Psycho : Se reposer pleinement durant le temps des fêtes

0

repos santé mentale fêtes noel

La session touche à sa fin et le temps des fêtes arrive à grand pas. L’année 2020 a été plus que particulière et il est maintenant temps de se reposer. C’est pour cette raison que nous avons rencontré virtuellement Frédérick Dionne, professeur, psychologue clinicien et directeur à la Clinique Universitaire de Services Psychologiques (CUSP) afin qu’il nous donne quelques conseils pour se reposer pleinement.

Sevrage d’écran

Lorsqu’on lui demande comment se reposer durant le temps des fêtes 2020, Frédérick Dionne nous répond immédiatement d’entamer un sevrage des écrans. Il nous conseille de lâcher les appareils électroniques, les réseaux sociaux et toutes les plateformes afin de s’en détacher. M. Dionne conseille alors de remplacer le temps d’écran par des activités.

Il nous explique «d’aller vers des activités physiques [de] plein air, bouger, travailler concrètement [par exemple] sur de l’art, des projets manuels pour nous sortir un petit peu de l’intellect et des ordinateurs».

Bien entendu, lorsqu’on parle de sevrage, il ne faut pas oublier qu’il y aura peut-être quelques symptômes associés, mais il nous rassure en mentionnant que ça va s’effacer après quelques jours.

Plein air et travaux manuels

frédérick dionne psychologie
Le professeur en psychologie Frédérick Dione. Crédit: Gracieuseté

Un autre conseil est de prendre du temps pour faire des activités en plein air comme aller marcher ou faire du sport. Aussi, c’est le moment de s’accorder du temps pour faire des travaux plus manuels comme peindre, dessiner, tricoter, etc.

Frédérick Dionne nous suggère d’y aller graduellement. Au départ, ça peut être une sortie de 30 minutes par exemple, le temps de prendre une petite marche et tranquillement augmenter la durée des activités.

Maintenir les liens à distance

Le psychologue nous invite à trouver des façons créatives de maintenir les liens : «Peut-être par Zoom, […] par téléphone, […] par lettre, envoyer des cartes de Noël cette année pour faire changement». Il met l’emphase sur le fait de demeurer entouréE malgré tout. Si c’est possible dans la situation, c’est le moment de passer du temps de qualité en famille.

Son conseil est de demeurer positif et positive malgré tout, et d’essayer de voir qu’il y a de la lumière au bout du tunnel. Plutôt que de ruminer sur la situation, il nous conseille d’axer notre énergie sur les bonnes nouvelles qui sont annoncées depuis quelques jours.

Exercices concrets

Il recommande de travailler son dialogue intérieur de façon à laisser de côté les pensées plus négatives et se concentrer sur le positif. Un bon exercice concret à ce sujet est de prendre le temps d’éprouver de la gratitude. Par exemple, on peut se noter un élément par jour pour lequel nous sommes reconnaissantE. Ça peut être pour le fait d’être en santé (si tel est le cas), d’avoir du temps pour soi, d’être en vie, d’avoir un toit, etc.

Une autre option est de se faire des listes (à ne pas confondre avec la to-do list) d’activités plaisantes à mettre à son horaire. Prendre du temps pour soi et être bienveillantE est plus qu’important en ce moment. «[Ce n’e]st pas être égoïste [de] prendre du temps pour soi, c’est correct. » D’ailleurs, ça ne signifie pas forcément la même chose pour tout le monde. Ça peut être de prendre un bain chaud, se faire un bon souper, prendre un verre de vin, écouter un film, etc.

Il termine en expliquant qu’idéalement, il y a trois choses à faire dans une journée : des activités plaisantes, des tâches et du repos. La clé est de trouver un équilibre entre les trois.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here