Patriotes – Soccer masculin : Bien chez nous

0
173
soccer masculin patriotes
Pièce maitresse de l’offensive trifluvienne, Félix Bouchard a terminé en tête des buteurs du circuit avec huit buts en quatorze rencontres tout en excellant défensivement. Photo : Ariane Samson

Les Patriotes en soccer masculin ont connu une fin de saison endiablée, alors qu’ils avaient l’opportunité de ravir le premier rang au classement régulier aux Carabins de l’Université de Montréal.

Ce parcours s’annonçait parsemé d’embûches. Les Patriotes devaient remporter les cinq derniers matchs de la saison, dont un contre ces mêmes Carabins. Ils devaient également compter sur une défaite, ou à tout le moins un match nul, de l’équipe montréalaise face à une quelconque autre équipe du circuit.

Les Carabins avaient battu les Patriotes à leur domicile lors du premier affrontement de la saison dans un match très serré. Il en fut de même pour la deuxième rencontre, le 3 octobre. Cette fois, les Patriotes l’emportent, jouant le même tour aux montréalais en les battant chez eux. Il s’agit de la deuxième année où ces équipes s’échangent des victoires de l’une chez l’autre. Félix Bouchard, Guillaume Comtois-Noël et Jean-Simon Cournoyer sont les marqueurs des Patriotes dans une victoire de 3 à 2.

«Nous n’allons être satisfaits que lorsque nous aurons gagné le championnat canadien.»

-JEAN-SIMON COURNOYER

L’équipe de McGill était la seule autre équipe à avoir battu les Patriotes cette année. Les recevant chez eux le 11 octobre, les Patriotes triomphent cette fois par la marque de 1 à 0 grâce à un but de Félix Bouchard. Malgré la victoire, les Patriotes sont déçus d’une performance en-deçà de leurs attentes : «Il va falloir être meilleurs pour aller loin», affirme l’auteur du seul but, surtout critique envers lui-même et ses nombreuses chances ratées.

Alors que les Patriotes affrontaient le Rouge et Or à Québec le 18 octobre, les Carabins toujours en tête disputaient leur dernier match de la saison contre les Stingers de Concordia. Les Patriotes réussissent à se concentrer sur leur propre match : Maxime Boucher et Noah Lapierre marquent tous deux dans une victoire de 2 à 1. À la fin du match, ils apprennent avec joie que les Stingers ont réussi à faire match nul contre les Carabins.

Ces derniers sont donc à portée des Patriotes. Il fallait cependant battre les Stingers, qui eux-mêmes devaient récolter au moins un point au classement pour assurer leur place en série. Après une première demie molle des deux côtés, la flamme reprend en deuxième du côté des Patriotes qui dominent largement leurs adversaires. Boucher et Bouchard marquent et Clapin-Girard et sa défensive sont intraitables : les Patriotes l’emportent 2 à 0 devant leurs partisans.

Un Félix Bouchard beaucoup plus heureux affirme : «On est en train de faire quelque chose d’historique», avant de poursuivre ses célébrations. Le capitaine Jean-Simon Cournoyer explique les propos du champion marqueur en exposant les ambitions du club : «Nous sommes contents, mais nous n’allons être réellement satisfaits que lorsque nous serons au championnat canadien, lorsque nous allons le gagner».

«On est en train de faire quelque chose d’historique»

-Félix Bouchard

Il y a encore loin de la coupe aux lèvres. Il faudra d’abord vaincre ces mêmes Stingers, qualifiés en série in extremis grâce à une victoire de l’Université Laval venant chambouler à la dernière seconde le classement au niveau du bris d’égalité entre Concordia et l’UQAM, qui ont terminé la saison avec 14 points chacun.

Si les Carabins gagnent leur demi-finale contre le Rouge et Or, les trifluviens seront alors automatiquement qualifiés pour le championnat canadien, car celui-ci sera accueilli par l’équipe Montréalaise. Bien sûr, les Patriotes préfèreront l’emporter s’ils accèdent à la finale provinciale, peu importe l’adversaire. Ils auront cependant l’avantage du terrain pour l’ensemble de leurs matchs éliminatoires. «On est chez nous!», s’exclament-ils d’ailleurs tous sans arrêt avec un sourire mérité.

La demi-finale aura lieu le dimanche 27 octobre à 13 h au Stade Gilles-Doucet.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here