es du blogue l’auront déjà remarqué. Par ailleurs, Gabriel Senneville a accroché ses patins de journaliste aux actualités pour enfiler ceux de chroniqueur historique: ne manquez pas sa nouvelle chronique!

Sur une note un peu plus mélancolique, notre chroniqueuse en actualité internationale, Gwendoline Le Bomin, signe ici sa dernière contribution. Après deux saisons et demie de participation remarquable au Zone Campus, elle se consacrera désormais à d’autres projets. Nous lui souhaitons un très bon succès pour le futur!

Départs et arrivées contribuent aussi au renouvellement du journal, ainsi que, je l’espère, à l’enrichissement de toutes les personnes ayant intégré notre casting. Sur ces derniers mots, je vous souhaite une bonne lecture, une bonne fin de session, et un Joyeux Temps des fêtes… On se revoit pour un nouvel épisode du Zone Campus, en janvier prochain!

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here