Le Dôme CFOU: L’éclosion d’un nouvelle tradition

0
L'ambiance était à son comble et l'assistance connaissait les chansons. Photo: Antoine Noël
L’ambiance était à son comble et l’assistance connaissait les chansons. Photo: Antoine Noël

C’est le mardi 17 mars dernier qu’avait officiellement lieu le premier spectacle dans le Dôme CFOU. En plus d’Alaclair Ensemble, Loud Lary Ajust et le DJ Martin Côté, l’artiste Eman a été annoncé le matin de l’évènement comme invité surprise en première partie. La soirée d’ouverture d’une série de trois spectacles avait au programme des artistes d’un style plutôt hip-hop/rap, alors que les deux autres allaient proposer un son plus électronique.

La soirée s’annonçait déjà très festive avec le lot d’artistes proposés par CFOU, et pour ouvrir le bal, c’est Eman, habituellement accompagné de Vlooper, qui a su réchauffer la foule avec ses rimes et son rythme endiablé. Membre du groupe Alaclair ensemble ainsi que batteur de Karim Ouellet, il fait partie de la scène musicale québécoise depuis plus de 15 ans. Son plus récent projet, le disque XXL qu’il a fait en collaboration avec Vlooper, le producteur, se veut plus sérieux et fait suite à l’EP qu’ils avaient sorti ensemble en 2012. Ils y collaborent avec plusieurs artistes, notamment Ariane Moffat et MoDlee en plus des membres d’Alaclair ensemble.

Par la suite, ce sont cinq membres du groupe Alaclair ensemble, soit Eman, Robert Nelson, Claude Bégin, KenLo Craqnuques et Maybe Watson, qui ont pris le contrôle du Dôme CFOU.

La première soirée du Dôme CFOU 89,1 FM fut un succès, comme le témoignait la centaine de personnes qui s’étaient déplacées et l’ambiance survoltée.

Avec leur énergie contagieuse et leur folie, ils ont su mettre le party dans la place. En plus de ce projet commun, les membres ont tous des projets solos, ce qui fait en sorte qu’ils ont beaucoup de matériel à présenter sur scène. Le soir du 17 mars, ils ont spécialement chanté la très récente pièce «Avant de disparaitre» de Claude Bégin, qui vient tout juste de sortir Les magiciens, son premier album solo. Ils ont quelques «pestacles» d’annoncés dans le coin de Gatineau et de Québec, mais rien dans les prochaines semaines.

C’est le groupe Loud Lary Ajust, bien connu de la population trifluvienne pour avoir fait plusieurs spectacles au bar l’Embuscade dans les dernières années, qui a poursuivi la soirée. «On aime beaucoup venir à Trois-Rivières, car généralement ça vire correctement», racontait Lary en entrevue à l’émission Les Audacieuses à la radio CFOU 89,1 FM. Dans le Dôme, l’ambiance était à son comble à leur arrivée. L’assistance connaissait les chansons et dansait au rythme du rap assez cru du groupe.

En octobre 2014, le groupe sortait l’album Blue Volvo, plus sombre et plus mature que leur précédent disque sorti en 2012. «Ça montre le passage à l’âge adulte avec ce qu’il y a de bien et de mauvais qui s’y rattache. Les côtés sombres sont des reflets des mauvaises expériences de jeunesse», confiait Loud en entrevue. «La Blue Volvo, c’est la voiture mythique de notre jeunesse qui appartenait à notre ami», racontaient les membres de Loud Lary Ajust qui partaient pour le Texas à 3h du matin après le spectacle.

La première soirée du Dôme CFOU 89,1 FM fut un succès, comme le témoignait la centaine de personnes qui s’étaient déplacées et l’ambiance survoltée. L’éclairage ainsi que la forme de l’installation faisaient en sorte que l’assistance convergeait vers le centre du Dôme, ce qui contribuait à créer une unicité.

Pour plus d’informations, vous pouvez visiter les pages Facebook respectives des groupes, ou encore visiter leur site Bandcamp pour l’écoute de musique.

*

arboraient des masques de canard et de brebis ainsi que des costumes brillants ornés de lumière. Photo: Antoine Noël
arboraient des masques de canard et de brebis ainsi que des costumes brillants ornés de lumière. Photo: Antoine Noël

Deuxième soirée sous le Dôme CFOU: Électronique sauvage

La deuxième soirée du Dôme CFOU se déroulait le mercredi 18 mars 2015. Le campus de l’Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR) accueillait les groupes électroniques Beat Market et aRTIST oF tHE yEAR. Vêtus de costumes farfelus sur scène, les artistes ont livré des performances éclatantes qui ont su faire danser les quelques personnes présentes à l’intérieur du Dôme.

Malgré un faible de taux de participation comparativement à la première soirée du Dôme CFOU, cela n’a pas affecté la qualité des prestations offertes. Lorsqu’ils sont entrés sur scène, vers 22h15, les deux gars de Beat Market étaient en feu. Ils arboraient des masques de canard et de brebis ainsi que des costumes brillants ornés de lumière. Se décrivant comme un duo électronique «joyeux, festif, funky», ils ont joué beaucoup de nouveaux morceaux pendant le spectacle. «On a beaucoup d’amour pour le groupe aRTIST oF tHE yEAR avec qui nous jouons ce soir pour la deuxième fois en 2015», racontaient-ils à l’émission de radio Les Audacieuses sur les ondes de CFOU 89,1 FM.

Vêtus de costumes farfelus sur scène, les artistes ont livré des performances éclatantes qui ont su faire danser les personnes présentes à l’intérieur du Dôme.

Le groupe prépare présentement la sortie de son album qui devrait se faire à la fin de l’été. «Pour le prochain album, nous allons avoir des collaborations avec des chanteurs que l’on aime beaucoup, donc ça ne sera pas seulement instrumental», disaient-ils en entrevue. Beat Market fait déjà des remix de chansons de groupes tels que Misteur Valaire et Milk and Bone, mais ils y vont plus sérieusement pour le prochain album. Il est à noter qu’ils n’ont pas sorti d’album depuis trois ans, donc le prochain est sans aucun doute attendu par leurs fans. Le dernier, Red Magic, a été remixé en 2014. Les membres du groupe seront en spectacle à la fin avril au Sous-Bois, à Chicoutimi.

La suite de la soirée était assurée par le groupe aRTIST oF tHE yEAR, qui performait sur la même scène que Beat Market pour une deuxième fois. En effet, ils avaient joué l’un à la suite de l’autre en janvier dernier aux Quartiers d’hiver du Festival de Musique Émergente (FME) avec Technical Kidman. Également déguisés pour l’occasion en lapin et en ours, le groupe était en formule «DJ SET» ce qui veut dire qu’ils n’étaient pas accompagnés de leur batteur Louis Côté, ni de leurs instruments. Les quelques personnes présentes ont pu profiter de l’énergie du groupe qui ont offert une performance haute en couleur. Dans le Dôme CFOU, la musique électronique prend une tout autre forme avec les éclairages et l’installation.

Leur musique est souvent qualifiée de «funk électronique», mais il n’y a pas que ça. «On peut aussi parler de punk, rock, trash, nu», expliquaient-ils à l’animateur Mathieu Plante lors de l’émission de radio le Palmarès CFOU 89,1 FM. La musique d’aRTIST oF tHE yEAR apparait justement dans la majorité des enrobages sonores de cette même émission de radio. Le groupe est présentement en laboratoire pour éventuellement commencer la production de nouvelles chansons, mais ils sont très occupés. Prochainement, ils aimeraient bien réaliser des collaborations avec des groupes tels que Beat Market et Alaclair ensemble, qui ont tous visité le Dôme CFOU.

Pour plus d’informations sur les groupes, consultez leurs sites web: www.beatmarket.mu et www.aoty.ca.

*

Qualité Motel durant l’une de leur performance impressionnante, mélangeant créations et chansons connues. Photo: N. Tranchemontagne
Qualité Motel durant l’une de leur performance impressionnante, mélangeant créations et chansons connues. Photo: N. Tranchemontagne

Spectacle sous le Dôme CFOU: Troisième et dernière soirée avec Millimetrik et Qualité Motel (par Nadia Tranchemontagne)

La série de spectacles qui se déroulaient sous le Dôme CFOU s’est terminée le jeudi 19 mars avec une soirée haute en activités. Les groupes Millimetrik et Qualité Motel ainsi que Djette Cat Hardy se sont produits au plus grand plaisir des étudiants.

Alexandre Laramée Zouéki, étudiant de l’UQTR, agissait à titre d’animateur, pour présenter les artistes, mais aussi pour divertir le public dès le début de l’évènement. Si la soirée a commencé timidement avec une foule restreinte, cela n’a pas duré. Non seulement le public s’est-il agrandi au cours de la soirée, mais, étant d’abord gêné, celui-ci s’est vite mué en un groupe des plus festif, au grand plaisir des artistes.

Millimetrik

C’est Millimetrik qui a ouvert la soirée. De son vrai nom Pascal Asselin, Millimetrik est un musicien de Québec spécialisé dans la musique électronique. Muni de son ordinateur portable et jouant avec l’électronique, l’artiste joue en plus de la batterie par-dessus ces éléments sonores. Pour ajouter au tout déjà fort impressionnant, l’artiste projette derrière lui des images déferlantes et psychédéliques, toujours en cohérence avec sa musique.

Lors de son passage au Dôme CFOU, Millimetrik s’est retrouvé dans une atmosphère qui lui allait à merveille. Alors que la foule grandissait progressivement, il faisait connaitre aux étudiants une expérience sensorielle et visuelle totalement envoutante. L’effet de ses projections sur la toile était hypnotisant, l’image étant légèrement déformée par la forme circulaire du dôme. On y reconnaissait malgré tout des formes géométriques, des rues, des édifices, le tout brouillé par des effets de montage. Un résultat épatant, laissant libre place à l’interprétation et à l’émerveillement.

Qualité Motel

C’est le groupe Qualité Motel qui a ensuite pris place sur scène. Ce spectacle attendu par plusieurs a certainement su dépasser les attentes. Les cinq garçons de la formation, munis de machines à son, de synthétiseurs et de microphones, ont donné une performance difficile à oublier. Vêtus de vêtements d’été colorés et armés de leur personnalité flamboyante, les membres du groupe ont offert un spectacle rafraichissant et particulièrement divertissant.

Qualité Motel a dès le début de sa performance fait comprendre qu’ils n’étaient là que pour une raison: faire la fête. Une mission qui a été un franc succès.

Le groupe mélange des chansons originales et remixées, allant de la chanson thème de Ghostbuster jusqu’à Jean Leloup. Qualité Motel a dès le début de sa performance fait comprendre qu’ils n’étaient là que pour une raison: faire la fête. Une mission qui a été un franc succès. Invitant le public à prendre le micro, plusieurs se sont prêtés au jeu et s’en est suivi des improvisations musicales amusantes et électrisantes.

Les hommes du groupe se sont promenés dans le public pour faire la fête avec les étudiants, ceux-ci étant prêts à chanter et à danser. Le public y a rapidement pris gout et ce n’est qu’avec difficulté que les membres de Qualité Motel ont pu mettre fin à leur performance, le public en redemandant encore.

C’est finalement la Djette Cat Hardy qui a pris le relais pour faire danser le public encore et encore. Une fête qui n’allait se terminer qu’aux petites heures du matin.

Le Dôme CFOU aura suscité de nombreuses réactions. Pour en connaitre plus sur les projets et les activités de la radio campus CFOU 89,1 FM, il est possible de consulter leur site internet: www.cfou.ca.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here