Sonum arte et MJ’s au café-bar Zénob: De la musique pure et simple

0
La chanteuse Élise Rivard est également diplômée à la maitrise en orthophonie de l’UQTR. Photo: A. Lemieux
La chanteuse Élise Rivard est également diplômée à la maitrise en orthophonie de l’UQTR. Photo: A. Lemieux

Alors que l’Amphithéâtre Cogeco laissait rayonner pour une dernière fois cet été sa scène par la venue de Ginette Reno, le Zénob accueillait deux formations au son reggae et hip-hop le samedi soir 12 septembre dernier. Les formations Sonum arte et MJ’S ont offert leurs meilleures prestations devant un public bien prêt à les recevoir.

Une première partie courte, mais haute en sonorités

C’est au duo montréalais Sonum arte que fut attribuée la première partie de cette soirée. Accompagné de deux claviers et de quelques consoles, le musicien Guillaume Rivard a entrepris le début de la performance par des sons à la fois électro et R&B, laissant le temps à un public agité de se mettre dans l’ambiance.

Les compositions originales aux sonorités reggae du groupe trifluvien et aux influences du groupe Black Dub ont séduit le public…

Lorsque sa sœur, Élise Rivard, a entamé ses premières notes vocales puissantes, une forme de synergie a occupé l’espace. Le duo familial, ayant aussi fait partie du groupe DoumKéréKa, se laissait guider dans une vague musicale improvisée, donnant lieu à un air musical pop agréable. Les échos vocaux engendrés par la chanteuse ont ainsi créé un ensemble de voix résonnant dans l’endroit et donnant du poids à sa magnifique voix. Terminant leur performance par une reprise de la chanson Lean on me de Bill Withers, à la saveur d’une chorale gospel, la scène et le public étaient bien réchauffés pour accueillir leurs amis du groupe MJ’S.

La résurrection d’Amy Winehouse

Délaissant l’arrière-bar du Zénob pour la scène, Marjorie Harvey-Perron, chanteuse du groupe MJ’S n’a pas pris de temps pour attirer les regards aussitôt en avant scène. Par son attitude charismatique et sa voix chaleureuse, elle a su redonner vie à la défunte chanteuse Amy Winehouse, qu’elle considère elle-même comme sa sœur de cœur.

Les compositions originales aux sonorités reggae du groupe trifluvien et aux influences du groupe Black Dub ont séduit le public qui avait attendu avec impatience la formation en préparation depuis décembre passé. Les thèmes des chansons variaient autant entre histoire d’amour, superficialité, résultat d’une expérience d’hypnose et histoires de famille entre la chanteuse et son frère Jérémie, guitariste du groupe. Les noms de Mathieu Roy, Philippe Maltais et Patrick Cossette complètent la formation MJ’S, qui offraient leur toute première performance complète.

Il est possible d’aller consulter le travail des deux formations sur le site bandcamp.com.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here