Philippe Internoscia à Trois-Rivières

0
Publicité

Le 5 octobre dernier avait lieu, à la Galerie 3R, le vernissage de la nouvelle exposition de Philippe Internoscia : p ≠ m × g. Une trentaine de personnes se sont réunies pour assister à la présentation émotive de celui-ci.

Vernissage de l’exposition p ≠ m × g. Crédits: Journaliste

Philippe Inter…national

Internocia est un artiste diplômé de l’Université de Concordia. Voyageur dans l’âme, il a exposé un peu partout dans le monde. Prochainement, il désire mettre un pied-à-terre définitif en France. Un des buts principaux de son art est d’amener le public à s’interroger et à remettre en question la réalité qu’il peut percevoir. L’artiste adore se promener entre l’idéal de la vie et la vérité du quotidien. Sa créativité n’a aucune limite et il ne se restreint encore moins dans l’utilisation de différents médiums.

Crédit : Journaliste

Un titre renversant

Ce titre attise sans aucun doute la curiosité. En réalité, il renvoie à l’originale formule scientifique de la relation entre le poids et la masse p = m × g. Internocia a changé le « = » pour un « ≠ » afin de renverser les forces gravitationnelles. Cela lui permet de bien résumer le thème de son exposition : entrechoquer la logique et l’imaginaire.

L’artiste s’est beaucoup inspiré des émotions et de la gravité pour créer cette exposition. La salle est divisée en deux côtés : l’un thérapeutique et l’autre émotionnel. Chaque œuvre a sa propre signification ou utilité. Du côté émotionnel, l’œuvre qui représente deux pieds sculptés en bois est très personnelle pour lui. Il l’a travaillé avec les outils de sa grand-mère qui l’a quitté il y a quelque temps. De plus, on retrouve de ce côté une vidéo numérique dont l’objectif est de ne rien nous faire ressentir. Internocia dit avoir créé cette vidéo pour combler son besoin de faire une pause des émotions que ses autres créations lui apportaient.

Le côté thérapeutique, tant qu’à lui, apporte une nouvelle lumière à l’exposition. Il comporte des vidéos qui sont de fausses publicités commerciales, une chaise suspendue dans les airs ou encore des pantalons qu’il a lui-même fabriqués. Il suscite beaucoup de questionnements et peu de réponses. Aussi, les œuvres ne sont pas accompagnées de propos, préservant ainsi le public à être influencé dans ses interrogations.

Crédit : Journaliste

Récurrence dans ses créations

Il y a deux principales récurrences sur le plan de ses créations : des centres de table oranges qu’il a brodés et des pantalons qu’il a cousus. La répétition de ces deux objets est très intrigante et son créateur la justifie d’une manière assez particulière. Les centres de table sont présents dans l’exposition, car il en avait brodé beaucoup pour son mariage et il ne savait plus quoi en faire. Il y a aussi deux paires de pantalons et un bermuda. La question se pose : pourquoi ne pas avoir fait trois pantalons? La réponse est simple : il n’avait pas suffisamment de tissu. Ses explications représentent parfaitement son message : réinventer la logique et la réalité.

L’exposition p ≠ m × g est gratuite au public à la Galerie 3R de l’Université de Trois-Rivières dès maintenant jusqu’au 11 novembre 2023.

REPONDRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici